Au piano, nous avons besoin de connaître les tonalités pour savoir ou placer nos doigts. En effet, en fonction des tonalité nous avons plus ou moins de touches noires au piano. Et nous devons apprendre à reconnaitre les tonalités pour savoir quelles sont les touches noires à utiliser. 

Pour nous aider à déchiffrer plus vite, nous avons besoin de connaître la tonalité du morceau en fonction de l’armure placée au début de la portée.

Dans cet article, nous allons apprendre à trouver la tonalité à partir de l’armure et à trouver l’armure d’une tonalité.

Nous prendrons en compte les différentes possibilités selon les modes Majeurs et mineurs.

Sans attendre, voici comment trouver la tonalité d’un morceau à partir de l’armure : 

Méthode pour trouver la tonalité avec l'armure à la lcé

Je commence par observer l’armure du morceau : le nombre de dièses ou de bémols.

À ce stade, nous avons 2 possibilités : Une première possibilité avec une tonalité dans le mode Majeur. Et une seconde possibilité avec une tonalité dans le mode mineur.

Pour déterminer si le mode utilisé dans le morceau est Majeur ou mineur, j’observe la dernière mesure du morceau.

Je prends présentes dans la dernière mesure en clé de Fa.

Les notes recueillies forment un accord. Cet accord est l’accord de tonique, celui qui donne la tonalité du morceau. Si il s’agit d’un accord Majeur, je suis dans le mode Majeur. Si mon accord est mineur, je suis dans une tonalité mineure.

Regardez la vidéo suivante pour en savoir davantage.

Une vidéo pour apprendre à trouver la tonalité d'un morceau

Pour continuer, je vous propose de vous expliquer comment trouver la tonalité et le mode d’un morceau. Et cela grâce à un accord :

Comment trouver la gamme Majeure d’après l’armure ?

Dans cet article nous allons apprendre à trouver la gamme Majeure qui correspond à l’armure du morceau.

Cet article va se décliner en deux temps :

  • une astuce pour les gammes avec dièses #
  • et une autre astuce pour les gammes avec bémols b. 

Quand vous connaitrez ces deux règles vous serez capable de retrouver instantanément (avec un peu d’entraînement bien sûr !) la gamme Majeure qui correspond à l’armure.

Qu'est-ce que l'armure ?

Tout d’abord, qu’est-ce qu’une armure ?

Voici une définition de ce qu’est l’armure d’un morceau de musique.


L’armure est constituée des dièses ou des bémols inscrits près de la clé au début de chaque portée. 

Les dièses et les bémols sont toujours notés dans le même ordre.

Si vous souhaitez en savoir davantage sur les dièses et les bémols, cliquez sur ce lien :

Revisez l’ordre des dièses et des bémols en cliquant sur ce lien.

Voici un exemple d’armure avec 3 dièses à la clé

Voici une clé de sol avec une armure avec 3 dièses. On dit qu’il y a 3 dièses à la clé. Les dièses sont notés avec un croisillon #.

Les dièses sont toujours dans le même ordre. Ici, nous avons Fa#, Do#, Sol# à la clé.

Voici un exemple d'armure avec 2 bémols à la clé

Dans l’exemple ci-dessus, nous avons une armure avec 2 bémols. On dit que nous avons 2 bémols à la clé. 

Les bémols sont toujours annoncés dans le même ordre, qui est l’ordre inversé par rapport aux dièses.

Technique pour trouver la tonalité avec une armure en dièses :

1. Je lis les # qui constituent l’armure dans l’ordre
2. Je garde le dernier dièse
3. Je monte ce dernier dièse d’1/2 ton
4. J’obtiens le nom de la gamme

Par exemple, reprends l’exemple ci-dessus. J’ai une armure avec 3 dièses.

1. Je lis l’armure : Fa# Do# Sol #
2. Je garde Sol #
3. Je monte Sol # d’1/2 ton
4. J’obtiens La. Le nom de la gamme est La Majeur.

Technique pour trouver la tonalité avec une armure en bémols :

1. Je lis l’armure en entier
2. Je cherche l’avant dernier bémol
3. J’obtiens le nom de la gamme Majeur

Je reprends l’exemple de l’armure ci-dessus. J’ai une armure de 2 bémols.

1. Je lis l’armure : Sib Mib
2. Je cherche l’avant dernier bémol Sib
3. J’obtiens le nome de la gamme Majeur : Sib Majeur.

L'exception qui confirme la règle

À noter : l’exception qui confirme la règle.
Lorsque j’ai un seul bémol à la clé (Sib) il s’agit de Fa Majeur.
À apprendre par coeur !

A vous de jouer, dites-moi dans les commentaires : Quelle gamme correspond à l’armure qui a 2 dièses ? Et quelle gamme Majeure correspond à l’armure avec 3 bémols à la clé ?

Comment trouver l’armure d’une gamme Majeure ?

Dans cet article nous allons aborder une notion de solfège pour retrouver l’armure d’une tonalité Majeure. Nous allons découvrir comment trouver l’armure d’une tonalité Majeure. Nous avons vu dans un cours précédent la construction de la gamme Majeure. Nous verrons aujourd’hui comment  trouver rapidement l’armure (les dièses ou les bémols) qui constituent la gamme Majeure. Le mot “Armure” en musique désigne les dièses et les bémols présentés au début d’un morceau.

Les gammes Majeures avec dièses

Pour retrouver l’armure d’une gamme Majeure, quatre étapes sont nécessaires :
1/ Je prends le nom de la gamme.
2/ Je baisse cette note d’1/2 ton.
3/ J’obtiens le dernier dièse de l’armure.
4/ Je déroule l’ordre des dièses jusqu’au dièse trouvé dans la troisième étape.

Par exemple, trouver l’armure de la gamme de “La Majeur” :

1/ Je prends le nom de la gamme :  La Majeur.
2/ Je baisse cette note d’1/2 ton :  La devient Sol #.
3/ J’obtiens le dernier dièse de l’armure : Sol # est le dernier # de l’armure.
4/ Je déroule l’ordre des dièses jusqu’au dièse trouvé en 3/ : Fa, Do, Sol. J’ai donc 3 dièses à la clé dans la gamme de la majeur.

Les gammes Majeures avec bémols

Pour les gammes avec bémols, c’est encore plus simple.
1/ Je prends le nom de la gamme.
2/ Cette note est l’avant-dernier bémol de l’armure.
3/ Je déroule l’ordre des bémols, jusqu’au nom de la gamme +1.
4/ J’obtiens le nombre de bémols à la clé.

Par exemple, pour trouver l’armure de la gamme de Mib Majeur :

1/ Je prends le nom de la gamme : Mi b.
2/ J’obtiens “l’avant-dernier bémol” de l’armure.
3/ Je déroule l’ordre des bémols : Si b, Mi b +1 La b.
Réponse : J’ai trois bémols à la clé (Si, Mi, La) dans la gamme de Mib Majeur.

  Voilà, à vous de jouer, dites-moi dans les commentaires quelle est l’armure de Mi Majeur  et de Si b Majeur ? A chaque bonnes réponses, je relancerai l’exercice !

Les tonalités les plus courantes au piano

Je réponds à la question de Jean Louis :

Peut-on rester sur les tonalités les plus courantes au piano ?

Les tonalités les plus courantes au piano

Aujourd’hui nous allons parler des tonalités les plus courantes au piano.

La tonalité d’un morceau va avoir un impact sur ce que l’on joue car c’est à cause ou grâce à cette tonalité que nous allons déterminer à l’avance les touches noires que nous allons utiliser pour jouer notre morceau.

Alors j’ai une bonne nouvelle : Oui Jean-Louis, nous pouvons rester sur les tonalités les plus courantes.

Pour définir les tonalités les plus répandues je vais tenir compte du niveau du morceau que je joue.

Les tonalités avec uniquement les touches blanches du piano

Quand on débute le piano, on débute avec des morceaux sur les touches blanches.

Ce sont des morceaux en do Majeur ou parfois en la mineur un peu plus rarement. Ces 2 tonalités n’ont aucune touche noire, aucune altération (ce que j’appelle des altérations ce sont les dièses ou les bémols).

Les tonalités avec une altération

Alors ça c’est vraiment pour l’initiation de base mais ensuite je vais avoir des morceaux avec une altération : Une touche noire pendant le morceau.

C’est-à-dire que je peux avoir par exemple la tonalité de Sol Majeur ou la tonalité de Fa Majeur qui sont vraiment les tonalités les plus répandues au début de l’apprentissage pianistique.

Ce sont des morceaux avec un dièse (Sol M) ou un bémol (Fa M).

 Il faut savoir que si j’ai un dièse dans mon morceau, c’est le fa dièse.

Avec un fa dièse à la clé, tous les “fa” rencontrés dans le morceau sont dièses.

Je joue le fa dièse sur la touche noire juste au dessus à droite en montant de la touche Fa.

Si j’ai un morceau avec un seul bémol ce sera automatiquement le “si” bémol. Tout comme les dièses, avoir un bémol à la clé indique que tous les Si rencontrés pendant le morceaux seront bémols.

Je joue les Si en jouant sur la touche noire juste à gauche du Si pour jouer le Si bémol.

Les tonalités avec 2 ou 3 altérations pour les morceaux de niveau intermédiaire

Ensuite quand je vais dans un niveau intermédiaire au piano je vais dans un deuxième stade où je vais pouvoir aborder des tonalités un petit peu plus complexes.

Ce sont les tonalités avec 2, 3, 4 dièses à la clef par exemple. Ce sont également les tonalités mineures qui s’ajoutent aux tonalités Majeures.

Si je suis dans un niveau intermédiaire j’ai tout intérêt à travailler mes gammes qui sont en relation avec le morceau que j’étudie.

En prenant la gamme qui correspond à la tonalité de mon morceau, je m’aide physiquement à trouver la position, la succession des touches noires et des touches blanches sur le piano ce qui va m’aider à créer des automatismes.

Dans une tonalité les dièses ou les bémols sont définis à l’avance.

 

Exemple d'une tonalité avec 2 dièses

Si j’ai deux dièses à la clé, ce sera toujours Fa # et Do #  (sauf si vous jouez du Boulez ou du Ligeti, mais là, c’est un autre problème!)

Il faut donc que les doigts s’habituent à avoir cette succession de notes.

  • À chaque fois que je rencontre un Fa je vais sur la touche noire .
  • À chaque fois que je rencontre un Do je vais sur la touche noire.

 On se met dans les doigts une succession de touches blanches et de touches noires.

Et au fur et à mesure, les gammes et les arpèges qui correspondent aux tonalités nous aident :

  • à être bien dans notre morceau
  • à avoir les bonnes positions
  • et à être à l’aise avec les différentes tonalités.

Donc quand vous êtes dans un niveau intermédiaire, ce qui peut durer assez longtemps, choisissez toujours la gamme qui correspond à la tonalité de votre morceau.

Les tonalités complexes

 Parfois, vous l’aurez remarqué, on peut avoir un morceau qui change de tonalité en plein milieu.

Donc ce sera à travailler également. Vous regardez quelle est cette nouvelle tonalité et vous travaillez la gamme qui correspond en plus de la gamme de a tonalité principale du morceau.

Ensuite, on arrive dans des morceaux beaucoup plus compliqués. Il s’agit des morceaux du style romantique par exemple.

On aura beaucoup d’altérations. Là on va travailler toutes les gammes y compris les plus compliquées, et cela dans toutes les tonalités .

Les tonalités qui ont cinq altérations à la clé que ce soit en dièse, en bémol, en Majeur ou en mineur.

Dans le niveau expert je m’habitue également à connaître toutes les gammes par cœur. Je m’habitue également à passer d’une tonalité à une autre.

Les modulations vers une nouvelle tonalité pendant le morceau

Dans certains morceaux qui ont beaucoup d’altérations, je pense notamment à Fauré, à Brahms, à Chopin, à Debussy…

Tous ces artistes, tous compositeurs utilisent des tonalités assez complexes et ne restent pas dans la même tonalité tout au long du morceau.

Il y a toujours des modulations.

C’est pour cela qu’au bout d’un moment, quand on a atteint un certain niveau, il est bon de connaître absolument toutes ses gammes.

C’est la raison pour laquelle je révise régulièrement toute mes gammes.

Evidemment si vous débutez, ce n’en est pas la peine, ne commencez pas par ça. Cela ne vous servirait à rien pour l’instant.

Faites toujours en fonction du niveau dans lequel vous jouez vos morceaux.

Les dièses et les bémols, les indicateurs de la tonalité

Pensez toujours que l’indicateur, pour savoir quelle tonalité vous devez travailler, sont les dièses ou les bémols qui sont à la clé.

C’est à dire à côté de la clé de Sol et de la clé de Fa au début de la portée.

Vous regardez ces altérations qu’il y a à la clé et valables tout au long du morceau.

Vous cherchez à quelle tonalité cela correspond et vous travaillez la gamme correspondante.

Le processus des gammes s’apprend tout au long de la vie du pianiste.

Il ne faut pas essayer d’apprendre toutes les gammes d’un coup : cela ne sert à rien.

Vous allez passer votre temps à faire de la technique et vous allez oublier de faire de la musique. Alors que, ne l’oubliez surtout pas : la technique est au service de la musique. Elle est là pour vous aider à mieux jouer.

Jouez de la musique avant tout !

Pensez d’abord à faire de la musique. Et ensuite pensez à travailler la gamme qui va vous aider :

  • à mieux jouer,
  • à être plus à l’aise,
  • à avoir plus de fluidité,
  • à créer des automatismes pour pouvoir jouer de façon fluide

Et retenez vraiment cette chose : plus j’ai de dièses, plus j’ai de bémols : plus c’est complexe !

C’est pour ça que traditionnellement on apprend les gammes dans l’ordre c’est-à-dire qu’on apprend les tonalités avec aucun dièse aucun bémol puis un dièse deux dièses trois dièses et on aborde les bémols etc…

En tout cas, Jean-Louis, j’espère avoir répondu à ta question et que ma réponse va t’éclairer dans ton travail.

Effectivement cela ne sert à rien de tout faire, Il vaut mieux cibler et le faire vraiment à fond plutôt que de vouloir tout faire et ne pas le faire très bien.

Voilà c’est tout pour aujourd’hui, j’espère que cette vidéo vous aura plu.

Laissez-moi un petit commentaire tout en bas de cette page.

Partagez ce contenu  si vous pensez qu’il peut aider d’autre musiciens.

Il est temps pour moi de retourner à mon piano et je vous dis à bientôt et en attendant bon piano.

Bye-bye !

85 réponses

  1. Cette fois je ne joue pas, car je n’ai pas tout compris…
    “4/ Je déroule l’ordre des dièses jusqu’au dièse trouvé dans la troisième étape” ???
    Idem pour les bémols. Je ne comprends pas ce que veut dire “dérouler les dièses”… et l’exemple ne m’aide pas davantage. Peut-être une terminologie musicale que j’ignore ? J’ai besoin d’une explication sur ce coup là. Merci.

    1. Désolée, j’ai oublié de préciser que les dièse et les bémols ont un ordre précis. Quand je dis je déroule, j’énumère les dièses dans l’ordre jusqu’à ce que j’arrive sur celui de l’étape 3/. L’ordre des dièses est : Fa, Do, Sol, Ré, La, Mi, Si. Dans l’exemple de La Majeur, Sol est le dernier dièse. Donc j’énumère Fa, Do, Sol et hop, je m’arrête !

  2. Ah ben voilà ! Comme ça je comprend mieux. Mais cet ordre est bizarre… faut retenir par coeur ? Je n’y arriverai jamais… Et l’ordre des bémols, c’est le même ? Quelque chose me dit que non… (sont tellement vicieux ces musiciens)

    1. L’ordre des dièses se retient mieux quand on sait qu’ils sont nommés de quinte en quinte. Fa, je monte d’une quinte (intervalle de 5 sons : 1/fa, 2/sol, 3/la, 4/si, 5/do) et j’arrive sur DO. Ainsi de suite.
      L’ordre des bémols est tout simplement l’ordre des dièses lu à l’envers !

      1. Je commence à avoir mal au crâne, moi… c’est assez compliqué quand même.

  3. Bonjour,
    Mi Majeur, il y a 4 dièses à la clef (fa do sol ré + 1/2 ton ==> mi) et pour Si b majeur, il y a 2 bémols à la clef (si + le bémol suivant mi).
    Merci pour ce cours très clair.

      1. (avec un mois de retard ou presque… mais ce sont des révisions utiles ^^)
        Si majeur : le 1/2 ton précédent est la # donc 5 dièses à la clef
        La b majeur : bémol précédent c’est mi b donc 3 bémols à la clef (et je n’avais pas regardé l’exemple… seulement après)
        J’avais la question pour un seul bémol à la clef mais j’ai lu la réponse en-dessous.
        Encore une fois merci pour ce cours et ce test !

          1. ouh la la! où ais-je la tête !
            Pour retrouver l’armure de la gamme de Lab Majeur : je reprends les bémols dans l’ordre et j’en ajoute un : sib, mib, lab et réb. Cela fait 4 bémols à la clé 🙂

  4. J’applique “bêtement” et je trouve ; Mi Maj => 4 # (fa , do, sol, ré)
    et Sib Maj => 2b (si, mi).

    Je dis “bêtement” car comment saurais-je s’il faut chercher des # ou des b ?

    1. Comment savoir si je cherche des dièses et des bémols. Il suffit de regarder le nom de la Gamme. Les gammes avec bémols s’annoncent d’elle-même puis qu’on cherche si b Majeur ou bien sol b Majeur. Une seule exception : Fa Majeur, gamme avec 1 b à la clé.

      1. Oui, au bout d’un certain temps (trop long à mon goût) je me suis dit “bon sang mais c’est bien sur” c’est dans le nom de la gamme qu’il faut chercher. Toutefois, n’ayant pas expérimenté tous les cas, c’est heureux que tu me pointes le cas de Fa maj. Merci.

  5. Il y a aussi autre chose qui n’est pas très clair avec les bémols.
    “2/ Cette note est l’avant-dernier bémol de l’armure”
    Et s’il n’y a qu’un seul bémol…?
    Je suis casse pieds, je sais, mais je voudrais comprendre…

    1. Je m’attendais à cette question.
      La règle s’applique pour les gammes avec minimum 2 bémols. La gamme avec un bémol est l’exception qui confirme la règle : 1 bémol à la clé = Fa Majeur. A apprendre par coeur un point c’est tout ! On retrouve facilement les notes de cette gamme en calquant sur le modèle de Do.

  6. 1 bémol = Fa majeur. Ok, ça, je devrai retenir. Pour le reste, c’est pas gagné…

    1. RE majeur =====> FA# DO#
      SOLb majeur =======> 6 bémols soit sib mib Lab. réb solb dob
      FA DO SOL RE LA MI SI
      SI MI LA RE SOL DO FA

      Que le jeu continue je me régale
      Merci Aurélie

  7. Bonjour,

    Je reviens sur la réponse donnée par Zazaone du 02/04 qui me semble incorrecte, en lab majeur il n’y a pas 3b mais bien 4b
    Pour lab majeur, on déroule +1 (et non précédent -1) et donc un b de plus + ré, donc en lab majeur il y a 4b : si, mi, la et ré

    Amicalement
    Cat.

      1. Elle se trouve sans doute au même endroit que la mienne quand je relis mon erreur ^^
        Merci encore pour toutes ces explications

  8. la gamme de Mi Majeur a fa#,do#,sol# ré# à la clé
    la gamme de si b Majeur a si b et mi b à la clé

  9. quelle est l’armure de Mi Majeur ====> fa# do# sol# ré # (j’augmente le dernier dièse d’un demi ton)
    et de Si b Majeur ====> sib mib
    Merci Aurélie pour ces révisions , les explications sont claires … Ton blog est vraiment un régal, dommage que ma calcification à l’épaule m’empêche de poursuivre le piano … En attendant je travaille ma main droite et je révise en te lisant
    Un grand merci pour tout ce que tu nous apportes

  10. Alors, si j’ai bien compris (mais c’est pas sur…) 2 dièses, donc Fa# et Do#, je garde le Do# que je monte d’un demi ton, ce qui donne Ré, donc gamme de Ré majeur.
    Pour les bémols, j’en ai 3, donc Sib Mib et Lab. Je garde l’avant dernier, donc gamme de Mib majeur. C’est ça, m’dame ?
    Ce qui me perturbe, c’est “l’ordre” des dièses… Ou est l’ordre ? Si je lis les dièses sur la portée de bas en haut, ce qui me semble logique, je lis Do# Fa# Sol#. et bien c’est tout faux ! C’est Fa# Do# Sol#… J’ai du mal à assimiler ce truc bizarre…

    1. 2#, fa et do donnent la gamme de Ré Majeur, et 3 b si, mi et la donne Mib Majeur.
      C’est bien ça 🙂
      Pour l’ordre des dièses, il faut lire de gauche à droite sans tenir compte de la hauteur.
      Et je montrerais dans un prochain article le pourquoi de cet ordre des #.
      Continuons l’exercice :
      quelle est la gamme qui a 4 dièses ?
      Quelle est la gamme qui a 5 bémols ?

  11. Lire de gauche à droite sans tenir compte de la hauteur… Bon sang, mais c’est bien sur ! Pourquoi n’y ai-je pas pensé ? Merci Aurélie ! Pour le nouvel exercice, je n’ai pas trop le temps, je vais tondre la pelouse. Je regarderai ça plus tard.

    1. Allons-y. 4 dièses : Fa# Do# Sol# et Ré#. Je grade le dernier, que je monte d’un demi ton, donc Mi, gamme de Mi majeur. Pour les 5 bémols, Sib Mib Lab Réb Solb, je garge l’avant dernier : gamme de Réb majeur.
      Petite question (oui, j’en ai beaucoup, des questions), quand je sais que la partition que je vais commencer est en gamme de Mi majeur (par exemple), à quoi ça me sert ? De toutes façons, je dois jouer les notes indiquées et puis c’est tout, non ?

      1. Oh la la… comment j’ai écrit “je garde”… une fois je grade et une fois je garge… On va dire que c’est la tonte de la pelouse qui m’a fatigué… je vais aller me reposer un peu.

  12. Coucou Aurélie puisque Serge est parti tondre la pelouse, je vais tenter ma chance
    gamme de 4 dièses donc si j’ai bien suivi c’est fa do sol ré donc la gamme Mi Majeur

    et pour la gamme 5 bémols je pense que c’est si mi la ré sol et c’est la gamme de Ré Majeur

    Verdict Aurélie

    1. Bonjour Catherine,
      pour la gamme avec 4 dièses, c’est tout bon : Mi Majeur.
      Par contre il faut faire attention pour les gammes en bémols, car le Ré est bémol à la clé, donc on a la gamme de Réb Majeur.
      Essaie encore !

  13. Mince Serge a déjà répondu et je l’ai pas vu lorsque j’ai répondu

      1. Bonjour Aurélie ! serait-il possible de rectifier “l’armure” par “l’armature” ? histoire de ne pas inscrire dans l’esprit de ces néophites passionnés et courageux, des erreurs qui restent bien marquées !!
        Merci et au plaisir de discuter !Catherine

  14. 5 dièses, Fa# Do# Sol# Ré# La#, donc gamme de Mi majeur.
    2 bémols, facile, c’est l’exemple de l’explication (merci Aurélie) Sib majeur !

    1. Attention ! Tu confonds les 2 raisonnement. L’exercice est à refaire pour les #.
      Désolée pour l’exercice trop facile, je le remplace par la gamme avec 6 bémols.

  15. Ah ben oui, j’suis bête… Alors pour les dièses, c’est gamme de La majeur. Pour les 6 bémols, ça doit être Solb majeur.
    Sinon, heureux que mon site préféré soit réparé !

    1. Essaie encore une fois :
      Pour les 5 #, je prends le dernier #
      je le monte d’1/2 ton
      et j’obtiens le nom de la gamme.

      Pour 6 bémols, c’est la bonne réponse : sol b Majeur 🙂

      1. Ah ! La prof est revenue ! Bon, je me suis encore trompé… Alors, dernier dièse, La#, je monte d’un demi ton, donc Si, gamme de Si majeur. J’espère que c’est juste sinon je me met au tricot…

  16. bonjour aurélie,
    je dois dire ceci, tu es simple et efficace dans tes explications, je dois dire que j’avais du mal à comprendre les gammes, je me suis aventuré dans des sites spécialisés sans résultats , et grâce a toi (merci aurélie) j’ai tout compris sur les gammes,
    je vais continuer ma progression, pianistique…
    donne nous encore des leçons nous en avons besoin.
    bonne continuation a bientot

  17. Je porte toujours un tres grand respect a ceux qui detiennent la connaissance et la partage en termes simples avec ceux qui n’ont pas eu la chance d’y acceder. C’est ca la “classe” Jean-Marie

    1. Bonjour Jean Marie, je te remercie pour ton message. Il me fait chaud au coeur. Je mets beaucoup d’énergie dans ce blog et j’essaie de donner le meilleur de moi-même à chaque fois. Je suis ravie que cela touche certains. Merci encore 🙂

  18. Il y une exeption non?
    Le fa maj donne si bem en armure.
    Si non merci beaucoup j’avais un doute

    1. Oui Antoine, c’est bien cela. Fa Majeur est l’exception qui confirme la règle avec un si bémol à la l’armure.

  19. Bonjour Aurelie. Vidéo particulièrement intéressante pour moi! J’ai tenté d’accéder au lien “tonalités au piano” pour combler mes lacunes dans ce domaine, sans succés. il ne dirige pas. Je ne vois plus non plus les commentaires. Avez vous changé quelque chose ?

    1. Bonjour Martine, merci pour ton message, je viens de mettre le lien sous la vidéo, j’avais oublié de le faire.
      Pour voir les commentaires, il suffit cliquer sur “Lire la suite” et les commentaires apparaîtront.
      Bonne journée et bon piano
      🙂

  20. Bonjour,
    Je suis abonné à votre site et suis tout particulièrement vos très intéressantes vidéos.
    Vraiment merci pour la qualité de chacune d’elle et par là même du temps que vous consacrez à éclairer notre apprentissage.
    Autodidacte, vos enseignements me sont particulièrement précieux.
    Cordialement.

  21. Merci Aurélie, je retiens surtout qu’il ne faut surtout pas oublier la musique. Et je vais travailler la (les) gamme(s) de la tonalité du morceau, avec les arpèges et les accords avec leurs renversements. Peux-tu nous parler des accords de septième une prochaine fois?
    merci encore pour toutes ces informations.

    1. Oui ne jamais oublier la musique, on est là pour ça ! Je note les accords de Septième pour une prochaine vidéo.

  22. Aurélie,
    Un tout grand merci pour votre vidéo réponse. Elle m a aidé dans la compréhension des tonalités.
    J’aime beaucoup ce que vous faites. Je ne lasse pas de vous suivre.
    Les étudiants qui ont cours avec vous ont vraiment beaucoup de chance.
    Dommage que je n habite pas dans les parages.
    Vous êtes formidable. Encore un tout grand merci.
    Et à bientot pour une prochaine question.
    Ps: mon prénom se prononce comme celui du chanteur Calogero sauf que moi c est au féminin. Vous n êtes pas la seule personne qui l a prononcé comme vous.

    1. Bonjour Calogera,
      Merci beaucoup pour message très sympathique et je suis vraiment touchée de savoir que ces vidéos sont utiles et appréciées.
      P.S. Désolée pour la prononciation de votre prénom !

  23. Bonjour,

    Je ne suis pas prof mais j’ai été amené à faire un peu de soutien en solfège à un gamin de 10 ans. Personnellement, je préfère aborder les tonalités en utilisant le cycle des quintes (non, pas les quintes de toux ! qui a dit ça au fond de la classe ?) plutôt que de faire apprendre l’ordre des dièses et bémols par cœur. Je fais imaginer à l’élève ce cycle sous forme d’un immeuble qui a des étages supérieurs, les dièses et, des étages inférieurs, les bémols. Pour les dièses par exemple, je dis au gamin, je suis au rez-de-chaussé, en do, je n’ai rien à la clé. Je prends l’ascenseur, pour monter au premier étage, c’est-à-dire une quinte au-dessus de do, j’appuie sur le bouton où il y a marqué #. J’arrive à l’étage sol. Le premier dièse, c’est la note qui se trouve un demi-ton au-dessous de sol. Pour monter au deuxième étage, je prends de nouveau l’ascenseur et j’appuie sur le bouton ##. J’arrive à l’étage ré. Ainsi de suite. Ça a super bien marché, il a compris ! La prochaine fois je lui explique les bémols, on descends au parking sous-terrain.

    1. Bonjour Raphaël,
      en effet le cycle des quintes est très bon pour apprendre les tonalités. Et le coup de l’ascenseur est excellent. Merci pour le partage !

  24. Bonjour

    S’il vous plaît j’ai lu et relu la leçon mais je n’ai toujours pas compris comment trouver l’armures des gammes avec des bémols pourriez vous m’aider ?

    Merci

    1. il faut deja connaitre l’ordre des bemols: si mi la ré sol do fa
      deja il y a une exception pour fa majeur qui ne possède qu’un bemol: si bemol ca faut savoir. sinon toute les autres tonalité possède bemol dans leur nom c’est a dire par exemple si bemol majeur, mi bemol majeur, re bemol majeur etc donc tu as ta tonalité ou tu sais qu’il faut chercher des bemols ensuite ta tonalité sera forcément dans la liste des bemols ( car il y a toutes les notes lol) et donc a partir de ta liste et de ta tonalité tu vas allé sur le bemol de droite (tu augmentes d’un bemol quoi) par exemple si ta tonalité est LA bemol majeur tu augmentes d’un bemol par rapport à la liste des bemols donc tu vas à droite ce qui donne ré bemol ce qui te donne par la suite tous les bemols de ta gamme LA bemol qui seront tous les bemol de la liste à gauche de celui qui était à droite (ré bemol) de ta tonalité donc tous les bemols de ta tonalité seront si bemol mi bemol la bemol ré bemol il y a donc 4 bemols (car il sont derrière ré bemol) j’espere que tu auras compris car j’ai fais de mon mieux pour t’expliqué!

  25. Beaucoup de personnes essayent d’expliquer la recherche de la tonalité.
    Enfin quelqu’un qui es clair et suffisamment précis pour que je comprenne.
    Je suis un dur à la comprenure, c’est vrai, mais voila, avec une bonne explication complète,on y arrive.
    Merci Aurélie et à bientôt,
    Eddy.

    1. Pareil pour moi, j’ai passé énormément de temps à comprendre le solfège et je me suis toujours demandé pourquoi on explique de façon compliquée une chose qui ne l’est pas autant que ça.
      J’éai été prof de de culture et de formation musicale pendant longtemps. Ça m’a permis de m’entraîner à expliquer cette notion et d’autre encore !

  26. donc pour do b M on fait comment parce que du coup c’est comme si M non? le probleme c’est que ma prof a ecrit que do b M possède 7b et que Si M possède 5# mais pour moi do bemol c’est si dpnc la je comprend pas sinon merci quand meme

    1. oups c’est bon! après reflection j’ai repensé que pour les bemols il fallait pas descendre d’un demi-ton merci quand meme!

      1. Bonjour Chloe,

        Ton exemple utilise les tonalités les plus complexes. La tonalité de Do b Majeur est une tonalité très peu utilisée, car il es plus facile de penser en Si Majeur qu’en Do b Majeur.

        Do b Majeur est la tonalité enharmonique de Si Majeur.
        On utilisera les mêmes touches sur le piano pour ces 2 gammes.

        Cela parait étrange au début, mais le nombre d’altération à la clé est différent dans ces 2 gammes. Voici l’explication :

        en si Majeur la note “Si” n’a pas d’altération, alors qu’en Do bémol Majeur, le “do b” a une altération.
        Idem pour la note “Mi” en Si Majeur qui n’a pas d’altération alors que la note “fa b” a une altération.

  27. Merci bcp car j’ai un examen de solfège dans 4 jours et j’avais pas tout compris !.

  28. Bonjour ! Merci ! Ce site est génial et très bien expliqué sans complications ! Je comprends enfin ! Mais comment faire quand la gamme est mineur ? Il y a t’il une page d’expliquation pour ça ?

  29. Merci prof Aurélie. Ces explications m’aident à comprendre davantage mon cours de musique. Mais encore quelques difficultés.

    1. En reprenant la strucutre de la gamme ! Tu as d’autres articles sur les gammes. Tu retrouveras tout dans le plan du site, dans l’onglet ‘Le plan du site !”

Laissez-moi vos remarques ou vos suggestions !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.