Les gammes au piano

L’instant piano

La série quotidienne de l’été ! Pendant tout l’été retrouvez-moi du lundi au vendredi pour une petite vidéo. Je partage avec vous mes pensées, mes réflexions et un petit bilan quotidien de mes répétions au piano.

1/ Le son est faible, monte le son ou mieux encore, écoute avec un casque.
2/ Le lien du cours sur les gammes est sous la vidéo

Voici le lien du cours pour toutes les gammes Majeures commençant par ne touche blanche : Tous les doigtés des gammes Majeures en # au piano

L’instant Piano, transcription texte de la vidéo.

Bonjour les accros du piano, j’espère que vous allez bien.
Aujourd’hui j’expérimente un nouveau format de vidéo : l’instant piano.

Dans cette nouvelle formule, j’avais envie de vous montrer mon quotidien au piano. Donc je prends le pari de faire une vidéo par jour pendant tous les jours de la semaine du lundi au vendredi, 5 jours sur 7, pour vous montrer mes répétitions quotidiennes au piano et pour vous faire part de toutes les réflexions qu’elles peuvent m’inspirer.
Il faut dire que là où je suis le temps est idéal pour travailler : ni trop beau, ni trop chaud.

Alors ce matin je me suis levée tôt comme d’habitude et la première chose que j’ai faite est que je me suis mise à mon piano. Depuis quelques jours, cela me trottait dans la tête j’avais envie de faire une révision de toutes mes gammes. En effet, assez régulièrement, je révise toutes les gammes dans toutes les tonalités, histoire de les avoir bien en main et de garder de la rapidité et de la vitesse dans les doigts, de l’agilité également. Je les travaille sous toutes ses formes sans exceptions.
Ce matin j’ai repris toutes les gammes sur les touches blanches pour commencer : Do Majeur, Ré Majeur, Mi Majeur, je n’ai pas pris Fa Majeur dans un premier temps car elle a un doigté spécial. Ensuite j’ai pris Sol Majeur, La Majeur et je n’ai pas pris Si Majeur non plus car cette gamme a aussi un doigté spécial.
J’ai d’abord travaillé les gammes qui avaient le doigté exactement identique, c’est à dire : Do Re Mi So La et ensuite, une fois que j’ai bien dérouillé cela, je les ai faites sur 1, 2, 3 et 4 octaves.
Enfin pour finir j’ai ajouté mes 2 gammes avec les doigtés spéciaux : Fa Maj et Si Maj. Finalement elles sont assez faciles puisque on va avoir des pouces qui vont tomber en même temps et ça m’arrange bien !

En fait, le plus difficile dans les gammes est de respecter les bons doigtés et de ne pas se tromper. C’est pour ça que je joue les gammes Do, Re, Mi, Sol et La ensembles car ces 5 gammes ont le même doigté, qu’elles soient dans le mode majeur ou dans le mode mineur. Pour moi c’est important de les retrouver ensemble, ça me permet de bien mémoriser les doigtés et de les savoir par coeur.

Ensuite, je me suis mise à faire les arpèges. L’utilité des arpèges c’est l’écart des doigts et il faut viser la note. Cela fait beaucoup de bien également. Là par contre, je travaille pratiquement tout le temps sur 3 octaves. J’ai juste fait ma révision d’arpège sur 3 octaves.

Question gammes sur les touches noires, elles sont réputées pour être les plus difficiles. Là aussi, je les ai toutes jouées ce matin en Majeur et en mineur et elles ont pratiquement chacune leur doigté particulier.

Ensuite j’ai fait une révision des gammes sur toutes les touches noires. Ce qui est important est de se rendre compte que la gamme de fa # maj et la gamme de sol b Majeur, bien qu’elles n’aient pas le même nom, vont avoir exactement le même doigté , commencer sur la même touche et finir sur la même touche. Puisque Fa# et Sol b se trouvent sur la même note au piano.

Vous savez : ici.

C’est ce qu’on appelle les gammes en “enharmonie”. Le principe d’enharmonie fonctionne pour toutes les touches noires. C’est à dire que :

Fa# Majeur = Sol b Majeur

Ensuite on a Sol # Majeur ou La b Majeur

Ensuite Si b Majeur ou La# Majeur

Ré b Majeur ou Do# Majeur

Mi b Majeur ou Ré# Majeur

Ça marche aussi en mineur , c’est la même chose. Dans les gammes commençant par les touches noires, 2 gammes m’ont paru spécialement difficiles. C’est la gamme de Si b Majeur et la gamme de Sol # mineur.

Après cet exercice j’avais envie de faire les tierces, mais là, ma concentration a faibli d’un coup, j’ai pu en faire 2 et ensuite j’ai complètement abandonné.

Du coup, je vais reprendre demain par les gammes en tierces. Les gammes en tierce c’est quand vous commencez à une tierce d’intervalle. C’est à dire que normalement pour jouer la gamme, vous commencez (prenez l’exemple de Do Majeur), vous commencez en jouant un DO à la main gauche et un DO à la main droite. On est à l’octave on monte toute la gamme et on la redescend.

Quand on est en tierce, ma main gauche commence sur le Do, ma main droite commence sur le Mi, une tierce au dessus. Mes mains sont très rapprochées et je vais devoir articuler de très près. On garde le même doigté que dans la gamme de DO Majeur normal. Mais comme on commence sur la 3e note, ça nous décale et les 2 mains sont déphasées. C’est à dire que le doigté qu’on avait pris sur une octave, on avait bien mis en phase le pouce avec le le 5e, le 2e avec le 4e, les deux 3e ensembles etc… Ça va être déphasé, puisqu’on va commencer avec le 5e doigt d’une main et avec le 3e doigt de l’autre main.

Avant de se lancer dans l’apprentissage des gammes en tierces, il est impératif d’avoir appris la gamme à l’octave tout simplement et la connaitre par coeur.

La question que j’ai pour vous maintenant est : est-ce que vous aussi vous faites des gammes ? Si vous n’en avez jamais fait, vous en avez certainement  entendu parlé et vous vous demandez peut être pourquoi on fait des gammes?

Mais alors pourquoi faire des gammes ?

Je joue des gammes pour plusieurs raisons :

1ere raison : pour avoir de l’agilité, pour faire travailler mes doigts, pour les rendre très actifs

2eme raison : pour coordonner. Je vous parlais tout à l’heure de la coordination des 2 mains. Je coordonne un doigt de la main droite qui correspond avec un doigt de la main gauche. Comme ça je fais des exercices d’indépendance des doigts et ça c’est vraiment bon. Justement de faire des gammes en mouvement parallèle, en mouvement contraire et à la tierce, ça fait plusieurs types d’exercices qui mobilisent des nouvelles connexion, ça fait du bien.

Ensuite, 3e chose : c’est pour connaitre ses tonalités. Parce que vous savez que quand je joue un morceau, j’ai souvent une armure à la clé, j’ai des # ou des b à la clés. Quand je n’ai rien, ça veut dire que je suis en Do Majeur ou en la mineur la plupart du temps. Mais tous les morceaux de musique ne sont pas en Do Majeur ou en la mineur.  On a beaucoup de tonalité à connaitre et avoir dans les doigts. Et quand on connait ses tonalité, ça nous inscrit la tonalité  dans les doigts. Et c’est quand même beaucoup plus facile pour repérer les touches noires, les écarts entre les notes. Les doigts s’habituent déjà à jouer ces tonalités.

Pourquoi est ce que je joue les gammes et les arpèges également ?

Je joue les arpèges pour avoir de l’écart dans les doigts. Les gammes vont plutôt faire travailler la main dans une position plus serrée. Tandis que l’arpège va faire travailler la main dans une position d’extension. C’est bien de travailler les deux.

Et la dernière raison pour laquelle j’aime travailler mes gammes : c’est qu’elles me font travailler la vitesse. J’adore jouer vite. C’est toujours grisant d’aller à toute vitesse. Avec une gamme, on peut prendre des risques pour jouer de plus en plus vite. En mettant le métronome  de temps en temps on peut voir à quel tempo on arrive à jouer. Et ça fait plaisir de se challenger par rapport à la vitesse. Cela fait toujours du bien.

En ce moment j’entame ma révision des gammes, ce matin j’ai simplement fait mes gammes à 2 à l’heure. Je ne les ai pas faites depuis très longtemps. Ce que je veux c’est déjà retrouver mes automatismes de doigtés et retrouver les altérations sur les gammes difficiles en mineur commençant sur les touches noires. Si vous voyez de quelle gamme je veux parler.

Si toi aussi qui me regarder derrière ton écran tu veux travailler tes gammes je te conseille de t’y mettre dès maintenant, de ne pas procrastiner là-dessus, et de choisir une gamme. Si tu n’en as jamais fait, commence tout simplement par la gamme de Do Majeur. Sur 1piano1blog, tu trouveras une page qui est entièrement consacrée aux gammes avec tous les doigtés de toutes les gammes Majeur commençant sur les touches blanches. Si tu as déjà un bon niveau, ce que je te conseille de faire c’est qu’à chaque fois que tu travailles un morceau, tu prends la gamme qui a la même armure  que ton morceau. Tu joues la gamme plus l’arpège. Je te conseille aussi de varier les plaisir, c’est à dire de faire les gammes à l’octave, des gammes en mouvement contraire, des gammes à la tierce et des gammes à la sixte.  Et tu fais également les arpèges.

Voilà, j’espère que cette vidéo va te motiver à te mettre au piano et à travailler tes gammes. Moi je vais y retourner bientôt.

Si tu as aimé cette vidéo, fais-le moi savoir : écris-moi un commentaire, clique sur j’aime, ou partage cette vidéo si tu penses que cette vidéo peut intéresser  d’autres pianistes.

En attendant je te dis bon piano et je te donne rendez-vous demain !

Vous avez apprécié cet article ?
Indiquez-moi juste votre  nom et votre email et je vous envoie gratuitement mon guide :
Ma méthode en 5 semaines pour monter un morceau.

Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
    2
    Partages
  •  
  •  
  •  
  • 2
  •  

25 réflexions au sujet de « Les gammes au piano »

  1. Merci beaucoup. Je trouve très bien et très motivant. Je vais m’y mettre tout de suite. Bonne journée, Dorothée

  2. Merci Aurelie! Moi qui débute, je ne savais pas l’importance de travailler les gammes. Pour acquérir un peu de souplesse des doigts, je commençais avant de travailler mes morceaux par quelques exercices de Hanon. Mais je vais suivre tes conseils.
    À demain.

    • Bonjour Mylene, le hanon c’est bien aussi. Varier les exercices est toujours très bon. Je me suis trompée dans la vidéo j’ai dit demain, mais la prochaine vidéo de de”L’instant piano” est pour lundi 🙂

  3. Bonjour,

    Merci pour cette vidéo, c’est dommage pour le son mais je n’entends hélas rien : soit je suis carrément devenu sourd comme un pot, soit la prise de son n’était pas au rendez-vous ce jour-là. Dommage, car ça avait l’air intéressant, mais sans le son… ;~~

  4. Merci pour cette vidéo très instructive et qui m’a permis de retrouver sur votre site les’précédentes vidéOs sur le jeu des différentes gammes. Je m’y met de suite. Cordialement.

  5. bonjour, je suis déb- – – ; j’ai bcp apprécié votre vidéo bien adaptée aux déb même s’il faut relire plusieurs fois.

    • Ouiii, c’est ça qui est formidable avec les techniques modernes, c’est de pouvoir relire autant de fois qu’on veut. Pensez à activer les sous-tires, le son est très faible.

  6. Merci Aurélie, Je pratique les gammes en ce moment, ça tombe bien. D’autant que tu donnes des explications très appréciées sur chacune…ça donne du sens à chacune.
    Je vais suivre chacune de tes vidéos.

  7. Bonjour Aurélie je viens de prendre connaissance de ta nouvelle vidéo et qui est pleine de bon sens comme toujours merci de tes bons conseils et à demain

  8. Merci pour toutes ces explications. Moi qui n’ai jamais suivi de cours à l’académie j’ai appris beaucoup de choses. J’ai juste été déçue de ne pas voir le doigté correct pour faire les différents gammes. Ça va dès lors être difficile pour moi de m’y mettre tout de suite. Merci pour cette magnifique initiative. Et bel’été !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *