Être capable de trouver les accords au piano d’une chanson ou mélodie, c’est ce que tout pianiste amateur recherche. Cependant, ce n’est pas forcément facile, surtout lorsque l’on ne connaît pas forcément les accords qui existent au piano.

Alors, comment trouver les accords au piano ?

Pour trouver les accords au piano, il faut jouer la fondamentale de l’accord (c’est la même note que le nom de l’accord.) Exemple : Pour jouer l’accord de Do, il faut jouer la note Do. Puis, empiler 2 tierces l’une par-dessus l’autre. Exemple : 1ere tierce : Do-Mi, 2e tierce : Mi-Sol. J’obtiens alors l’accord Do-Mi-Sol. Pour obtenir un accord Majeur, j’empile une tierce Majeure + une tierce Mineure au-dessus. Pour obtenir un accord mineur, j’empile une tierce mineure + une tierce Majeure au-dessus.

Je vous présente dans ce nouvel article les principaux accords de piano et vous livre mes conseils pour trouver facilement les accords au piano. Je vais vous montrer quelles sont les notes qui composent les accords : les accords Majeurs, les accords mineurs et les accords de septième.

Il existe de nombreuses autres combinaisons d’accords : les accords de 9e, 11e et 13e etc… Nous nous concentrerons uniquement sur les accords de 3 et 4 sons et étudierons les accords Majeurs en particulier. Et également l’accord de 7e de dominante, qui est l’accord de 4 sons le plus utilisé en musique classique.

Table des matières

C’est quoi un accord au piano ?

Un accord est constitué de plusieurs notes jouées en même temps. Au piano, il existe deux types d’accords : les accords plaqués et les accords arpégés. Les accords plaqués sont constitués de notes jouées simultanément, alors que les accords arpégés sont composés de notes jouées successivement. Les notes sont empilées par intervalle de tierce. Les accords peuvent être Majeurs, mineurs, diminués, augmentés.

Un accord parfait est constitué de 3 sons. Et forcément, ceux-ci ne sont pas choisis au hasard : les sons sont combinés de façon à obtenir une consonance agréable à l’oreille. Il faut savoir que les accords sont composés de la même manière pour tous les instruments.

L’accord de Do Majeur est composé des 3 notes suivantes : Do, Mi, Sol. Dans cet article, je vais parler d’accords au piano, mais sachez que vous pouvez transposer toutes les notions sur d’autres instruments.

Un accord parfait est constitué de 3 sons superposés en tierce.

L'accord Majeur

Comment reconnaître un accord Majeur ?

Le 1er exemple juste au-dessus montre l’accord Fa Majeur. Il est composé des 3 notes suivantes : Fa, La, Do. Le 2e exemple montre l’accord de Mi mineur : Mi, Sol, Si. 

Quelle est la différence entre un accord Majeur et un accord mineur ?

Pour reconnaître l’accord Majeur, nous allons détailler la composition des intervalles entre les notes qui composent l’accord. Nous avons deux tierces superposées. Elles forment l’accord.
La tierce inférieure “Fa-La” et la tierce supérieure “La-Do”.

La tierce inférieure de l'accord Majeur

La tierce inférieure de l’accord “Fa-La-Do” est “Fa-La”.
Elle comprend 2 tons (ou 4 demi-tons), c’est une tierce Majeure.
Il en découle que l’accord est Majeur.

La partition ci-dessus montre la tierce inférieure de l’accord “Fa-La-Do”.
Je prends “Fa La” et je regarde la composition de cet intervalle.
C’est-à-dire le nombre de tons et de 1/2 tons qui la composent.

  • Fa-Sol : 1 TON
  • Sol-La : 1 TON

La tierce Fa-La comprend un total de 2 TONS

 

 Voici le détail de la décomposition de la tierce Fa-La :

  • Fa-Fa# : 1/2 ton
  • Fa#-Sol : 1/2 ton
  • Sol-Sol# : 1/2 ton
  • Sol#-La : 1/2 ton

Soit au total quatre 1/2 tons
(Les 1/2 tons peuvent s’additionner : /2 ton + 1/2 ton = 1 TON). 

À retenir !​

La tierce supérieure de l’accord “Fa-La-Do” est “La-Do”.
Elle comprend 1 ton et demi (ou 3 demi-tons), c’est donc une tierce mineure.

La tierce supérieure de l'accord Majeur

La tierce supérieure de l’accord “Fa La Do” est “La Do”.
Elle comprend 1 ton et demi (ou 3 demi-tons), c’est une tierce mineure.

la-do est une tierce mineure de l'accord fa-la-do

La partition ci-dessus montre la tierce supérieure de l’accord “Fa La Do”.
Je prends “La-Do” et je regarde la composition de cet intervalle (le nombre de tons et de 1/2 tons qui la composent).

  • La-Si : 1 ton (La-La# : 1/2 ton + La#-Si : 1/2 ton)
  • Si-Do: 1/2 ton (notez qu’il y a 1/2 ton entre Si et Do, en raison de l’absence de touches noires entre ces deux notes)
  • Soit au total trois demi-tons ou un ton et demi

La tierce mineure est composée d'1 ton et demi.

Nous avons vu que l’accord de 3 sons est constitué de deux tierces superposées. Chacune des tierces peut être Majeure ou mineure. Maintenant voyons comment est constitué l’accord parfait Majeur.

L'accord parfait Majeur

fa-la-do est un accord parfait majeur

Pour résumer, retenez que :

  • L’accord Majeur est composé de deux tierces empilées l’une sur l’autre ;
  • La tierce inférieure est Majeure et la tierce supérieure est mineure ;
  • La tierce Majeure est composée de 2 tons ;
  • La tierce mineure est composée d’1 ton et demi.

L'accord parfait mineur

Tout comme l’accord majeur, la construction d’un accord mineur est basé sur la superposition de tierces.

L’accord mineur est composé d’une tierce inférieure superposée d’une tierce majeure supérieure. 

Dans notre exemple, l’accord de mi mineur est composé de 3 sons : “Mi, Sol, Si”.
La tierce inférieure est basée sur “Mi Sol” et la tierce supérieure sur les notes “Sol Si”. 
“Mi Sol” est une tierce mineure (1 Ton 1/2) . “Sol Si” est une tierce Majeure (2 tons).

Maintenant, à vous de chercher !

Dans les commentaires, vous écrirez les notes qui composent l’accord Majeur en détaillant la composition des tierces qui composent cet accord.
Attention pour pimenter un peu le jeu, chaque personne qui laissera un commentaire aura un exercice différent.

  • La première personne s’exercera sur l’accord La Majeur.
  • Puis Mi Majeur pour le 2e commentaire.
  • Ré Majeur pour le 3e,
  • Si Majeur pour le 4e,
  • Sol Majeur pour le 5e,
  • Fa# Majeur pour le 6e,
  • Do# Majeur pour le 7e,
  • Sib Majeur pour le 8e commentaire.
À vous de jouer !

L’accord de 7e de dominante

Après avoir analysé la construction de l’accord parfait Majeur et de l’accord parfait mineur, regardons ce qu’est un accord de 7e. Et en particulier un accord de 7e de dominante.

Qu’en est-il des accords de septième ? 

Traditionnellement en musique classique, nous travaillons un seul type d’accord de septième

Il existe une multitude d’accords de septième, mais en musique classique on utilise principalement un seul accord de septième : l’accord de septième de dominante

L'accord de 7e de dominante est un accord de 4 sons

Voici un exemple d'accord constitué de 3 sons et d'un accord constitué de 4 sons

L’accord de septième n’est pas un accord constitué de 7 notes. L’accord de septième est un accord composé de 4 sons.
 
Ce qui caractérise cet accord, c’est le fait d’avoir une distance de septième entre le son le plus grave et le son le plus aigu. Par exemple, si je veux mon accord de septième de dominante en partant de la note Sol, je prends l’accord parfait Sol Si Ré et je vais ajouter une tierce supplémentaire : le Fa.
 
Et ce Fa forme un septième entre mon Sol (la note la plus basse) et le Fa (qui est la note la plus haute).
 
Exemple d’accord de 7e dominante : Sol Si Ré Fa

L'accord de 7e de domniante et l'intervalle de 7e entre le sol et le fa

Un accord placé sur la dominante

L’accord de septième de dominante est un accord dissonant. En musique classique, on utilise beaucoup cet accord de septième sur la dominante, d’où son nom. La dominante, c’est le cinquième degré de ma gamme.

Les degrés de la gamme s'écrivent avec des chiffres romains

Par exemple, en Do Majeur, je vais utiliser l’accord de Sol septième de dominante juste avant de conclure sur un accord Do Majeur. Alors, ces accords de septième de dominante étant des accords de quatre sons, on va les travailler de façon arpégée. Un accord à jouer « arpégé » et ce, dans toutes les tonalités. On peut les transposer dans toutes les tonalités. Les accords de septième sont vraiment très intéressants à travailler.

L'accord 7e de dominante se place sur le 5e degré de la gamme
Sachez qu’en piano classique on vous fera travailler pratiquement uniquement la septième de dominante. Et si vous voulez aller plus loin dans les accords de septième, allez fouiller un petit peu vers les musiques plus modernes comme le jazz par exemple, et vous aurez des accords de septième beaucoup plus complexes. Voilà comment travailler les accords de septième au piano en musique classique.
 

Les suites d’accords au piano

Je vous présente maintenant la série d’accords que l’on trouve après chaque gamme dans le la méthode Hanon. J’analyse ces accords, je vous explique à quoi ils correspondent et s’il est utile de les connaître ou pas. Vous souhaitez en savoir davantage sur la technique pianistique d’Hanon ? Je vous invite à lire mon article sur cet ouvrage de référence en piano classique.

Une vidéo pour expliquer les suites d'accords au piano

Quelles suites d’accords trouve-t-on dans le pianiste virtuose de Hanon ?

C’est une série d’accords classiques que l’on peut travailler dans toutes les tonalités. Nous allons voir à quoi ils correspondent. Si les accords sont dans un ordre précis. Et si c’est important de savoir les jouer.

Dans le Hanon, il y a une série d’accords proposée pour chaque gamme. À quoi ces accords correspondent-il ? Sont-ils rangés dans un ordre particulier ? Est-il important de les jouer ?

Le Hanon est un recueil de technique pianistique où l’on retrouve toute une série d’exercices techniques dans la deuxième partie du livre pour progresser en dextérité et en vélocité.

Cette suite d’accords se trouve dans le “Pianiste Virtuose” de Hanon. Ils se trouvent au milieu du livre, juste après chaque gamme.

On y trouve toutes les gammes majeures, toutes les gammes mineures et les arpèges ; sous toutes les formes. Si vous voulez en savoir un petit peu plus sur les gammes, vous pouvez consulter les vidéos de cet article. J’ai parlé de de toutes les gammes et des arpèges.

Les accords présents à la fin de chaque gamme

Cette série d’accords correspond à un schéma qui est très utilisé dans la musique classique
Nous avons successivement : 

  • l’accord de la sous-dominante ;
  • l’accord de dominante ;
  • puis l’accord de tonique.

Le premier accord de la série est un accord qui est basé sur la sous-dominante. Le deuxième accord est un accord de tonique avec une basse de dominante ; et le 3e accord est un accord de dominante.
Enfin, le dernier accord est un accord de tonique.

Il y a une petite subtilité parce que l’accord de dominante est joué deux fois. On peut l’analyser de plusieurs manières. Je vais le faire de manière simple. 

Que veut dire : tonique, sous-dominante, dominante ?

En fait, en musique classique, on aime bien nommer chaque chose. Pour les gammes, on nomme chaque note spécifiquement. La première note de la gamme s’appelle la tonique. La 4e notes de la gamme s’appelle la sous-dominante. Et la 5e note de la gamme s’appelle la dominante. 

Nous avons un nom pour chaque son. Je vais vous les donner dans l’ordre :

  • la tonique,
  • la sus-tonique,
  • la médiante,
  • la sous-dominante,
  • la dominante,
  • la sus-dominante,
  • la sensible.
Les noms des degrés de la gamme de do majeur

Et ensuite, on revient sur la tonique. Dans notre cas, ce n’est pas la peine de retenir tous ces noms. Retenez-en trois : 

  • la tonique, 
  • la sous-dominante
  • et la dominante.
Voici la tonique, la sous-dominante, la dominante et la tonique sur la gamme de do majeur

La tonique, c’est la note à laquelle commence la gamme. C’est elle qui donne le ton. La tonique en Do Majeur, c’est la note “Do”. La dominante, c’est la note qui va dominer. C’est la note sur laquelle, on va placer l’accord de 7e qui va créer une belle tension. La dominante, c’est la 5e note de la gamme. La 5e note de la gamme c’est “Sol”. 

Et le troisième nom dont on a besoin de se souvenir, c’est la sous-dominante. C’est le 4e degré de la gamme. C’est la note qui est sous la dominante. Le 4e degré de la gamme est considéré comme la préparation à l’accord de dominante. 

En musique classique, c’est un schéma très utilisé. Cette série d’accords est construite toujours sur le même schéma. C’est exactement la même chose, mais transposé dans chaque tonalité. Alors si vous adorez la musique classique, ça sera très utile de savoir jouer cette série de 4 accords.

Analyse de la série de 4 accords

Maintenant, je vais pousser un petit peu plus loin dans l’analyse. La main gauche joue : Fa, Sol, Sol, Do. Nous avons un « Sol » répété, mais le 2e est joué à l’octave dans le grave.

Voici les accords de sous-dominante, de tonique sur dominante, de dominante et de tonique en do majeur

La main droite joue les accords : 

  • 1er accord : Fa La Do
  • 2e accord : Mi Sol Do
  • 3e accord : Ré Fa Sol Si
  • Et le dernier : Do Mi Sol Do.

Le premier accord, La Fa La Do est un accord de Fa Majeur. C’est l’accord du IVe degré en Do Majeur. Ensuite, le 2e accord : Mi Sol Do. C’est l’accord de Do Majeur renversé. L’accord de Do Majeur et l’accord de Tonique en Do Majeur. 

Accord renversé, accord à l'état fondamental, quelle est la différence ?

Un accord à l’état fondamental est un accord basé sur la fondamentale de l’accord. La fondamentale est la note qui donne le nom à l’accord. Le nom de l’accord et le nom de la fondamentale sont identiques. Un accord renversé est un accord basé sur une autre note de l’accord, qui n’est pas la fondamentale. Le nom de l’accord et de la basse sont différentes.

Voici un accord de sol Majeur à l'état fondamental ainsi que les accords renversés de do et mi
  • Le 1er accord est l’accord : Sol Si ré. C’est l’accord de sol Majeur à l’état fondamental. La note de basse est Sol, la fondamentale est sol.
  • Le 2e accord est l’accord Sol Do Mi. C’est l’accord parfait de Do Majeur renversé. La note de basse est sol, la fondamentale est Do.
  • Le 3e accord est l’accord So Si Mi. C’est l’accord de Mi mineur renversé. La basse est Sol et la fondamentale est Mi.

Est-il important de savoir jouer ces accords au piano ?

Est-ce que c’est important de savoir jouer cette série d’accord au piano ?
Personnellement, je trouve que oui, c’est important de le faire. J’ai découvert la suite d’accord alors que j’étais déjà à la fac. C’est grâce aux cours d’harmonie au clavier que je les ai découvert. C’est que j’ai compris le sens de ces accords. Je pense que ça aurait été vraiment une aide si j’avais commencé plus tôt à les apprendre. 

Je vous conseille vraiment de les apprendre. Ça vous paraîtra certainement fastidieux au début. Mais sachez que c’est exactement le même schéma d’accords dans chaque séries. 
Si vous apprenez le premier en do majeur, il suffit de garder les mêmes doigtés et de décaler. Quand vous transposez les notes, faites attention aux touches noires.

Le plus difficile est d’apprendre le premier. Une fois que vous aurez mis la machine en route, vous transposerez de plus en plus facilement. Je vous encourage vivement de le faire. 

Comment jouer les accords en piano d'accompagnement ?

Pourquoi jouez les accords à la main droite et la note seule à la main gauche dans le piano d’accompagnement ? Y-a-t-il une raison à ce choix ?

Les accords au piano d’accompagnement se jouent-ils à la main droite ou à la main gauche ?

Le rôle de basse pour la main gauche

Quand je joue une note seule à la main gauche, ça veut dire que la main gauche a un rôle de basse. Donc elle va jouer les basses du morceau.  On peut imaginer soit une contrebasse soit une basse électrique. Vous imaginez ce rôle-là pour votre main gauche.
Donc on veut des sons tenus, on veut la fondamentale de l’accord. La fondamentale est la note qui sert de support à l’accord. Ce sont vraiment les fondements.

Prenons l’exemple avec le morceau Imagine de John Lennon.

  • Je joue les fondamentales en octave en guise de basse 
  • Et ensuite j’ajoute les accords à la main droite.
Les fondamentales Do et Fa sont jouées en octaves à la main gauche en clé de fa
  •  Et ensuite j’ajoute les accords brisés à la main droite en guise d’accompagnement
Sur la portée en clé de sol sont notés les accords brisés en do majeur

Et donc c’est la solution que j’utilise à chaque fois que je veux accompagner une mélodie.

  • Là, il suffit maintenant d’ajouter une chanteuse ou un chanteur pour avoir le morceau complet.

Les 3 étages ou "couches” sonores

Une musique est composée de différentes couches sonores. D’ailleurs, l’une des règles de base, c’est d’avoir :

  • une basse ;
  • un accompagnement ;
  • une mélodie.
 
Nous observons 3 couches sonores, dont une mélodie, un accompagnement en clé de sol et une basse en clé de fa

On a donc trois étages sonores : basse, accompagnement joué par les accords, et mélodie.
Ici ma basse c’est ma main gauche et ça tombe bien puisque les notes les plus graves sont à gauche. Ma main droite, quant à elle, va jouer les accords en accompagnement qui vont être ni trop graves, ni trop aigus. Ils vont être dans le médium. Et il reste maintenant juste la mélodie à ajouter par-dessus. Donc la mélodie va se détacher dans les aigus.

Peut-on faire différemment ?

Faire l’inverse existe. Jouer des accords à la main gauche est tout à fait possible. Mais du coup, ça veut dire que la main gauche a un rôle d’accompagnement. Mais la main droite ne pourra pas faire une basse, ou alors je joue les mains croisées. Mais là, c’est tout de même pas très pratique.

En fait, je vais réserver cette technique de jouer des accords à la main gauche et une note à la main droite quand je veux jouer la mélodie avec la main droite. C’est à dire que là, je n’ai pas de chanteurs. Je n’ai pas d’instruments pour jouer la mélodie. Donc du coup, ma main gauche va jouer les accords, ma main droite va jouer la mélodie. Voilà, ce qui est vraiment différent.

Sur cette portée, la mélodie est jouée à la main droite en clé de sol et l'accompagnement à la main gauche en clé de fa

Tout est possible, c'est une question de choix

Donc, soit je joue avec un chanteur – et auquel cas ma main gauche joue la basse et ma main droite joue les accords pour accompagner – soit c’est mon piano qui chante, donc la main droite joue la mélodie et du coup les accords sont joués à la main gauche.

Pensez toujours à vos étages sonores, cela vous aidera à choisir entre les 2 solutions : la main gauche joue la basse et la main droite les accords ou bien, la main gauche joue les accords et la main droite joue la mélodie.

Pensez toujours à la base, à la structure de la musique en différentes couches sonores :

  • la basse ;
  • les accords en accompagnement ;
  • et par-dessus une jolie mélodie qui se pose.

 

Comment trouver les accords dans une partition de piano ?

Comment trouver les accords à partir d’une partition de piano ?

Je vous propose de découvrir comment jouer un accompagnement de piano à partir d’une partition.

Lien vers la partition du cours gratuit pour apprendre à jouer Belle et Sebastien : https://1piano1blog.com/cours-de-piano-en-ligne-belle-et-sebastien/

J’ai écrit la partition du générique de fin du film Belle et Sébastien en m’inspirant de la version chantée par Zaz. Dans cette version la main droite joue la mélodie : ce que chante ZAZ. Et la main gauche joue des accords arpégés.

Voici les notes pour la partie voix seule pour la chanteuse

Si on veut une partition pour accompagner un chanteur, on aura besoin d’une main droite jouant les accords et d’une main gauche jouant les fondamentales. Avec ce procédé, le chanteur pourra chanter facilement par-dessus.

Dans ce cas, nous avons besoin de retrouver les accords. C’est très simple dans cette partition. Je vais analyser mesures après mesures pour retrouver les accords utilisés dans ce morceau

L'introduction 

Dans les mesures 1, 2, 3, 4, c’est l’introduction donc il n’y a pas de chant et le piano joue seul. La première mesure est basée sur un accord de fa dièse mineur : Fa# La Do#. Dans la deuxième mesure, ce sont les mêmes notes.

Dans la troisième mesure, on est basé sur un accord de do dièse mineur. C’est Do# Mi Sol#.
Et enfin, dans la 4e mesure, on revient à nouveau sur un accord de fa dièse mineur : Fa# La Do#.

Pour écouter le morceau complet au piano, suivez ce lien : https://1piano1blog.com/5-belle-et-sbastien/

Le couplet 1

À partir du moment où la voix entre, on est sur un accord de Fa# mineur.  La main gauche joue fa dièse, elle peut jouer l’octave : Fa#-Fa# pour donner plus de profondeur. Puis la main gauche joue La et Do#. Ces 3 notes forment l’accord de Fa# mineur. C’est joli de le jouer sous forme d’accord arpégé.

On a l’accord de fa dièse mineur deux fois, mesures 5 et 6. Et ensuite, ça change : on est sur un accord de Mi Majeur. La main gauche joue Mi et la main droite joue Mi Sol # Si.

Ma méthode pour trouver les notes des accords :

  • J’observe la clé de Fa joué par la main gauche
  • Je regarde toutes les notes : Fa # Fa # La Do#
  • J’enlève les notes qui sont répétées
  • Donc là, j’ai 2 Fa#, donc j’en enlève un et il me reste : Fa# La Do#.

Donc là voilà, j’ai repéré les sons présents dans toute la mesure dans la main gauche. J’ai uniquement les sons : Fa# la Do#. Ces 3 sons forment l’accord de Fa# mineur. Dans chaque mesure, il faut regarder toutes les notes présentes dans la main gauche. Et on a les notes formant les accords.

  • Mesure 5, on a l’accord de Fa# mineur.
  • Mesure 6 : on est toujours sur l’accord de Fa# mineur.
  • Mesure 7, on arrive sur l’accord de Mi Majeur : Mi Sol# Si.
  • Et mesure 8, à nouveau l’accord de Fa# mineur.
  • Mesure 9 : C’est l’accord de Fa# mineur.
  • Mesure 10, c’est toujours l’accord de Fa# mineur.
  • Mesure 11, c’est l’accord de Mi Majeur.
  • Et mesure 12, Fa# mineur.

La transition termine le couplet avec un arpège ascendant sur la mesure 13. L’arpège de Fa# mineur monte dans les aigus à la main droite.

Le refrain

Ensuite, au moment du refrain, on a un accord de Si mineur.
Pendant deux mesures : mesure 14 et mesure 15 c’est le même accord. 
On a : Si Fa# dans la mesure 14 et mesure 15, on a le Ré. C’est l’accord de Si mineur.

Le passage difficile

Mesure 16, c’est l’endroit le plus difficile parce que nous avons 2 accords dans la même mesure. Depuis le début, on a un seul accord dans chaque mesure. C’est souvent le cas dans la musique. La plupart du temps, on a un accord dans une mesure. Parfois, l’accord est répété deux mesures d’affilée. On peut aussi avoir 2, 3 ou plus d’accords dans une seule mesure.

Mesure 16 : sur le premier temps à la main gauche, on a Fa# La Do#. C’est l’accord de Fa# mineur.
Et sur le 3e et le 4e temps de la mesure 16, on a Mi Sol# Do#. C’est l’accord de do# mineur.
Pour revenir, mesure 17 : Fa# La Do#, c’est l’accord de Fa# mineur.

Et ça se répète. Mesure 18, on a eu un accord de si mineur.
Mesure 19, c’est toujours l’accord de si mineur. Mesure 20, c’est l’accord de Fa# mineur sur le premier et le deuxième temps. Et l’accord de Si mineur sur les temps 3 et 4.
Et là, mesure 21, on a un accord de Do# Mi# et Sol #, c’est l’accord de Do# Majeur.

L’accord de do dièse majeur.
Il est monté en arpège à la main droite.
Il est joué pendant 2 mesures. 
Là, c’est la transition avant de revenir sur le couplet. 

Voici les accords pour le refrain du film Belle et Sébastien

Le couplet 2

Le couplet 2 reprend exactement les mêmes accords que dans le couplet 1.

Résumé pour retrouver les accords à partir d’une partition

Pour trouver les accords dans une partition piano, voici ce que vous devez faire :

  • Je regarde la main gauche et donc dois savoir lire la clé de Fa ;
  • Je collecte toutes les notes de la main gauche ;
  • Quand je vois deux fois la même note, j’enlève, j’élague les notes répétées ;
  • Je dois rester avec trois ou quatre sons maximum.

Dans notre exemple, nous avions toujours 3 sons seulement. Nous avions uniquement des accords parfaits Majeurs ou mineurs. Et ces 3 sons forment l’accord.

Voilà, j’espère que cet article vous a plu et que vous parviendrez à présent à trouver facilement les accords de piano pour jouer de nombreux morceaux.

Je vous invite maintenant à vous amuser à retrouver les accords en regardant de près vos partitions. À vos marques, prêt, partez !

54 réponses

  1. Débutant l’accordéon diatonique, j’en apprends beaucoup sur les accords grâce à cet instrument et m’amuse à appliquer ce que je découvre au diato sur le piano. Ça m’ouvre des horizons c’est incroyable ! Avec ma prof de diato, on a beaucoup à s’apprendre l’un l’autre ; elle m’entraîne à jouer d’oreille, plus de partitions en Braille à déchiffrer laborieusement, quel bonheur ! moi je lui rappelle quelques notions théoriques sur les tonalités et certains mots de vocabulaire, c’est très enrichissant.
    Je vais approfondir la notion des accords suspendus dont il a été rapidement question dans la conférence car ça pourra m’aider au diato. En effet, on peut considérer que les accords au diato sont déjà composés. Mais c’est vrai et pas vrai car en trad par exemple, on oculte les tierces des accords main gauche, par conséquent on complète les accords en les composant à la main droite (clavier mélodique) ce qui ouvre un certain nombre de possibilités.

    1. Bonjour Raphaël,
      C’est intéressant cette recherche des accords sur le diato. J’ignorais qu’il n’y avait pas la tierce. Du coup, cela ouvre énormément de possibilités.

      1. Autrefois, les diatos avaient systématiquement la tierce. Comme sur un 8 basses par exemple, elle sont toutes majeures sauf sur le la, ça posait un certains nombres de problèmes pour les accords mineurs. Certains diatonistes, peu au fait de ces questions, mélangent main gauche accord majeur et main droite mineur. Alors certains facteurs ont décidé sur leurs modèles de la supprimer. Certains joueurs l’ocultent en scotchant les anches incriminées. L’idéal étant d’avoir un diato avec registre de tierces, c’est ce que j’ai.

  2. Bonjour Aurélie
    Je suis dans ma pause déjeuner et je commence a lire ton article.Je réponds aux questions
    la majeur avec a la clef (fa, do,sol) # donc je commence par la do # mi
    mi majeur avec a la clef (fa,do,sol,re)# donc mi sol# si
    si majeur avec a la clef 9( fa,do,sol,la)# donc si ré, fa#
    sol majeur avec a la clef fa# donc sol si ré
    fa # majeur avec a la clef ( fa,do,sol,ré,la mi) fa# la # DO#
    et pour sib majeur avec a la clef ( si,mi) bémol donc sib, ré, fa
    Merci pour le petit jeu.
    Bonne journée
    Patricia du Canada

  3. Bonjour
    Quel matériel vous utilisez pour la vidéo en ayant un son si pure ?
    Merci

  4. Bonjour Aurélie,

    Merci de nous rappeler l’importance des accords septième. Je les travaille en arpège après les arpèges d’accords parfaits et les gammes lors de mes séances d’exercices. Je trouve qu’ils sont bien pour écarter les doigts.
    Mias dans le Hanon, il y a les arpèges de septième de dominante pour les modes majeurs mais pas pour les gammes mineures. Est-ce que ça veut dire q’ils n’existent pas ?
    Par exemple, si pendant une semaine je peux travailler la relative mineure de do majeur, la mineur, est-ce que sa septième de dominante arpégée est possible (mi sol si ré) ?

    1. Bonjour Robinson,
      Les accords de 7e de dominante sont exactement les mêmes en Majeur et en mineur. Un accord de Septième de dominante est construit TOUJOURS de la même façon :
      on empile sur la fondamentale (la dominante de la tonalité) :
      une tierce Majeur, une quinte juste, et une septième mineure.

      C’est pour ça qu’en Do Majeur : mon accord de septième de Dominante est Sol, Si, Ré, FA et
      en do mineur aussi.

      Je pourrais t’expliquer ça de façon théorique si ça t’interesse. Mais là, il faut un cours complet.

      Après il existe d’autres accords de 7e, mais ils ne sont pas étudiés dans le Hanon classique. Tu les trouveras dans les méthodes de jazz par exemple.

      1. Merci Aurélie pour ces explications claires.

        Alors durant ma semaine de “la mineur” (la semaine nostalgique), si je veux travailler un accord de septième doe dominante qui sonne mineur, alors je ferai un accord mineur de septième de dominante avec une tierce mineure (mi sol si ré au lieu de mi sol# si ré).

        C’est vrai que je n’ai pas encore trouvé sur Internet un cours en ligne complet sur les différents accords, les suites d’accords, l’harmonisation et le tout avec des exercices. On trouve des petits bouts çà et là. Ca te tente Caro et toi d’en créer un ?

        1. Petit précision : l’accord de 7e de dominante est toujours un accord Majeur.
          Si tu joues un accord de 7e mineur, il ne s’appelle pas accord de 7e de dominante. Je titille, mais voilà les musiciens sont très pointilleux avec ça.
          P.S. N’y aurait-il pas un Sol# dans la gamme de la mineur ?

Laissez-moi vos remarques ou vos suggestions !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.