Voici la vidéo “paroles de pianistes”. Cette interview de la pianiste Marilou Nézeys raconte le jour où tout a commencé pour elle. Ses débuts fulgurants au piano, son parcours au conservatoire, ses professeurs de piano, mais aussi les douleurs physiques et ses difficultés de parcours. En regardant cette vidéo vous saurez comment Marilou Nézeys a réussi à transformer toutes ses difficultés, ses douleurs et ses peines en une force incroyable qui lui a permis de faire plus de 150 concerts en 2019 !

 

J’ai nommé la vidéo « Paroles de pianistes » car au départ, l’idée était de faire une interview de Marilou, mais finalement l’amitié a pris le dessus. Et c’est d’avantage un échange qu’une interview.

Alors si tu veux connaître notre parcours au piano, nos joies, nos réussites, mais aussi nos difficultés et nos peines, tu dois absolument regarder cette vidéo.

C’est pour toi une occasion unique de te retrouver avec nous, en toute simplicité, sur le ton d’une discussion entre amies. 

Je préfère te prévenir tout de suite : la vidéo dure longtemps, un peu plus d’une heure ! Mais je n’ai pas voulu faire trop de coupure au montage. Je voulais garder le ton calme et joyeux de notre échange pour garder l’authenticité de ce moment.

Paroles de pianistes avec Marilou nézeys

Un piano, deux pianistes, une improvisation en quatre mains

Quand deux pianistes se rencontrent se n’est pas uniquement pour faire la causette ! Voici une vidéo où on nous voit jouer toutes les deux ensemble. C’est complètement inédit. On avait rien préparé !

Alors, on avait le choix entre jouer chacune en solo ou bien partager ensemble un bon moment. On a choisi le quatre mains.

On aurait pu prendre une partition et la jouer mais on a préféré se risquer à jouer une improvisation en duo. C’était une première pour nous deux.

De mon côté, j’ai l’habitude d’improviser en duo avec ma soeur Caroline. Changer de partenaire m’a beaucoup amusé. 

Je te souhaite de vivre ce genre d’expérience un jour.
C’est vraiment extra !

Me voilà très impatiente de partager ce moment avec toi et j’espère que ça va te plaire. Alors je te laisse regarder cette vidéo unique en son genre. dès maintenant.

Dis-moi dans les commentaires si toi aussi tu as l’occasion de jouer avec quelqu’un-e; Peu importe si c’est du piano, du chant, de la flûte ou de laguitare. As-tu l’occasion de partager ta passion avec d’autres musicien-ne-s ?

Dis-moi tout dans les commentaires tout en bas de la page !

Si vous connaissez un pianiste à qui partager cet article, merci d’utiliser les boutons de partage ci-dessous. 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

22 réponses

  1. Belles vidéos….beaucoup de sensibilité dans le discours…on sent un vécu important de part et d’autre…
    Félicitations à toutes deux…
    Aurélie et Marilou.
    Et bon piano.
    Pierre.(l’apprenti..)☺

    1. Bonjour Pierre, merci beaucoup pour ton petit mot. C’est vrai qu’on sent beaucoup la sensibilité de chacune dans cette vidéo.

  2. Merci Aurélie pour ce charmant moment partagé avec ta copine Marilou. Nous sommes présentement en vacances en Gaspésie dans une grande maison au bord de la mer. On est le matin, il pleut, il fait un peu froid et nous devons quitter demain.

    Vous m’avez permis d’étirer le temps en buvant mon café avant d’enclancher les préparatifs du départ. C’est une douce transition après 3 semaines de paysages à perte de vue, d’odeur de varech et du magnifique son des vagues lorsqu’on marche sur la grève.
    Je pense au retour à la maison et au piano que je retrouverai. À vous entendre ça me motive à reprendre cette douce routine. Et surtout, d’être patiente comme le dit si bien Marilou puisqu’une seule et même pièce peut nous amener ailleurs à chaque fois.
    J’ai bien compris que l’apprentissage du piano est infini et que la résilience est une qualité à développer. C’est d’autant plus pertinent pour moi qui m’y suis initiée très tard dans la vie. J’ai ressenti la même passion qui a animé Marilou à ses débuts, mais avec 40 ans de retard…
    Bon piano à vous deux !

    1. Bonjour Andrée,
      merci pour ton message. Et tu me laisses rêveuse avec ton séjour en Gaspésie. Je ne connais pas du tout cette région du monde. C’est vrai que le piano est le chemin de toute une vie. Je suis contente de lire que tu as ressenti la même passion qui a animé Marilou à tes débuts. Mieux vaut tard que jamais !

      1. La Gaspésie, c’est un peu la Bretagne du Québec! On descend des bretons, des normands, des gascons et d’autres régions de la France. On protège la langue de nos ancêtres que les anglais ont bien essayé de nous faire perdre.
        Peut-être connais-tu la chanson d’Yves Duteil “la langue de chez-nous” ? Elle me touche beaucoup.
        https://youtu.be/joUeMoDDcYM
        Toi qui es attirée par les voyages, si un jour tu passes par ici fais-moi signe nous serions heureux de te recevoir. Dans un futur loin de la Covid-19… Bon piano!

        1. Merci pour ton partage. C’est vrai qu’en ce moment, on ne peut plus voyager librement. Mais ça reviendra un jour. Si à l’avenir, mon chemin m’amène jusqu’en Gaspésie, je serais ravie de te rencontrer en chair et en os.

  3. Bonsoir Aurélie j’ai visionné cette vidéo après 15 longs jours de travail épuisant mais cette vidéo m’a redonné du punch et une envie irrésistible d’aller vers mon piano. A la rentrée EN PLUS DE plaisir piano je vais essayer de reprendre des cours individuels ça me manque trop …et d’avoir quelqu’un pour me guider me coacher échanger jouet avec ..en temps réel m’est indispensable pour continuer d’avancer. Suite à cette vidéo très riche en conseils je me suis commandé “l’homme le piano” de Monique Deschausséescet échange ac Marilou était très intéressant
    on se sent moins seul ac nos difficultés à notre petit niveau sachant que vous ressentez les mm problématiques de jouer en public stress etccc merci pour tout et ton investissement à très bientôt.

    1. Bonjour Marielle,
      Rien de tel que de regarder une interview pour retrouver la motivation ! Merci pour ton message, si tu ressens le besoin d’avoir des cours en plus de Plaisir Piano fais-le ! C’est important de respecter ses besoins. C’est comme ça que tu avanceras au mieux.

  4. Bonjour Aurélie,
    J’ai écouté jusqu’au bout ton interview avec Marilou, c’est plus qu’un interview, c’est un cours. J’ai retenu : le résultat vient de la qualité du travail, pas de l’excès.
    Le piano est un travail de patience, tout s’inscrit dans le temps. S’accepter sans jugement. La culture classique est différente des autres musiques. L’émerveillement de Marilou de découvrir un jeune compositeur (Mozart) à l’époque de son oeuvre. Jouer quoi : il faut aller vers ce qu’on aime. Comprendre le principe de l’improvisation : apprendre les codes de l’improvisation. Le conseil à donner au pianiste : prendre du recul, lâcher prise, de la modestie pour s’accepter et redécouvrir le morceau et faire quelque chose qui passionne pour se reconnecter au piano. En tout cas, Merci Aurélie, Merci Marilou, vous me redonnez goût au piano.

    1. Bonjour Emilie,
      bravo d’avoir regardé la vidéo jusqu’au bout. Car elle est vraiment très longue ! C’est bien d’avoir partagé en commentaires ce que tu as retenu de la vidéo. Ca fait une sorte de résumé. Merci beaucoup.

  5. Cet échange entre toi Aurélie et Marilou m’a fait le plus grand bien. Je m’aperçois que vous avez eu les mêmes problèmes que je ressens aujourd’hui, à savoir “jouer en public, etc…”. Faisant partie d’une chorale, j’ai eu souvent l’occasion de chanter pour des mariages, noces d’or, maisons de retraite… et quelle fierté on a lors des applaudissements. C’est le mérite du travail accompli. (là aussi il faut des heures et des heures de chant – il faut aimer chanter). Le piano c’est un travail de longue haleine. Il faut s’accepter tel que l’on est, ne pas essayer de vouloir être ce que l’on ne sera jamais (en apprenant sur le tard, c’est le plaisir de jouer du piano qu’il faut retenir – et moi j’en ai énormément). Vous savez tellement nous communiquer cette envie que l’on ne peut pas passer à côté. Merci Aurélie, merci Marilou de nous transmettre votre savoir faire. Bon piano à vous deux. Dany

    1. Bonjour Dany,
      je suis vraiment heureuse de lire que l’interview t’a fait du bien. C’est vrai que jouer en public est quelque chose de difficile au piano. Et avec de la persévérence, on y arrive. Merci beaucoup d’avoir partagé ton expérience avec la chorale, c’est toujours sympa de connaître les exépreinces e chacun-e.

  6. Bonjour Aurélie,
    Merci de partager ce moment privilégier avec Marilou qui me donne des cours depuis le confinement. Beaucoup de raisonnance dans vos échanges. Certes vous avez un parcours différent mais une passion commune et c est toujours la voix du cœur qui rythme à l unisson. Ce fût un grand plaisir de vous voir ensemble, de vous écouter vous livrer mutuellement, j avais vraiment l impression d être dans la même pièce. C est une très belle initiative cet entretien filmé avec Marilou.
    Mille merci Aurélie

    Belle journée à toi

    Stan

    1. Bonjour Stan,
      Tu avais l’impression d’être dans la même pièce, c’est tant mieux. Car c’était le but. Je suis vraiment contente de voir que tu l’as ressenti. En tout cas, je suis vraiment contente de savoir que tu prends des cours avec Marilou et que ça marche bien ! A bientôt !

  7. Bonjour Aurélie,
    J’ai oublié de préciser dans mon commentaire, que j’ai fait du chant classique et j’ai chanté en solo, accompagné d’un pianiste des airs classiques. J’ai également chanté en groupe, genre chorale, mais j’aime moins. Je préfère chanter seule accompagnée d’une batterie, piano et guitare, cela m’est arrivé en public.
    Bonne journée et merci encore pour ce moment très agréable à écouter votre profil à toutes les deux.

  8. Bonjour Aurélie,
    Merci pour ce beau partage riche en enseignement pianistique.
    Hélas, je n’ai personne avec qui partager en “vrai” cette passion qui m’anime depuis ma petite enfance (5 ans).
    Par contre, j’ai eu l’énorme chance de faire ta connaissance, celles de Caro et de Marilou.
    Chacune vous êtes des pépites à travers lesquelles je m’enrichis en musique.
    Merci à vous,
    Rose

    1. Bonjour Rose,
      C’est vrai que nous avons beaucoup de chance de nous être rencontrées.
      Grâce à internet nous pouvons entrer en lien avec davantage de pianistes avec qui partager notre passion. Car dans la vie réelle on peut se sentir bien seul-e ! C’est la magie du monde d’aujourd’hui.

  9. Coucou Aurélie,
    Super entretien , c’est vraiment intéressant d’entendre le parcours de pianistes. Je te comprends Aurélie, moi aussi j’avais une prof complètement déséquilibrée et je pleurais souvent en sortant du cours… Des fois je ne pouvais même pas toucher le piano du cours quand elle était de mauvaise humeur. A l’époque malheureusement ça existait beaucoup les profs tyranniques comme tu as eu, aujourd’hui ça ne passerait plus. Moi aussi je suis sortie de ça et aujourd’hui j’enseigne le piano avec une autre approche !!!

    1. Bonjour Rachel,
      merci pour ton retour. Je pensais moi aussi que c’en était fini avec les profs caractériels. Malheureusement je reçois beaucoup de témoignage qui prouvent que ça existe encore en 2020. C’est un vrai fléau !

      1. J’en reviens pas de ce que tu dis !
        Je crois que pour enseigner le piano on doit faire un travail sur soi-même. Au début je me souviens lorsque j’ai commencé à donner des cours j’étais très impatiente, et avec le temps appris à l’être beaucoup plus. De temps en temps je me remet en question avec certains élèves. AI-je réagi de la bonne manière etc..? Parfois certains élèves ont besoin d’être secoués mais je fais quand même très attention.Je crois que si on ne fait pas ce travail d’introspection ça peut vite dérailler.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.