Se préparer a jouer en public

jouer en public, 1piano1blog

Vous allez participer à une audition, on vous a demandé de jouer à un concert ou bien vous êtes programmé à la fête de la musique. Mais l’idée de jouer devant un public vous fait peur, vous sentez le trac venir. Vous ressentez des émotions contradictoires, vous avez envie de monter sur scène pour jouer et en même temps la peur vous tenaille et vous empêche de le faire.

Entrainez-vous !

La première chose à faire est d’être sûr de son texte. Jouez régulièrement, entraînez-vous tous les jours. Ne laissez pas passer un jour sans avoir joué. Si c’est le cas, doublez le temps de la séance suivante.

Jouez par coeur.

Apprenez votre morceau par coeur.
Beaucoup de pianistes font l’erreur de jouer avec leur partition même quand ils connaissent leur morceau par coeur. Posez votre partition sur le côté du piano et jouez-la de mémoire.

Projetez-vous !

Imaginez-vous le jour du concert et jouez comme si le public était là. Faites le point après coup. Pouvez-vous améliorer certaines choses ?

Si vous avez peur de jouer en public, c’est tout à fait normal. Quand on joue en public on sort de notre zone de confort. Beaucoup de personnes ressentent le trac, plutôt que de l’éviter je vous propose de vous familiariser en pratiquant l’exercice suivant.

Exercice à faire chez vous :

Imaginez que c’est le jour J.
Vous êtes dans la salle de concert, le public est là et votre tour approche.
Vous entendez votre nom.
Imagine-vous vous dirigez vers la scène. Installez-vous au piano et réglez votre siège.
Imaginez le public jusqu’à
ressentir les petits signes de trac.
Prenez une inspiration profonde  et expirez.
Concentrez-vous. Jouez votre morceau d’un bout à l’autre sans vous arrêter.
Quand vous avez terminé, sortez de la scène en imaginant les applaudissements du public.

Cet exercice est très efficace. Vous pouvez varier cet exercice demandant à quelqu’un de vous écouter ou en vous enregistrant.

Faites un bilan de votre prestation du point de vue technique en pointant les passages à réviser.
Ensuite, demandez-vous si vous avez réussi à interpréter le morceau en y mettant les nuances, en gardant le bon tempo ?
La plupart du temps ce ne sont pas les aspects techniques qui nous empêchent de bien jouer en public. C’est plutôt votre capacité à maîtriser vos émotions.
Passez en revue les émotions que vous avez ressenties. Analysez-les.

jouer en public, 1piano1blog, aurelie chevalier

Plus vous vous serez préparé plus vous trouverez agréable de jouer en public.
Pensez que le public est bienveillant, qu’il ne vous veut pas de mal.  Vous n’aurez pas le même ressenti que lui. Alors que vous aurez en tête toutes les erreurs que vous avez commises, le public lui n’y aura pas fait attention. C’est l’impression générale qui compte. Le public est plutôt impressionné par le simple fait que vous puissiez jouer de la musique.  Il sera indulgent envers vous, bien plus que vous-même. Si vous faites quelques erreurs, relativisez-les.

Si cet article vous a plu, vous pourriez me laisser en commentaire ce que vous ressentez quand vous jouez en public !

Vous avez apprécié cet article ?
Indiquez-moi juste votre  nom et votre email et je vous envoie gratuitement mon guide :
Ma méthode en 5 semaines pour monter un morceau.

Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  

10 réflexions au sujet de « Se préparer a jouer en public »

  1. Au conservatoire, j’ai eu bien des occasions de faire des auditions et de passer des examens, vous connaissez ça aussi Aurélie. Je crois qu’à force, j’ai appris à dominer mon stresse. Personnellement, je faisais des exercices de relaxation avant les épreuves et ça marchait assez bien. Je m’imaginait dans la salle, en train de papoter d’égal à égal avec le jury, ou bien, sur scène en train de jouer. En même temps, je modulais ma respiration. Vers la fin de mes années de conservatoire, je crois que j’étais capable de rentrer dans une salle d’examen comme si je rentrais dans ma chambre. J’arrivais même à plaisanter avec les jurés lorsqu’ils me sortaient des réflexions désobligeantes. Ah tiens ça ! Ça serait marrant de faire un petit catalogue à la Prévert des réflexions farfelues des jurés. Je pourrais vous raconter celle qui m’a le plus marqué si ça vous dit.

    • Merci Raphaël de partager tes trucs pour dominer ton stress, et bravo d’avoir réussi à plaisanter avec les jurés même quand ils faisaient des réflexions désagréables.
      Oui, ce serait vraiment intéressant de lire votre catalogue des réflexions farfelues des jurés. Sur 1piano1blog on aime les partages d’histoires vécues 🙂

      • Celle qui m’a marqué était lors des examens de fin d’études. On avait une épreuve chantée, on devait exécuter un extrait d’une œuvre de Honeger, ou il y avait essentiellement un sol et un fa#. Je précise que je ne suis pas chanteur et n’ai fait aucune étude en ce sens. La jurée m’a dit à la fin : « Vos fa dièses ressemblent à des sol bémols ». C’est là que je me suis dit qu’il falait prendre les choses avec recule et qu’ils étaient complètement barrés et ne savaient plus quoi dire pour casser les candidats.

  2. Bonjour Aurelie
    Oui le trac qui ne l a pas ? Il n est jamais parti tout dépend de l enjeu et de l environnement. Il faut savoir ses partitions sur le bout des doigts et savoir la jouer à 200/100. Je fais quelques exercices arpèges ou suites d accords sur plusieurs octaves de cette façon je m installe dans le cadre mais je ne rejoue jamais mes partitions avant ma prestation.
    J entre en scène je m installe calmement en essayant d oublier les gens.
    Puis je me lance sans bavures jusqu au bout.
    Inutile de se droguer il faut être sûr de soi et surtout si t es prêt ne pas rererépéter!
    Ce n’est que mon avis mais au debut j étais mort de trouille.
    Amicalement.

  3. j’ai participé à un concert de noël organisé par notre professeur.
    Ce fut pour moi une dure épreuve.
    Quand ce fut à mon tour de jouer j’ai eus un trou noir j’ai joué trois mesures et je me suis arrête.J’ai repris ma respiration et j’ai recommencé depuis le début et rebelote un trou noir à la fin de la troisième mesure.Mon professeur est venue à mon secours en me soufflant les notes suivantes à jouer mais malgré cela je n’y arrivait pas.
    je joue cette partition devant mon compagnon et mon professeur sans souci.
    Est ce le trac qui m’a perturbé?

    • Oui cela ressemble au trac. Quand le trac arrive, le corps nous fait des choses inconnues jusqu’à présent. Ce qui explique que vous pouvez savoir votre morceau, que vous êtes capable de le jouer devant votre compagnon mais il y a un petit blocage pour vous devant un public. Rassurez-vous, vous avez identifié le problème. Maintenant il faut l’apprivoiser !

  4. BOnsoir le trac me paralyse j’ai une audition fin Janvier et je suis anxieuse de revivre ce trac. Je ne maitrise plus ma musique en audition, mes mains tremblent je suis en apnée … Je prends de l’homéopathie … Que dois je faire ??? J’admire votre aisance au piano un grand merci pour ce partage vous me faites beaucoup de bien

    • Bonjour Anne, tout d’abord et si vous le pouvez essayez de relativiser. Vous allez jouer en public, mais votre vie ne va pas changer ! Ce que je vous conseille est de travailler consciencieusement votre morceau pour votre audition en respectant les consignes données par votre professeur. Puis faites l’exercice que je propose au-dessus.
      Chaque jour, redites-vous que vous serez prête le jour J.
      vous pouvez aussi faire l’auto-suggestion, c’est très efficace. En fermant les yeux, souvenez-vous d’un moment qui vous a procuré beaucoup de plaisir. Revivez les émotions et l’état de bien être que vous aviez ressenti. Et dites vous que vous n’avez pas le trac. Dites-moi si ces astuces vous aident !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *