Adagio en ré mineur, Marcello & Bach, BWV 974

A l’origine, il s’agit d’un concerto pour hautbois d’Allessandro Marcello composé en 1708. Il a été transcrit par Jean-Sébastien Bach pour clavecin. C’est devenu le concerto BWV 974, Bach y a ajouté des ornementations qui font de ce morceau une des plus belles pièces de musique baroque.
Voici une version que j’adore, l’adagio joué par la pianiste Anne Queffélec.

Avez-vous remarqué comme Anne Queffélec joue de la main gauche les 3 premières mesures ? Dans ce cours, je vous propose de partager le travail aux deux mains.

J’ai découpé le morceau en 5 parties de façon tout à fait arbitraire. Je souhaitais travailler sur 5 parties égales du point de vue du nombre de mesures pour le déchiffrage. Ce découpage ne tient pas compte de la construction du morceau.

J’ai opté pour une lecture sans ornements. Personnellement je base mes ornements sur la table de Jean Sébastien Bach, mais les artistes font des choix plus personnels quand à l’ornementation.

1ère partie, mesures 1 à 8

Partition 1ère partie, mesures 1 à 8 :

Mesures 1 à 9.

Mesures 1 à 9.

Cet adagio en ré mineur commence sur un Ré répété 6 fois en croches. Pour faire simple je vous propose de jouer ce Ré avec le pouce. Ensuite, la main gauche joue joue le Ré (c’est le même Ré) et la main droite joue le Mi créant une dissonance. Ce frottement donne une tension qui va se résoudre sur l’accord de La 7 à la mesure 3. Savourez ces belles harmonies… Mesure 4, la main droite doit utiliser le 3e doigt sur le Ré. Ensuite liez par deux les croches. Jouez la mélodie de la main droite « en dehors », c’est à dire qu’elle doit se détacher de l’accompagnement. Mesures 5 nous arrivons sur une harmonie en sol mineur 7. Mesure 6 , le motif en croche deux doubles croches répété se base sur une harmonie de Do Majeur. Mesure 7, la main droite aboutit sur le La aigu avec un accord de Fa Maj 7 à la main gauche. Mesure 8, nous avons une accélération rythmique avec un groupe de doubles croches et triples croches.

Tout ce début est basé sur des accords de septième. Ce sont des accords de 4 sons. Ils créent une certaine tension, ce qui donne le caractère si caractéristique de cette pièce.

2e partie, mesure 9 à 14

Partition mesures 9 à 14 :

Mesures 9 à 14.

Mesures 9 à 14.

Déplacements de la main gauche : Mesure 11, la main gauche passe de la clé de Fa à la clé de sol. Elle monte dans les aigus jusqu’à la mesure 14 où elle va revenir en clé de Fa. Dans ces déplacements de la main gauche, il y a toujours une note commune. Mesure 11 le pouce est sur le Ré (une ligne supplémentaire clé de Fa) sur le premier temps, ensuite c’est le 5e doigt qui jouera ce Ré (sous la 1ere ligne en clé de sol). Mesure 14, le 5e doigt joue La (2 lignes supplémentaires sous la clé de sol) puis le pouce prend ce La (4e ligne en clé de Fa).

3e partie, mesures 15 à à 24

Partition mesures 15 à 24 :

Mesures 15 à 24.

Mesures 15 à 24.

La main gauche est écrite en clé de sol, soyez bien attentifs au rythme de la main droite dans cette partie. Les harmonies passent de Ré Majeur, sol mineur, Mi Majeur, la mineur, sol mineur, Fa Majeur, mi mineur, ré mineur, do 7 et Ré mineur dans la même mesure, Sib Majeur et Do Majeur (mesure 24). Les harmonies sont moins riches, les accords sont plus simples, ce qui donne plus d’espace pour la mélodie de la main droite.

4e partie, mesures 24 à 32

Partition mesures 25 à 32 :

Mesures 25 à 32.

Mesures 25 à 32.

 

La main droite joue « Mib » de la mesure 25 à 27, puis le mi devient naturel. Ne l’oubliez pas sur le dernier mi du trait en triple croche mesure 27. La main gauche repose sur les harmonies déjà vues : sol mineur, Fa Majeur, Sib Majeur, La Majeur, sol mineur. Mesure 30, la main gauche joue un motif de double croche sur un Sib répété en réponse à la main droite.

5e partie, mesures 33 à la fin

Partition mesures 33 à la fin :

Mesures 33 à la fin.

Mesures 33 à la fin.

 

Après une dernière grande phrase en triples croches, la pièce se termine par des accords répétés : ré mineur (mesure 35), la mineur avec une quarte (mesure 36) avec un ré (quarte) frottant le Mi (quinte) et apparition de la tierce sur le dernier temps : Do.
Puis mesure 37, l’harmonie est basée sur l’accord de Ré 7. Le Do (7e) et le Ré (fondamentale) sont joués à la main droite.
Mesure 38, Do sur le premier temps devient Sib sur la 2e croche sur un accord de Sol mineur. Puis sol mineur devient mib Majeur.
Mesure 39, savourez bien l’harmonie de « La Majeur 7 » avec un très beau Sol à la main droite.

Les harmonies sont très riches, ce qui donne un belle couleur à cette pièce. Puis nous avons la cadence finale et au lieu de terminer le morceau par un accord de ré mineur, nous avons un Fa # ce qui donne un accord Ré Majeur, c’est la fameuse tierce picarde.

Les ornements dépendent souvent de l’interprétation de chaque pianiste. Pour ma part, je vais rester fidèle à la Table des ornementations  écrite par Jean Sébastien Bach lui-même. Ce compositeur était aussi un grand pédagogue et las d’entendre les ornements mal joués, il a écrit une table pour ses élèves. Vous pouvez la lire dans l’article : .

Cliquez sur ce lien pour télécharger la partition en PDF de l’Adagio en ré mineur de Jean-Sébastien BACH sur un thème original de Alessandro MARCELLO.

Vous avez apprécié cet article ?
Indiquez-moi juste votre  nom et votre email et je vous envoie gratuitement mon guide :
Ma méthode en 5 semaines pour monter un morceau.

Recherches utilisées pour trouver cet article :partition piano gratuite bach adagio bwv 974

30 réflexions au sujet de « Adagio en ré mineur, Marcello & Bach, BWV 974 »

  1. Bonjour Aurélie,

    Je suis en train d’apprendre ce magnifique morceau et je me pose une question sur la pédale. Pour ne citer que ces mesures, les 6, 8 et 10 par exemple, j’ai remarqué qu’en plus de la changer bien évidemment sur chaque mesure, je la change instinctivement sur chaque accord à l’intérieur même des mesures. Est- ce correct ou même nécessaire?

    Et au sujet des trilles, est-ce que tu aurais un truc pour nous aider dans le décompte? J’imagine qu’avec la pratique, on arrive à ne plus avoir besoin de les compter, ce qui est heureux pour rester dans l’émotion lors de l’interprétation et non dans les mathématiques lollll Mais comment les aborder durant l’apprentissage?

    En tous cas, merci pour ce tuto Aurélie. J’aime bien quand tu analyses pour nous les différentes parties. Comprendre la structure des morceaux est très aidant pour l’apprentissage.

    • Bonjour Claudette,
      bravo pour ta persévérance. Ça fait plaisir de te lire !
      pour la pédale c’est mieux de la changer à chaque changement d’harmonie. Tu peux la garder sur une mesure complète uniquement quand l’harmonie est la même pendant toute la mesure.
      Pour les trilles c’est exactement ce que tu dis : tu comptes jusqu’à ce que cela devienne automatique. Et ça prend parfois du temps…
      Le musicien compte toujours quoiqu’il arrive et l’automatisme se fait avec l’expérience 🙂
      En tout cas tient bon, cette oeuvre et particulièrement difficile et là, c’est la version de JS Bach sans retouches ni simplification. Tu a bien du mérite 🙂

      • Bonjour Aurélie,

        Merci pour les précisions sur la pédale, je vais essayer de faire du mieux que je peux et aussi continuer à compter. Lolll

        Je viens de poster le Prélude Op 28 #4 de Chopin et qui demandait beaucoup au niveau de l’interprétation mais je pense que l’Adagio de Bach sera  » LE » morceau de ma vie. Le rythme n’est pas toujours évident. Suis-je courageuse ou un peu folle peut-être lolll. Dans tous les cas, c’est un excellent exercice dans mon apprentissage.

        Bonne semaine Aurélie et merci encore.

  2. Bonsoir, Aurélie,
    Et merci beaucoup pour ce morceau, et surtout pour l’analyse harmonique par petits bouts, c’est très instructif et ça facilite le travail.
    Ton blog est génial, et j’espère que tu vas continuer.
    Bravo.

    • Merci Françoise, apprendre par petits bouts permet de mieux comprendre le sens général.
      Pas d’inquiétude, le blog continue. J’ai plein de projets en tête pour les mois qui viennent. Surprise 🙂

  3. Bonjour merci pour ce partage, j’ai entendu ce morceau dans l’étudiante et monsieur Henri,et j’ai voulu le jouer, malgré mon niveau moyen mais je m’y accroche grâce à vous et votre tuto! Et l’aide de mon professeur également qui n’y croyait pas,vu mon niveau,elle est etonnnee de mes progrès, je vous écoute en boucle pour me faire entrer les passages difficiles dans la tête MERCI

    • Bravo pour vos progrès. Effectivement, certains professeurs n’ont pas idées des progrès que l’on peut faire grâce aux vidéos et mp3. C’est génial que cela vous aide.
      Je ne savais pas que ce morceau était aussi dans l’étudiante et monsieur Henri. Ca vaut le coup pour moi de regarder ces films alors !
      Merci 🙂

  4. superbe nmelodie je viens de dechifrer la 1ere page.
    Je crois avoir entendu cette melodie dans le fime, le, boum,?

    • Merci, pour ton commentaire.
      Bravo de jouer du piano à 82 ans, j’espère que moi aussi je pourrais faire comme vous.
      Mais je ne crois pas que ce morceau de Bach a été joué dans la Boum.

    • Je viens d’écouter ta version de l’Adagio de Bach et je tenais à te féliciter car tu as fais un bon travail. On retrouve l’esprit du morceau même si tu as quelques erreurs. C’est vraiment bien. Les trilles seraient à revoir, je pourrais les détailler dans le tuto.
      Encore bravo et continue !

      • Merci beaucoup pour ton passage sur mon blog.

        Oui pour les trilles j’ai fait ce que j’ai pu car je ne savais vraiment pas comment les jouer (combien de notes, le rythme etc)

        Merci d’apprecier mon résultat

  5. Merci Aurelie pour ce qui est pour moi une découverte
    Je galère sur le rythme et les trilles au petit niveau que je suis, mais je ne lache rien (enfin j’essaie)

  6. Merci Aurélie
    Cet Adagio est sublime, je vais essayer de m’y mettre, bien que mon niveau au piano ne soit pas très élevé, ton tuto est vraiment bien expliqué, je te tiendrai au courant de la suite donnée……

      • Bonjour,
        Michel Colombier s’en était inspiré aussi pour le générique de fermeture d’Antenne 2 (les petits bonshommes volants de Folon).
        Mais si je peux me permettre, à la mesure 7, c’est un accord Fa 7M, non?
        Cordialement.

  7. J’aime beaucoup cet Adagio. Mais ne l’a-t-on pas entendu dans un film ? En tout cas merci pour ce tuto et la partition, je m’y attellerai un jour, c’est sur, mais je ne sais pas quand… Merci Aurélie !

Laissez-moi vos remarques ou vos suggestions !