Jouer tout ses morceaux par coeur ou pas ?

Faut apprendre à jouer tout ses morceaux par coeur ou pas ?

Je réponds à la question de David :

Pour beaucoup de prof, un morceau n’est vraiment su que lorsqu’il peut être joué par coeur ? Est-ce aussi ton avis ? Quand apprendre par coeur ou pas ?

Vous avez apprécié cet article ?
Indiquez-moi juste votre  nom et votre email et je vous envoie gratuitement mon guide :
Ma méthode en 5 semaines pour monter un morceau.

Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
    17
    Partages
  • 16
  •  
  •  
  • 1
  •  

20 réflexions au sujet de « Jouer tout ses morceaux par coeur ou pas ? »

  1. Quand on lit les partitions en Braille, on a guère le choix que d’apprendre les morceaux par cœur, même les morceaux d’études bien casse pieds. Mon plus grand cauchemar était de devoir apprendre les exercices de la méthode du déliateur, carrément pas motivant au possible ! En revanche, j’avais l’avantage de ne plus avoir à faire ce travail de mémorisation au moment des auditions ou examens.

    Aujourd’hui, ça fait douze ans que j’ai arrêté les études musicales. Ma plus grande frustration est d’avoir oublié tout ce que j’avais appris par cœur et de ne pas pouvoir jouer à vue. Il faudrait que je me tape de tout redéchiffrer. J’ai bien tenté de temps en temps, mais c’est tellement long que je ne me fais pas plaisir. C’est pourquoi j’aimerais me tourner vers l’étude de l’harmonie et l’improvisation. Plus que l’improvisation, je souhaiterais avoir assez de connaissances pour jouer une chanson par exemple et y mettre les bons accords. J’ai abordé un peu le blues, mais les codes sont tellements différents que je trouve ça difficile à cause de mon inhibition dûe au fait d’avoir joué toujours avec partitions.

    • Bonjour Raphaël,
      reprendre le piano après un long arrêt est une excellente occasion pour faire différemment. Il existe des Real Book de Blues avec les accords écrits dessus. C’est une très bonne démarche de connaitre les accords, cela permet de jouer plus rapidement les morceaux. Avec l’improvisation en plus tu as encore plus de liberté 🙂

  2. C’est important d’apprendre à jouer ses morceaux par cœur. Et puis la mémoire se travaille, à force de retenir les titres on finit par développer ses capacités cognitives. Je vais avoir 40 ans et comme je sais lire la musique je n’arrive pas à faire tous ces efforts ! Cet article m’a rappelé à quel point c’est important. Merci Aurélie !

  3. Bonjour Aurélie, je viens de découvrir cet été ton site,je le trouve d une grande aide,des conseilles abordables pour tous,je me suis abonnée.J’habite en Bretagne,ai en mon actif 4 années de cours de piano.Dès le départ mon prof de piano m a apprise à jouer par coeur,et beaucoup d’écoute.je lis bien les notes mais ai beaucoup de mal à jouer le morceau de musique tout en suivant la partition.N’est ce pas un handicap pour pouvoir jouer avec d’autres instrumentistes? Merci Hortense

    • Bonjour Hortense, tout dépend avec qui tu joues, dans quel style et ton rôle dans tout ça.
      Si tu es accompagnatrice, tu dois impérativement lire la musique car ton rôle est d’accompagner. Tu dois pouvoir suivre le soliste et rattraper éventuellement ses erreurs. Il faut donc lire ta partition et celle de l’instrumentiste.
      Si tu fais de la musique de chambre, tu auras aussi tous les autres instruments au-dessus du piano. C’est toi qui a le conducteur.
      Si tu joues du jazz, il est probable que tu n’aies pas besoin de partition car tu auras la grille en tête.
      Si tu fais de la musique actuelle, tu n’auras pas besoin de partition car tu connaîtras tes accords par coeur ainsi que la structure.
      Moins souvent au piano, si tu joues de la musique traditionnelle, c’est tout d’oreille !
      Comme tu vois, il y a beaucoup de cas de figure 🙂

      • Bonjour Aurélie,merci beaucoup pour tous ces conseils.j’ai commencé à m’ y mettre pour la lecture de la musique,car j’ ai beaucoup de difficultés pour accompagner d’autres instruments et des chanteurs Les autres cas de figures ça va,je me débrouille assez bien.J’ai vu le témoignage perso de Gibi je l’ essayerai merci.

  4. Mon petit témoignage perso de quasi-débutante :
    fermer les yeux en jouant permet d’activer d’autres connexions. On ressent dans la pulpe des doigts, on sent les touches noires, on “voit” la partition dans sa tête, j’aime bien…

  5. Merci de ces conseils avisés, ils est stimulant pour le pianiste d’en recevoir tout au long de son apprentissage. J’apprécie beaucoup vos vidéos. Bravo

  6. Bonsoir Aurélie. J’aime ta vidéo sur “faut-il apprendre par cœur” ? je suis d’accord avec toi. Cela dépend mais pour moi lorsque je sais un morceau par cœur cela concrétise mon travail. Bien sûr je le répète de temps en temps pour ne pas l’oublier. A vendredi. Dany.

  7. Cet article m’a confortée dans mon travail:j’ai mis à profit les vacances pour réviser des morceaux que j’avais appris par coeur….Mais il me faudrait des conseils pour améliorer l’interprétation.Encore merci pour toutes tes vidéos et A Vendredi

  8. Bonjour, Après 10 années de conservatoire, la vie a fait que pendant 40 ans je n’ai pas touché un piano. A la retraite, ma première priorité a été de m’y remettre- avec un professeur-! Je progresse, et j’ai retrouvé le niveau que j’avais à l’époque. Mon problème est multiple: le trac lorsque je joue devant d’autres personnes, la mémorisation des morceaux pas toujours évidente et surtout, j’aimerais me mettre au jazz (à l’improvisation éventuellement) mais je ne sais pas par quel bout prendre le problème car je suis rivée aux partitions classiques (Que j’aime…mais voilà!). En tout cas, votre site est convivial et donne confiance. Bravo!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *