#5# Défi piano, Belle et Sébastien

Voici la 5e vidéo de mon défi piano, l’enregistrement du générique de fin de Belle et Sébastien. Ce feuilleton télévisé est tiré d’un roman de Cécile Aubry. L’histoire raconte la vie d’un enfant Sebastien et de sa chienne Belle. Elle se déroule dans la montagne à la frontière franco-italienne.

Voici la musique du générique de fin du feuilleton Belle et Sébastien. Le premier épisode est diffusé en septembre 1965. La musique est signée Daniel White.

J’espère que vous avez apprécié cette vidéo.

Si vous souhaitez apprendre à jouer vous-même ce morceau, vous pouvez suivre le cours de piano en ligne pour apprendre à jouer Belle et Sebastien au piano.

Voici le lien de téléchargement du MP3 de ma version de Belle et Sebastien au piano.

N’hésitez pas à partager ce contenu si vous le trouvez intéressant.

Vous avez apprécié cet article ?
Indiquez-moi juste votre  nom et votre email et je vous envoie gratuitement mon guide :
Ma méthode en 5 semaines pour monter un morceau.

Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  

10 réflexions au sujet de « #5# Défi piano, Belle et Sébastien »

  1. Je découvre le blog ce jour via habitudes zen. Je regrette de n’avoir pas pu apprendre la musique en étant jeune. Peut-on commencer un instrument après 50 ans et obtenir un niveau convenable (suffisamment pour se faire plaisir) après 50 ans. Ma seule activité musicale est le chant que je pratique sans savoir lire la musique.

    Très beau morceau que ce Belle et Sébastien.

    • Merci pour votre commentaire. Je suis ravie de voir un lecteur de habitudes zen ici sur ce blog.
      Il est tout à fait possible de commencer le piano à 50 ans et de se faire plaisir. J’ai plusieurs élèves dans cette situation et ils y prennent un très grand plaisir. La lecture de partition s’acquiert petit à petit au fur et à mesure des progrès techniques 🙂

  2. J’avais 10 ans à cette époque… et j’adorais ce feuilleton sur notre vieille télé noir et blanc… et je n’ai jamais oublié cette musique ! Merci pour ce moment nostalgique, Aurélie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *