improviser au piano en utilisant des connaissances précises

Improviser au piano consiste à jouer à l’improviste, sans avoir préparé de morceau au préalable. Il existe une variété de possibilités pour improviser au piano. Et voici le parcours du pianiste pour savoir improviser qu’on soit d’un niveau débutant ou avancé  :

  • L’improvisation libre
  • L’improvisation sur les touches noires
  • L’improvisation sur une boucle d’accords faciles
  • L’improvisation sur une boucle difficile
  • L’improvisation dans le style de la Romanesca
  • L’improvisation sur une gamme

 

Vous avez l’habitude de lire vos partitions et d’apprendre à jouer par cœur des morceaux composés par d’autres, si bien qu’une fois la lecture de la partition terminée, et à force de travail, vous parvenez à être à l’aise sur n’importe quel morceau de piano pour débutant. Seulement voilà : vous vous sentez complètement perdu lorsque vous vous retrouvez sans votre partition. Vous ne parvenez pas à vous en détacher, et rien qu’à l’idée que l’on vous demande de jouer un morceau sans avoir rien préparé, cela vous angoisse… Ce que vous aimeriez par-dessus tout, c’est d’être capable AUJOURD’HUI de jouer vos propres morceaux, d’improviser ; et c’est ce que nous allons aborder dans cet article consacré à l’improvisation.

Je partage avec vous mes meilleures  astuces et exercices pour apprendre l’improvisation. Et si vous souhaitez aller plus loin, je vous invite à découvrir ma formation pour apprendre à improviser au piano.

QU'EST-CE QUE L'IMPROVISATION AU PIANO ?

improviser au piano pour laisser libre cours à son imagination

Quoi de plus sensationnel que d’être capable d’improviser au piano ?

Vous devenez, durant quelques minutes, un créateur, et non plus seulement un musicien qui reproduit la mélodie d’un autre… C’est quand même super exaltant !

Vous pouvez jouer à tout moment, peu importe les circonstances et les personnes qui sont présentes pour vous écouter, simplement en vous connectant à votre ressenti.

L’improvisation rime avec spontanéité, inspiration et performance. Mais ce n’est pas tout : c’est aussi laisser libre cours à son imagination, sa créativité. Il s’agit de créer une musiqueune mélodie, sur le moment. Rien n’a été préparé à l’avance ; il suffit de poser délicatement vos doigts sur le clavier et de vous laisser porter…

Bon, dis comme ça, j’avoue que ça semble très simple ! Et même si tout cela est spontané, cela ne signifie pas qu’il n’y a pas de règles à suivre… L’improvisation, ça se travaille ! Vous devez faire appel à des connaissances bien précises et les utiliser à bon escient. Et je suis là pour vous aider à acquérir ces connaissances.

De tous temps, l’improvisation a été au cœur de la musique ; Bach, Beethoven, Mozart, pour ne citer qu’eux, étaient de grands improvisateurs. Cette tradition s’est malheureusement perdue…

Moi-même j’apprécie énormément ce travail d’improvisation, et je m’entraîne à improviser dès que j’ai un peu de temps devant moi. C’est parce que j’aime profondément improviser que j’ai envie de faire naître chez mes élèves ce goût pour l’improvisation, en leur transmettant les clés pour parvenir à improviser à tout moment.

POURQUOI, MOI, AURÉLIE, J'AIME TANT IMPROVISER ?

Vous l’avez compris, j’adore improviser aujourd’hui ; j’aime la sensation de liberté que je ressens lorsque j’improvise. Mais pour tout vous dire, j’ai appris à improviser sur le tard, car je suis issue du piano classique ; je me suis donc formée à l’improvisation bien après la fin de mes études au conservatoire.

Vous allez d’ailleurs être surpris si je vous dis que ma première improvisation en public en solo date de juin 2018, à l’occasion du concert de fin d’année avec les élèves de Saint Malo. C’était un moment exceptionnel pour moi ! Je trouve vraiment regrettable que l’on n’étudie pas l’improvisation dans les écoles de musique. Heureusement, les choses évoluent, et de plus en plus de professeurs de piano enseignent l’improvisation à leurs élèves. Pourvu que ça dure !

L'IMPROVISATION, EST-CE POUR MOI ?

Vous vous demandez peut-être : « L’impro, est-ce fait pour moi ? ».

Si vous voulez jouer avec plus de spontanéité et laisser libre cours à votre créativité. Assurément !

Si vous voulez être capable de créer, composer vos propres morceaux de piano instantanément, nul doute que l’improvisation est faite pour vous.

Aussi incroyable que cela puisse paraître, vous serez en mesure de créer vos propres mélodies d’ici quelques semaines, après avoir suivi ma formation sur l’improvisation. Et vous n’aurez plus peur de vous lancer.

Comme un écrivain qui redoute la page blanche. Vous n’aurez pas peur de ne pas savoir par où commencer, sur quelles touches poser vos doigts… Vous verrez que ça viendra tout seul…

J’ai créé cette formation pour vous ; pour vous qui voulez ressentir pleinement la musique, pour vous qui êtes créatif, et qui voulez travailler votre oreille musicale…

LES AVANTAGES DE L'IMPROVISATION

Tout d’abord, l’un des avantages de l’improvisation est cette sensation de liberté. Improviser, c’est s’exprimer vraiment au travers de la musique : exprimer ses émotions, son ressenti, ses sentiments…

Le fait de pouvoir jouer à tout moment de la journée, sans partition, et finalement à n’importe quel endroit, ça c’est la liberté ! On invente, on crée sa propre mélodie, son propre morceau ; et selon la situation, les personnes qui nous écoutent, on va adapter notre jeu.

Aucune préparation n’est requise, vous pouvez donc jouer totalement détendu. Les couacs ne seront pas perceptibles par votre audience, car vous inventez… Lorsqu’il s’agit d’un morceau connu, si vous faites des fautes notes, des erreurs, les spectateurs peuvent s’en apercevoir, alors que là, il n’y a pas d’erreur à craindre finalement…

Par ailleurs, quel que soit le lieu où vous vous trouvez, l’atmosphère qu’il y règne, quel que soit l’événement (mariage, anniversaire, etc.) auquel vous participez, savoir improviser vous permet de jouer à tout moment sans faire de « fausse note ». Et je ne parle pas ici des couacs éventuels… Pas de « fausse note », au sens où vous allez coller parfaitement à l’événement pour lequel vous jouez en interprétant un morceau qui exprime le ressenti du moment.

Vous allez être certain de faire sensation puisque vous pourrez vous adapter réellement aux circonstances, à votre audience, en élaborant une mélodie qui se prête tout à fait à l’ambiance du lieu. Si vous êtes dans un cadre festif, vous n’allez pas jouer la même chose que si vous êtes dans un cadre plutôt intimiste, on est d’accord !

COMMENT IMPROVISER AU PIANO CONNAÎTRE LES BASES

Quand vous débutez l’improvisation, il n’est pas nécessaire de connaître les bases. Mais les bases en piano classique vous permettront d’évoluer et de progresser plus rapidement. Par exemple, il n’est pas indispensable de connaître :

  • la tonalité,
  • la modalité,
  • la structure de l’échelle sonore
  • l’enchaînement des intervalles

 

Il existe 4 langages musicaux : la tonalité, la modalité, l’harmonie et la rythmique.

Vous ne savez pas faire la différence entre une tonalité et une modalité ? Vous ne connaissez ni le langage harmonique ni le langage rythmique ?

Pas de panique, tout ceci s’apprend, et nous le verrons bien assez tôt au cours de ma formation à l’improvisation. Certains pianistes débutent par l’improvisation, sans connaître le piano.

Il y a deux écoles : ceux qui apprennent à lire une partition, et ceux qui se lancent sans connaître le solfège et dons sans savoir déchiffrer une partition. Ils apprennent à jouer à l’oreille et sont donc capables d’improviser.

Pour moi, la meilleure approche pour apprendre à jouer du piano est de passer par l’improvisation guidée.

 

Je vous invite donc, si vous le souhaitez, à apprendre le piano grâce à l’improvisation. Il vous suffit de commencer par jouer les intervalles consonants comme les octaves, et ensuite d’ajouter les quintes et les quartes. À partir de ces 3 intervalles, vous pourrez déjà créer de magnifiques ambiances en mains alternées.

Ensuite, il s’agit de commencer à créer des mélodies accompagnées : la main droite joue une mélodie tandis que la main gauche joue des accords. Il n’y a pas besoin de connaître les accords renversés. Au début, jouer les accords à l’état fondamental est amplement suffisant. Il existe des formules d’accompagnement qui utilisent les positions d’accords à l’état fondamental et ça fonctionne parfaitement. À ce stade, vous pouvez déjà jouer avec de jolies nuances. Cela donnera de l’expression à votre jeu. Avec le temps, vous pourrez enrichir vos improvisations en utilisant les différentes gammes majeures et mineures.

 

Bientôt, vous serez un véritable pianiste friand de connaître les différents styles de musique au piano et leurs caractéristiques ; les différents courants, les styles n’auront plus aucun secret pour vous.

COMMENT IMPROVISER AU PIANO LORSQUE L'ON DÉBUTE ?

improviser quand vous êtes débutant avec l'improvisation libre

Si vous n’avez jamais improvisé ou que vous êtes débutant au piano, je vous recommande l’improvisation libre.

Si vous vous retrouvez dans ces affirmations, l’improvisation libre est tout à fait adaptée à votre profil :

  • Je ne sais pas improviser au piano, mais j’aimerais essayer ;

  • Je suis débutant et je souhaiterais faire ma 1ère improvisation ;

  • Je sais jouer au piano mais je n’ai jamais osé improviser ;

  • J’improvise déjà de temps en temps, et souhaiterais améliorer mon jeu.

Pour bien débuter en improvisation, je vous invite à faire un petit exercice intitulé l’improvisation sur les touches noires ; cet exercice peut être effectué par tous, quel que soit votre niveau. Alors, lancez-vous sans crainte !

1. Improvisation sur les touches noires

Vous pouvez l’expérimenter même si vous ne connaissez rien au piano. Cet exercice peut être adapté à n’importe quel instrument en utilisant les notes : do, ré, fa, sol, la ou bien sol, la, si, ré, mi.

Tout d’abord, installez-vous confortablement devant votre instrument et mettez-vous à l’aise. Vous allez jouer en utilisant uniquement les touches noires.

Jouez une note

Jouez une note, n’importe laquelle pourvu que ce soit une touche noire, faites-la sonner.
Rejouez-la, plusieurs fois. Laissez le son se propager dans la pièce.
Concentrez-vous sur l’effet que ce son produit sur vous.

Ajoutez une 2e note 

Faites sonner une 2e note, en la répétant tout comme la 1ère note.
Ecoutez-la et savourez-la. Que ressentez-vous ?
Rejouez votre 1ère note puis la 2e., enchaînez les 2 sons.
Faites sonner plus ou moins fort, en variant la vitesse.

Ajoutez une 3e, 4e note.

Vous allez ajouter un 3son. Rejouez le son 1, le son 2 et le son 3. Combinez-les l’un après l’autre.


Ajoutez un 4e et ainsi de suite.

Vous allez procéder par accumulation, en rejouant toutes les notes que vous avez utilisées.
Centrez-vous sur les émotions que cela vous procure.

Jouez avec les 5 touches noires.

Utilisez les 5 touches noires, de préférence dans le désordre. Vous allez ainsi créer une suite de sons qui sera votre mélodie. Jouez autant de fois que vous voulez en variant l’intensité, en changeant d’octave. Amusez-vous avec !

Eliminez un son 

Puis vous allez retirer un son de votre mélodie, le dernier. Rejouez votre mélodie en retirant le dernier son à chaque fois jusqu’à ce qu’il ne vous reste qu’une seule note.

Vous allez penser à finir votre improvisation.

Cherchez le repos.

Cela vous a plu ? Alors, n’hésitez pas à recommencer.
Petit à petit vous inventerez vos propres règles.

COMMENT IMPROVISER AU PIANO LORSQUE L'ON SAIT JOUER QUELQUES ACCORDS ?

Quel pianiste n’a jamais rêvé d’enchainer quelques accords au piano ?

L’enseignement que j’ai reçu au conservatoire m’obligeait à passer des mois sur le même morceau, ne me laissant plus l’espace pour m’amuser.  Je n’avais jamais entendu parler de l’enchainement de quatre accords. Quand je voyais des pianistes autodidactes capables d’improviser avec quatre accords, j’étais très impressionnée. C’est après la fin de mes études au conservatoire que j’ai appris à enchaîner des accords au piano et à les faire tourner en boucle. Pour jouer une “boucle”, il suffit d’enchainer quelques accords plusieurs fois d’affilée. Alors, vous n’attendrez pas plus longtemps, voici une “boucle” constituée de quatre accords à faire tourner. Je vous propose d’apprendre et de mémoriser ces quatre accords au piano.

Amusons-nous avec cette boucle !

2. Improvisez avec une boucle de 4 accords faciles

Suivez tout simplement les consignes citées en-dessous et il ne vous reste plus qu’à vous amuser avec ces accords au piano en Do Majeur. Pour improviser à la main droite, il suffit de prendre les notes de la gamme de DO Majeur

Boucle facile, 1ère partie

La partie A est en Do Majeur, elle est constituée des accords suivants :

La mineur (A), 

  • main gauche : LA
  • main droite : MI LA DO (du grave vers l’aigu)

 

Fa Majeur (F), 

  • main gauche FA,  
  • main droite, FA LA DO

 

DO Majeur(C), 

  • main gauche DO,
  • main droite, MI SOL DO

 

SOL Majeur (G), 

  • main gauche SOL,
  • main droite, RE SOL SI

Boucle facile, 2ème partie

La partie B en Do Majeur. Elle reprend les mêmes accords que la partie A. L’ordre est différent.

Un accompagnement d'orchestre

Voici la bande sonore pour vous accompagner en musique. Un petit orchestre à la maison. Cela vous aidera à garder le rythme !

3. Improvisation sur une boucle d'accords un peu plus difficile

Pour rendre cet exercice un peu plus difficile, j’ai transposé l’exercice en LA MAJEUR. Il y aura donc 3 dièses à jouer : les Fa#, Do# et Sol#.

Boucle de 4 accords en La Majeur, partie 1

Les accords piano Fa#, Ré, La, Mi au piano

Dans la partie A, nous avons transposé la boucle précédente en La Majeur. Nous avons maintenant un enchainement d’accords :

  • Fa#min (F#-),
  • Ré Majeur (D),
  • La Majeur (A)
  • et Mi Majeur (E), sur 2 temps en blanches.

 

Les lettres entre parenthèse sont la correspondance des noms de ces accords dans le langage international.

Quelles sont les notes de ces quatre accords ?

Fa # mineur (F#),

  • main gauche : FA#,
  • main droite : DO# FA# LA (du grave vers l’aigu)

 

Ré Majeur (D),

  • main gauche : RE
  • main droite, RE FA# LA

 

LA Majeur (A)

  • main gauche LA,
  • main droite, Do# Mi La

 

Mi Majeur (E)

  • main gauche Mi,
  • main droite, Si Mi Sol#

Commencez par faire sonner vos accords lentement en jouant les 4 sons parfaitement ensemble. Attention, il y a deux accords par mesure en blanches (2 temps).

Boucle en La Majeur, partie 2

La 2e partie, ou partie B, utilise les mêmes accords dans un ordre différent.Ils sont maintenus sur 4 temps (en ronde).

Les accords Fa#, Mi, Ré, La au piano
Un accompagnement d'orchestre pour vous accompagner

Ecoutez la bande sonore et repérez les changements d’accords et la structure. 

Ensuite jouez les accords au piano tout en suivant la bande sonore. Cet exercice va booster votre créativité !

Amusez-vous !

Jouez vos accords en suivant la structure seul, sans la bande son dans un premier temps. Quand vous vous sentirez à l’aise, improvisez en utilisant les notes de la gamme de La Majeur. Laissez-vous porter par la musique et connectez-vous à vos sensations. C’est très plaisant et stimulant de jouer avec une bande sonore. 

Cette boucle suit la structure suivante : 

A A A B A A

COMMENT IMPROVISER SUR DES ACCORDS DANS LE STYLE CLASSIQUE ?

Quand je cherchais des solutions pour improviser au piano, je suis souvent tombée sur du jazz. Mais j’avais en tête de travailler l’improvisation dans le style classique. 

Dans mes recherches, je suis tombée un jour sur les accords de la Romanesca. Elle est utilisée comme sujet de variation depuis le 16e siècle. C’est une formule très populaire chez les compositeurs baroques, le plus souvent ternaire (3 temps). L’exemple le plus célèbre qui utilise les accords de la Romanesca est le Greensleeves.

La romanesca est composée d’une série de 4 accords :
Do Majeur, Sol Majeur, La mineur, Mi Majeur.

 

Cette improvisation a des airs de déjà entendu ! Elle n’a rien d’original mais elle “sonne” bien. J’ai eu beaucoup de plaisir à la jouer et j’espère que vous partagerez ce plaisir également.

Les accords utilisés sont :

  • La main gauche joue les accords :
    Do Majeur : Do –  Mi – Sol
    Sol Majeur : Sol – Si – Ré
    La mineur : La – Do – Mi
    Mi Majeur : Mi – Sol# – Si
    Je joue les accords en arpèges avec la main gauche d’un bout à l’autre de l’improvisation.

  • La main droite improvise sur les notes suivantes :
    Mi Ré Do Si, pour la première phrase
    & Mi Ré Do Si La pour la 2e phrase. 
Improviser au piano sur les accords de la Romanesca

Voici la même improvisation avec l’affichage d’une partition créée automatiquement par le logiciel Garageband.

Avec la magie de garage band qui me sert de logiciel d’enregistrement audio, je peux obtenir une partition. C’est une partition générée de façon automatique. 

C’est bien pratique. 

Mais l’édition a ses limites. C’est à dire que la partition générée n’est pas écrite telle que je le souhaite.

Par exemple quand la main gauche joue en clé de sol, les notes de la main gauche sont insérées dans la portée de la main droite.

Autre exemple : je joue dans la tonalité de La mineur, ce qui me donne le Sol# en altération. Ici garage band écrit Lab.

Comme je suis perfectionniste, j’ai fini par réécrire la partition de façon parfaite en utilisant  le logociel libre et gratuit : Musescore. Elle est disponible dans le livre numérique : Les secrets de l’improvisation mélodique.

Pour improviser, j’ai d’abord étudié la main gauche. Je l’ai joué plusieurs fois en accords plaqués en arpèges.

J’ai ensuite choisi de jouer les accords arpégés (une note après l’autre) en croches. Ensuite, quand ma main gauche a été suffisamment fluide, j’ai commencé à mettre la main droite par-dessus en utilisant les notes : mi ré do si la, dans un rythme simple et j’ai laissé libre cours à mon imagination.

Et vous, improvisez-vous au piano dans le style classique ?

Avez-vous envie d’essayer ?

Pour cela, j’ai écrit dernièrement un livre numérique, les secrets de l’improvisation mélodique. Il vous permettra d’apprendre à improviser dans un style classique. 

CHANGER LE RYTHME DE L'IMPROVISATION : PASSER DU TERNAIRE AU BINAIRE

Nous allons aborder maintenant le changement de rythme dans l’improvisation. 

J’ai accompagné Cécile, qui est également professeure de piano, dans un travail autour de l’improvisation classique. Nous avons travaillé sur le thème de “La Romanesca“.

Ce qui est génial avec l’improvisation, c’est qu’on est toujours prêt à jouer. Alors que jouer des partitions demande plus de préparation. 

” Avec l’impro, plus d’excuses pour dire qu’on n’a rien à jouer et qu’on n’est pas prêt ! ” 

Comme je voulais une improvisation classique qui “sonne bien” et qui soit “facile d’écoute”, j’ai choisi mon thème favori :  La Romanesca, cher à mon cœur.

La romanesca se joue habituellement à 3 temps, mais cette après-midi-là, c’est un rythme à 4 temps qui a inspiré Cécile. Du coup, je me suis laissée emporter par ce rythme.

Dans la vidéo ci-dessous, je joue l’improvisation en Do Majeur avec la succession des accords habituels. Le rythme est à 4 temps, ce qui donne un air de ballade à cette improvisation.

Et si on écoutait ça ?

Ce thème nous vient de l’ère baroque. Il était utilisé comme base à l’improvisation, et a inspiré de nombreuses compositions.

COMMENT IMPROVISER SUR UNE GAMME MINEURE ?

Les gammes mineures sont construites selon un modèle, celui de “la mineur”. Il existe plusieurs modes mineurs. Pour une meilleure compréhension, je vais parler du mode mineur naturel. Le mode mineur naturel est basé sur les notes de la gamme de “La”, sans altérations. Ce mode est aussi nommé mode mineur mélodique descendant (en musique classique) ou encore mode aéolien (en jazz).
Notre gamme de référence est la mineur, gamme utilisant les touches blanches du clavier : La Si Do Ré Mi Fa Sol La.

Analyse de la gamme de La mineur :

La gamme mineure naturelle est construite selon le modèle de la mineur avec les intervalles :


Ton, 1/2ton, Ton, Ton, 1/2ton, Ton, Ton.

5. Improviser sur une gamme mineure, étape 1

Il faut tout d’abord commencer par trouver des accords utilisant les notes de la gamme de la mineur.

Je suis partie de l’accord de la mineur (la do mi) et j’ai cherché trois accords pour former ma boucle. Je me suis donné une contrainte : bouger une seule note pour trouver l’accord suivant. C’est ainsi que la do mi est devenu sol do mi (2e renversement de l’accord de do Majeur). J’ai procédé de la même façon pour les accords suivants. Voici le cheminement des accords, en couleur, la note qui bouge.

  • LaDo Mi → Sol Do Mi
  • SolDo Mi → Sol Si Mi
  • SolSi Mi → Sol Si 
 
Les 4 accords pour improviser dans la tonalité de la mineur.
Improviser en la mineur avec ces quatre accords au piano.

Le chiffrage d'accords international

A, C,  E, G, qu’est-ce que c’est que ça ?

Pour noter les accords, les musiciens utilisent des lettres (A B C D E F G ). Ces lettres sont issues du langage international. La lettre A correspond à La, la lettre B correspond au Si, C correspond à Do…

  • A → La
  • B → Si
  • C → Do
  • D → Ré
  • E →  Mi
  • F →  Fa
  • G → Sol
  •  

Quand vous voyez ces lettres sur les partitions, elles signifient le nom de l’accord :

  • A c’est l’accord de “La”,
  • C c’est l’accord de Do.

Majeur ou mineur ?

D’accord, quand je vois une lettre elle signifie le nom d’un accord, mais comment savoir si l’accord est Majeur ou mineur ?

Quand la lettre est seule, cela signifie que l’accord est Majeur. C’est sous-entendu. Mais si vous lisez le signe “” après l’accord, c’est qu’il est mineur.

Donc A = accord de La Majeur
et A- = accord de La mineur.

Encore une précision

Le slash “/” apparait dans deux accords : C/G et E-/G. Il nous permet de renverser les accords.


Explication :

La lettre avant le slash nous donne le nom de l’accord : C = Accord de Do Majeur (Do Mi Sol).

La lettre après le slash nous donne la note la plus grave : G = Sol. J’inverse l’ordre des notes de l’accord de Do et je joue Sol Do Mi.

Quand je lis E-/G, je joue l’accord Mi mineur (E-) sur Sol (G) : Mi Sol Si (E-) devient Sol Si Mi (premier renversement).

Voilà, le solfège c’est terminé ! Vous avez bien travaillé. Il est grand temps de s’amuser.

Voici la boucle sur laquelle vous allez vous entrainer cette semaine. Il s’agit des quatre accords vus au-dessus, joués sur 4 temps et répété 24 fois. Cela vous laisse le temps pour vous caler.

Un orchestre à la maison !

Voici une bande sonore d’accompagnement pour garder le rythme.

Comment utiliser cet accompagnement ?

Commencez par écouter la boucle et concentrez-vous sur le tempo. Ensuite, écoutez les accords et jouez-les avec une seule main (la main gauche de préférence). Enfin, ajoutez la main droite selon votre inspiration.

Vous pouvez aussi jouer la main droite seule en vous baladant sur les notes de la gamme de la mineure. Repérez les petits motifs qui vous plaisent, répétez-les et faites des variantes.

Astuces pour la main droite :

Toutes les touches blanches fonctionnent, mais bien sûr, il y a certains moments ou certaines notes ne sonnent pas. Si vous ne savez pas quelles notes jouer avec la main droite, suivez la main gauche. En jouant des notes communes à la main gauche vous êtes sûr de ne pas vous tromper ! Ajoutez petit à petit les autres notes de la gamme de La mineur.

Mon improvisation sur la boucle en la Majeur

Après avoir répété la boucle avec l’accompagnement, j’ai laissé reposé quelques jours et voici ce que ça a donné. Vous allez voir, on change complètement d’ambiance.

Je vous laisse la partition de mon improvisation générée automatiquement par l’éditeur de partition de GarageBand. 

Parfois il écrit les accords de la main gauche pour la main droite. En réalité, ma main gauche est restée sur les quatre accords.  Deuxième chose la notation de la pédale s’est affichée aléatoirement alors n’en tenez pas compte ! La Partition de mon improvisation en La mineur sur 4 accords en PDF

Maintenant, à vous de jouer !

UN EXEMPLE D'IMPROVISATION AVEC DES ACCORDS DE 7e

J’ai le plaisir de partager une petite improvisation au piano que j’ai publiée il y a quelques jours. Cette fois-ci, je ne me suis pas donnée de consigne particulière avant de commencer. Je me suis simplement concentrée pour laisser mes doigts me guider.

J’ai simplement coupé un peu le début qui était un long à mon goût. Allez, je te laisse écouter. J’espère que ça te plaira.

J’ai utilisé beaucoup d’accords de 7e dans cette improvisation au piano. J’ai commencé sur un accord de SI mineur et j’ai eu envie de faire “sonner” une petite 7e avec. Ça veut dire tout simplement que j’ai joué un accord de Si mineur 7.

Ensuite, j’ai continué avec un accord de Do Majeur 7, un accord de La mineur 7 et un accord de Mi mineur 7.

Le tout a donné un petit caractère jazzy à mon improvisation. Les septièmes apportent des dissonances. Et la 7e Majeure apporte une quelque chose de plus ouvert, de très sympa.

IMPROVISER EN DUO

Voici une improvisation à l’aéroport unique en son genre sur 1piano1blog, puisqu’il s’agit d’un 4 mains improvisé avec ma sœur Caroline du blog lalalapiano !

Cette histoire remonte à quelques années maintenant. J’aime me remémorer ce moment si intense, et je voulais le partager avec vous aujourd’hui.

“Hier, nous étions à l’aéroport de Toulouse. Je devais prendre un vol ✈️ pour rentrer à la maison.

Mais voilà à l’aéroport de Toulouse, il y a un superbe piano à queue !

Et j’ai complètement craqué…
Le piano est magnifique et il sonne très très bien.

Ce qui est plutôt rare dans un lieu public.

Avec ma soeur Caroline, nous n’avons pas pu résister pour faire aller jouer dessus.


Dans cette video on joue à 4 mains, Caro joue les basses et l’harmonie et moi, je joue la mélodie dans l’aigu.

C’est Caro qui dirige car elle joue les basses et les accords. C’est elle qui “impose” l’harmonie. Comme je suis dans l’aigu, je joue la mélodie. Et c’est à moi de m’adapter à son jeu, ses accords, à ses nuances etc…

⏰ On n’a pas vu le temps passer, emportées par l’improvisation. On se sentait si bien. Nous avons bien ri aussi, parce que Caro m’a fait pas mal de pièges ! 

Elle est partie sur une boucle d’accords. La boucle a pour principe de répéter toujours la même série d’accords. Mais Caro a changé un accord de temps en temps. Sans rien me dire, elle passait un accord mineur en accord Majeur… Il fallait que je sois réactive !”

Je te laisse savourer ce moment de pur bonheur partagé. 

 

Voici un joli moment de partage avec Marilou Nezeys, pianiste professionnelle, avec qui j’ai eu beaucoup de plaisir à faire cette improvisation. Et d’après les retours que nous avons eus, cela se voit…

L’IMPROVISATION POUR MÉDITER ET FAIRE DE LA COHÉRENCE CARDIAQUE

J’aimerais aussi partager avec vous un défi que ma sœur Caroline a relevé avec brio.

Parce que l’improvisation peut aussi nous permettre de faire de la cohérence cardiaque et de méditer. La cohérence cardiaque permet de faire un travail sur sa respiration afin de mieux maîtriser ses angoisses et sa nervosité pour laisser place à plus de bien-être au quotidien.

Cet enregistrement musical est une petite parenthèse pianistique, une méditation au piano. Rien que de la musique, sans un mot, pour savourer ce qui est là. De la musique pour faire une pause dans ce monde qui va bien trop vite.

Cette idée m’est venue en parlant avec Caro de lalalapiano. Elle a publié il y a deux jours une vidéo où elle explique le défi qu’elle est en train de faire. En écoutant sa vidéo, cela m’a inspiré. Et c’est pour ça que je publie cette musique au piano solo aujourd’hui.

Cette méditation au piano solo est créée sur la base d’une improvisation en do mineur, au tempo 48 bpm. Vous saurez pourquoi j’ai choisi ce tempo en regardant la vidéo de Caro. La musique a été prise en un seul enregistrement. Rien n’a été préparé à l’avance. Enfin si ! J’ai branché mon logiciel de prise de son sur mon clavier numérique. Et hop ! C’est parti pour 4 minutes d’improvisation.

Si vous souhaitez tout savoir sur le Défi de Caro, je vous invite à aller regarder cette page.

ENREGISTRER SES IMPROVISATIONS POUR GARDER UNE TRACE

Ici je voulais vous montrer le matériel d’enregistrement que j’utilise pour mes improvisations.

Pour une pianiste qui vient du monde classique avec l’étude du piano acoustique et partition, c’est une véritable révolution intérieure qui s’est produit. 

Il faut se rappeler qu’il n’y a pas si longtemps, j’étais allergique à l’informatique. À l’époque, je faisais “bugger” tous les appareils dès que je posais mes doigts dessus. 

Pour faire court, j’ai l’impression d’être passée de 1900 à l’an 2000 sans transition et heureusement ! J’ai mis du temps à me décider à utiliser le matériel informatique. 

Je suis passée par toutes les galères au début … J’avais même l’impression de perdre du temps. Mais aujourd’hui, je ne regrette absolument pas ! Cela m’a permis de progresser dans ma pratique du piano et d’ouvrir mes horizons.

Je vous laisse découvrir cette improvisation au piano et je vous dis tout juste après la vidéo :

Comment j’enregistre mon improvisation au piano ?

Pour enregistrer mes improvisations au piano, j’ai deux outils : 

  • un mac book pro 
  • le logiciel garage band
  • et un clavier Nord Stage 2.

 

Je branche mon clavier numérique nord stage 2 à mon ordinateur  macbookpro. J’ouvre le logiciel Garageband, qui est un logiciel inclus sur le mac et je débute l’enregistrement.

Sur l’écran de mon ordinateur, vous voyez une piste de piano. J’utilise le son du piano Steinway. C’est la piste audio que j’utilise pour enregistrer mon improvisation au piano solo. J’ai choisi le son du piano steinway car je l’adore. C’est le son que je trouve le plus fidèle au piano acoustique.

À chaque note jouée, un petit trait apparaît dans la zone rouge. La couleur rouge indique que je suis en train d’enregistrer. Quand l’enregistrement sera terminé, cette zone deviendra verte.

Si vous regardez au-dessus de la zone rouge, vous voyez les noms des accords. Ils apparaissent au fur et à mesure avec la notation internationale.

La notation internationale utilise les lettres de l’alphabet pour désigner les accords.

La lettre A correspond à l’accord de LA.
La lettre B correspond à l’accord de SI.
La lettre C à l’accord de DO etc…

Il suffit de suivre l’ordre alphabétique pour connaitre le nom de l’accord correspondant.

J’improvise en Sol. Dans le cas présent, cela veut dire que j’utilise la gamme de Sol Majeur avec des modulations en sol mineur.

Si vous souhaitez en savoir davantage sur l’improvisation, cliquez sur ce lien : Pourquoi et comment-improviser au piano ?

Je vous souhaite une bonne écoute de cette petite improvisation au piano en SOL (G).

Et vous dites-moi dans les commentaires : Improvisez-vous déjà ? Ou bien, est-ce encore un rêve inaccessible ?

J’espère que cet article sur l’improvisation vous aura plus. Maintenant, c’est à vous de jouer ! 

Découvrez ma formation consacrée à l’improvisation classique au piano, et devenez l’improvisateur que vous avez toujours voulu être.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email

159 réponses

  1. Dans la formation “plaisir piano improvisation”, je voudrais comprendre parfaitement ce qu’est l’option “recevoir vos corrections en illimité”. Notamment me serait-elle indispensable si je ne peux commencer la formation qu’en septembre, tout en m’inscrivant maintenant pour profiter de la promo.

  2. Aurélie, l’accompagnement pré-enregistré est trop rapide pour moi ! du coup je répète l’enchaînement sans m’accompagner, en essayant d’aller de plus en plus vite, espérant que j’arrive un jour à plaquer mes notes et mes accords dans le rythme. Merci pour les encouragements à improviser… la perspective de renouer avec le jazz s’ouvre à nouveau !

Laissez-moi vos remarques ou vos suggestions !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.