Les arpèges au piano

Les arpèges au piano

Si vous souhaitez laisser un commentaire, cliquez sur “lire la suite”.

Transcription du texte de la vidéo :

Bonjour les accros du piano, j’espère que vous allez bien. Aujourd’hui nous allons parler des arpèges au piano. Mais tout d’abord laissez-moi vous souhaiter la bienvenue sur l’instant piano, la vidéo quotidienne d’1piano1blog.
Aujourd’hui je vais répondre à la question de Catherine qui me dit : Pourriez-vous me faire une vidéo sur les arpèges qui me posent problème ? Alors c’est parti, en route pour les arpèges.
Quand on parle d’arpège au piano, en fait il s’agit tout simplement des accords. On va jouer les accords au lieu de jouer les 3 notes ensemble, on va égrainer une note chacune l’une après l’autre. Démonstration : quand je joue l’arpège de Do je prends l’accord de Do : do mi sol. Et j’ajoute juste un Do supplémentaire la-haut. Et je reviens. Ça c’est jouer des arpèges. L’intérêt de jouer un arpège c’est qu’on va être en extension on va avoir les doigts écartés et là il s’agit de bien viser. Contrairement aux gammes où les notes sont les unes après les autres. On a juste à faire attention à l’ordre des touches blanches et des touches noires. Là, pour les arpèges c’est un petit peu plus compliqué puisque les notes ne se suivent pas. Ce sont les notes disjointes. Et c’est justement pour cela qu’on travaille les arpèges et c’est pour améliorer l’écart de précision dans les doigts. C’est la première difficulté pour jouer les arpèges, c’est l’écart entre les notes. Il s’agit de bien viser. La première chose à faire c’est de déterminer un doigté et je mets toujours le même doigté. Je ne change pas. La deuxième difficulté ça va être de jouer l’arpège sur deux ou trois octaves puisque là on va avoir comme dans les gammes, on va avoir le passage du pouce et comme mes notes sont écartées, c’est à dire que je vais avoir un intervalle de quarte entre mon passage du pouce de la main droite. Il va falloir que j’aille envoyer le pouce le plus loin possible. Il faut qu’il aille chercher vraiment la note le plus loin possible en passant sous la main. Vous faites toujours votre petit pont, je vais faire le petit pont ici. Vous faites bien votre petit pont comme ça pour que le pouce aille chercher très très  loin ici la note qui se situe à une quarte de la dernière note que vous aurez jouée ici avec votre troisième doigt. C’est là qu’on doit avoir beaucoup de mobilité. Il faut vraiment travailler ce petit geste ici. Parce que mon pouce doit agir vite et précisément.
Quand je vais jouer mon arpège je joue Do Mi Sol. Ici je suis sur le Sol avec le troisième doigt et c’est là que tout se joue. C’est là qu’il faut…. on va légèrement être en extension. C’est à dire que déjà je vais orienter ma main avec une extension, je vais un peu tirailler mon troisième doigt. Là, attention. Voilà, je vais un petit peu déplacer ma main tout en gardant la note bien appuyée. Et mon pouce va aller chercher ici le Do. Donc je dois être capable, je dois avoir suffisamment de souplesse pour réussir à garder mon troisième sur le Sol et jouer mon pouce sur le Do. Tout en évitant de tourner comme ça avec le coude. Donc ça c’est vraiment à travailler. C’est à travailler dans la montée et la descente, c’est cela qui est difficile. Pour la main gauche cela va être un petit peu plus facile. La difficulté est vraiment à la main droite. Puisque la main gauche va jouer Do Mi Sol Do. On va arriver sur le pouce sur le Do. Ici je passe mon troisième doigt. Cela va être relativement facile puisqu’on a juste une tierce. L’écart n’est pas très important. Idem en descendant. En fait là, franchement pour l’arpège en Do, la main gauche c’est vraiment pas très très difficile. La difficulté dans cet l’arpège est vraiment la souplesse. C’est le fait d’avoir de pouvoir mettre le pouce sous la main. Donc c’est la souplesse qui se passe ici dans la main. Je dois bien passer le pouce par en-dessous. Il faut vraiment travailler très lentement. Ce que je conseille toujours c’est travailler lentement. Et une fois que vous avez acquis cette lenteur et bien vous y allez deux fois plus vite. Voilà mais ne cherchez pas forcément à aller vite direct. Franchement, lentement d’abord. Après vous essayez la vitesse, il faut bien s’y coller à un moment donné. Et vous refaites lentement pour acquérir le bon geste. L’arpège au piano ce n’est ni plus ni moins qu’un accord joué note à note l’une après l’autre. On égraine les notes. Et on veut développer la souplesse et les extensions de doigts. Donc on y va lentement. Tant que je n’arrive pas à trouver le bon geste à être à l’aise et à avoir suffisamment de souplesse ce n’est la peine d’essayer de le jouer trop vite. Voilà, c’est tout pour aujourd’hui. J’espère que cette vidéo vous aura plu et vous donnera envie de travailler vos arpèges.
En tout cas, moi j’ai eu beaucoup de plaisir à faire cette vidéo et j’espère que vous l’aurez aimée. N’oubliez pas de  me mettre un gros J’aime sous la vidéo sur le côté si vous êtes sur 1piano1blog. Et de la partager si vous trouvez que ce contenu est intéressant.  En attendant moi je vais retourner à mon piano et je vous dis à très vite pour la prochaine vidéo, bye bye.

Vous avez apprécié cet article ?
Indiquez-moi juste votre  nom et votre email et je vous envoie gratuitement mon guide :
Ma méthode en 5 semaines pour monter un morceau.

Recherches utilisées pour trouver cet article :les arpèges des accords au piano
Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 réflexions au sujet de « Les arpèges au piano »

  1. Bonjours Aurélie j’ai encore pioché dans les vidéos qui m’aident a progresser.
    J’ai acquis Le pianiste virtuose CL Hanon ainsi que le déliateur . ( beaucoup D’outils d’aide tout pour devenir un bricoleur au piano Manque :jeunesse et travail.) mais j’espère réussir a me faire plaisir au piano.merci de toutes vos Aides.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *