Voici le fameux receuil de Hanon : Le pianiste virtuose en 60 exercices.
Je vais commencer par vous exposer les éléments essentiels de la problématique de Hanon. Puis passer en revue tous les exercices, les variantes rythmiques, les gammes, les arpèges, les techniques de passage du pouce et la transposition.

Je détaille les points forts et les points faibles de sa méthode.

Je terminerai par vous dire dans quel but utiliser ce livre et à quel moment de votre vie de pianiste.

Avant de commencer ...

Mais avant toute chose : connaissez-vous Tintin ?
Imaginez-vous dans le parc du château de Moulinsart.
Il fait beau, l’après midi est calme et vous allez rendre visite à votre cher ami le capitaine Hadock. Vous admirez les belles roses et vous vous arrêtez pour sentir leur parfum.

Vous croisez un homme à vélo. Il est petit, chauve, porte des lunettes et petite moustache noire. Il répond à votre salut mais il semble  un peu gêné.

Cet homme, mais oui, vous le reconnaissez ! Il s’agit d’Igor Wagner, le pianiste de Bianca Castafiore…
Tiens c’est curieux, vous entendez des gammes au piano !
Igor Wagner utilise un stratagème pour faire croire à tout le monde au château de Moulinsart qu’il est occupé à travailler ses gammes sur son piano. Un enregistrement sonore est diffusé en son absence. Il part secrètement dans le village voisin … pour aller faire des paris sur les courses de chevaux.

Hanon

Permettons un peu de repos à Igor Wagner, la Castafiore lui laissant très peu de temps libre.
Loin de vous cette idée de ne pas faire vos gammes ou autres exercices. Au contraire, vous êtes motivés pour vous améliorer. Vous cherchez des techniques avancées pour faire travailler vos doigts, surtout les 4e et 5e. Vous vous demandez quelles sont les meilleures techniques pour gagner en indépendance et en vélocité ?

Charles Hanon et la problématique des pianistes

Hanon part de la problématique qu’il ”faut étudier le piano 8 à 10 ans avant de jouer un morceau d’une certaine force, même dans une réunion d’amateurs” et il constate que “peu de gens sont à même de consacrer autant d’années à l’étude de cet instrument !”

Des 4e et 5e doigts "presque nuls "...

Selon lui, le problème vient du manque de travail, ce qui donne un jeu au piano inégal et peu correct. La main gauche “accroche dans les passages difficiles” et “les 4e et 5e doigts sont presque nuls […] si l’on rencontre quelques passages en octaves, en trémolo ou en trilles, on ne les exécute le plus souvent qu’avec peine et fatigue, de là un jeu peu correct et manquant complètement d’expression.” Hanon veut une main gauche aussi forte que la main droite, des doigts faibles plus solides et indépendants, tout cela au service de la musique bien sûr.

Le pianiste virtuose, 1ère partie

Il met au point une méthode avec 38 exercices, que je vous recommande vivement. A ces exercices il propose 22 variantes rythmiquesCes variantes sont indispensables. Ne vous sentez pas obligés de toutes les faire, mais choisissez-en quelques-unes pour comprendre le principe et vous pourrez utiliser cette technique dans vos morceaux préférés. Cette méthode de travail vous sera très utile pour votre progression.

La transposition des exercices de Hanon

Tout les exercices sont écrits en Do Majeur, il donne l’indication de transposer ces 35 exercices en do# Majeur et do# mineur. Et il faut vraiment le faire. Transposez-les, c’est indispensable !
Vous pourrez trouver quelques-uns de ces exercices en ligne sur le site hanon-online.com, qui propose une transposition dans tous les tons Majeurs. Ce qui est génial pour vous. Le site est en anglais, mais vous verrez il est très simple d’utilisation. Si vous avez des questions n’hésitez à me demander.
Les derniers exercices de la 1ere partie du pianiste virtuose  introduisent la 2e partie : la technique du passage du pouce et la préparation aux gammes.

Le pianiste virtuose, le célèbre recueil de Hanon

La partie centrale consacrée aux gammes, arpèges et suite d'accords

Cette 2e partie est un véritable catalogue de gammes, elles sont répertoriées, dans l’ordre des altérations.

Il traite toutes les gammes Majeures et mineures avec les arpèges d’accords parfaits, en mouvements parallèles et mouvements contraires, à la tierce, à la sixte.

Il propose 2 doigtés pour la gamme chromatique, ce que j’apprécie tout particulièrement.

Il passe en revue les arpèges d’accords de dominante et septième diminuée, à l’octave, à la dixième, à la quinte et à la septième. Les arpèges de 7e de dominante en mouvement contraire.

Une note originale est apportée avec les gammes mineures mélodiques. 

Ce qui, est très agréable et nous laisse entrevoir qu’il existe bien plus de modes mineurs que celles travaillées en classique habituellement.

La partie centrale vous sera utile jusqu’à ce que ce vous sachiez toutes vos gammes avec les bons doigtés par cœur.

C’est à vous de déterminer le temps que ça vous prendra… ou pas  😉

La 3e partie, les exercices du virtuose

La 3e partie est vraiment beaucoup plus difficile. Deux exercices sont plus accessibles, celui sur les extensions et celui sur les octaves tenues.
La marche est très haute entre la 2e et la 3e partie. Le fait de connaitre les 35 exercices en respectant les consignes de l’auteur et de jouer les gammes et arpèges dans toutes les tonalités,  toutes les positions, en mouvement parallèle et contraire ne suffit pas. Ce sont des exercices de haute vélocité, très techniques. Hanon y aborde la souplesse du poignet en très peu d’exercices, peu d’explications et pas de schéma. En revanche, si vous souhaitez impressionner votre public avec des trémolos, allez donc jeter un oeil sur le dernier exercice, vous ne serez pas déçus !

Les points forts du pianiste virtuose

  • Cet ouvrage est excellent pour l’égalité des doigts.
  • Il met l’accent sur le travail des 4e et 5e doigts.
  • La main gauche travaille autant que la main droite.

Avec cette méthode vous allez réussir à mieux jouer du piano, à jouer plus vite et avoir un jeu égal. Vous allez améliorer votre virtuosité.

Les points faibles de cette méthode sont :

  • L’arrivée tardive du chapitre sur la souplesse. Il n’explique presque rien. Selon moi la souplesse doit être expliquée dès le début de l’apprentissage du piano. Le fait que ce point essentiel soit abordé uniquement dans la 3e partie me fait rester sur ma faim…
  • Il n’y a pratiquement pas d’exercices avec les notes tenues. Ce n’est pas à un ouvrage pour travailler en profondeur les muscles de la main, mais plutôt des exercices pour progresser en vitesse et dextérité.

Les arpèges mineurs du pianiste virtuose.

Quand jouer ces exercices ?

La 1ère partie est à commencer très tôt, dès la 2e ou 3e année. Faites plusieurs exercices, au moins 5 exercices avec les consignes décrites plus haut. Travaillez votre exercice jusqu’à ce que vous le connaissiez par cœur dans le tempo indiqué par Hanon. Ensuite vous pouvez commencer les gammes dans l’ordre des altérations. C’est dans cet ordre qu’elles sont présentées dans l’ouvrage. Jouez les gammes qui ont la même armure (le même nombre de dièses # ou de bémols b) que votre morceau. Puis alterner le travail d’un exercice, d’une gamme ou d’un arpège.
Je conseillerai la 3e partie du pianiste virtuose aux pianistes ayant un excellent niveau de pratique et qui ont eu la curiosité de travailler d’autres exercices, comme ceux de Cortot, Dohnànyi, Lebert-Stark, Brahms…

Alors, êtes-vous prêts à commencer ?
Ecrivez dans les commentaires ce que vous allez, ou ce que vous avez déjà travaillé.

Ma routine de travail avec Hanon-online

Voici la traduction de l’article paru sur Hanon-online.com

Comme beaucoup de pianiste, je dois travailler régulièrement ma technique pour améliorer ou simplement conserver mon niveau de piano. Pour cela j’utilise des recueils variés de technique et Le Pianiste Virtuose de Hanon en fait partie.

Nous allons prendre comme support les 20 exercices du site Hanon-online.com, qui sont les 20 premiers exercices du livre. Vous pouvez jouer un seul de ces exercices, ou bien faire la série si vous êtes d’un niveau avancé.

Étape n°1 :

Tout d’abord, il est important de maîtriser l’exercice en Do Majeur, les mains ensemble. Lentement au départ 60 = N en montant jusqu’à 108 = N
Mettez le bon doigté, c’est important.

  Jouez cet exercice tous les jours, régulièrement. Les deux mains doivent jouer exactement ensemble. Appuyez bien chaque note. Puis, faites la variante suivante. Elle vous fera changer vos points d’appui :

Étape n°2 :

Vous pouvez varier le rythme de votre exercice. Hanon propose 22 variantes rythmiques au début de son livre. En voici quelques-unes sur un rythme ternaire :

Déplacement des doubles croches sur la deuxième partie du temps :

Vous pouvez continuer sur ce schéma en plaçant les doubles-croches sur la 3e partie du temps. Vous pouvez aussi jouer 4 notes lentes et 4 notes rapides puis faire le contraire.

Étape n°3 :

  Vous pouvez vous amuser avec le mode de jeu comme cette formule : 4 notes legato et 4 notes staccato.

Ensuite faites le contraire : 4 notes staccato puis 4 notes legato.

Étape n°4 :

Quand vous êtes parfaitement à l’aise avec ces exercices amusez vous à combiner les variations rythmiques et différents modes de jeu.
Jouez à votre vitesse. Vous devez entendre parfaitement chaque note jouée. Aucun son ne doit être plus fort que l’autre. Vous devez jouer régulièrement. Au début ne cherchez pas la vitesse mais exigez la perfection de vos doigts.

Vous devez être attentif à votre confort de jeu. Ne vous fatiguez pas. Si vous sentez des douleurs dans le bras, l’avant-bras, les poignets ou les mains, ralentissez. Faites bien attention à cela quand vous jouez en transposant sur les touches noires.

Étape n°5 :

Transposez ! Sur hanon-online vous trouverez les transpositions dans toutes les tonalités. Vous pouvez choisir la tonalité du morceau que vous êtes en train de travailler en ce moment. Vous pouvez aussi suivre la recommandation de Hanon qui se concentre sur la transposition en do # Majeur et en do # mineur. Le fait de pratiquer ces 2 transpositions est très bénéfique. Les touches noires sont plus hautes que les touches blanches. Elles demandent plus d’effort de la part des doigts pour jouer de façon égale dans le relief du clavier. La variante Majeure/mineure vous sera utile pour travailler l’extension des doigts entre ré # mi # (ou fa) et la # et si # (ou do).

Étudiez chaque exercice de la même manière et au bout d’un long moment, quand vous aurez travaillé les 20 exercices, vous pourrez alors les enchaîner.

Pour ma part, enfant je jouais tous les jours un exercice choisi par mon professeur. Il était transposé en ré, mi ou sol Majeur. Je travaillais de temps en temps une variante rythmique.

Aujourd’hui, ma routine est de travailler TOUS les exercices tous les jours. Je change de tonalité, rythme et mode de jeu chaque jour. Cela me prend environ 40 minutes pour jouer le chapitre 1 en entier (38 exercices).

  Et vous, quelle est votre routine de travail ?

Comment transposer un exercice de Hanon ?

Alors tout d’abord, si tu ne sais pas de quoi je parle, voici un article qui te présente la methode de Hanon : La technique pianistique selon Hanon

Il y a quelques temps j’ai expliqué quelle a été ma routine de travail avec le Hanon, si tu veux la regarder, clique sur ce lien : Ma routine de travail avec Hanon-online

 

 

Il y a quelques jours, une élève de la formation Plaisir Piano me demandait comment faire pour transposer un exercice de Hanon en Do#.
J’ai déjà parlé de ces fameux exercices de Hanon dans plusieurs vidéos. Tous les exercices sont écrits en Do Majeur. Pourtant on utilise beaucoup les touches noires du piano. La transposition en Do# s’impose. Je t’explique comment faire dans cette vidéo.

Peut être que tu souhaites trouver des exercices de ton niveau, voici un article qui peut t’aider à faire ton choix : Quel exercice de piano choisir ?

Allez hop, on s’y met de suite 🙂