Croisements de mains, tuilages et passage difficile au piano

piano

Je joue des croisements de mains au piano.

Bonjour les accros du piano, je vous souhaite la bienvenue dans cette nouvelle vidéo où je vais vous montrer mon travail de la semaine passée. Cette vidéo fait suite aux 3 vidéos précédentes où je vous montre comment je reprends l’intermezzo de Brahms opus 117 n°2 après 28 ans. Cette vidéo répond aussi à celle de Caroline de lalalapiano qui participe au même jeu. Elle reprend la rhapsodie de Brahms, je vous conseille d’aller voir ça, je vous mets le lien sous la vidéo.

Cette semaine mon travail s’est porté sur la 3e page de l’intermezzo, où j’ai dû affronter des tuilages entre la main gauche et la main droite, des croisements de mains, de doigts et un passage redoutablement difficile.

Dans ce nouveau passage, les mains jouent des motifs sur des triples croches. Si vous avez suivi les épisodes précédents, vous m’avez déjà vu et entendu jouer ces motifs en triple croches. Au début les triples croches sont jouées mains alternées c’est à dire que les mains jouent l’une après l’autre.

Les mains ne jouent pratiquement pas ensemble. Mais là dans cette 3e page, ces motifs sont tuilés ensemble. C’est-à-dire que la main gauche commence à jouer alors que la main droite n’a pas terminé. Et la main droite n’attend pas la fin de la main gauche pour jouer un nouveau motif. Cela crée une impression d’enchevêtrement, ou une sorte d’accélération.

Après ce tuilage, il y a de nombreux croisements de doigts et de mains. Le plus compliqué a été de définir quelle main passe par dessus l’autre. Tant que ce n’était pas déterminé, j’ai eu des petits accidents, certains doigts se sont percutés. Au début les croisements de mains paraissent inconfortables. Il faut un temps d’adaptation pour prendre le pli et on s’y habitue assez vite.

La plus grosse difficulté de la semaine s’est trouvée à la dernière ligne. Ce passage sera magnifique une fois appris et interprété mais pour l’instant il m’est encore redoutablement difficile. Les 2 mains jouent ensemble un trait de triples croches avec des lignes mélodiques disjointes en mouvements contraires.

Ce trait est merveilleusement beau quand il est bien joué, pour l’instant je le joue moche, mais en place pour assurer mon assise.

J’aime beaucoup travailler en appuyant bien au fond des touches au début. Pour l’auditeur c’est vraiment désagréable, mais ce travail m’aide à être sûre de moi, sûre des mes notes. Je joue de cette façon jusqu’à ce que mes doigts connaissent le chemin tous seuls.

Allez je vous montre le nouveau passage. Comme d’habitude le déchiffrage se joue sans pédales pour éviter le « flou artistique »  et …. attention aux oreilles pour l’instant ce n’est pas joli joli !

Extrait : le nouveau passage travail pendant la semaine.
Vous venez d’entendre mon déchiffrage de la 4e page.
Comme vous l’avez entendu, ce n’est pas beau du tout : je joue les notes et le rythme en appuyant bien au fond des touches.
Le but pour moi est de synchroniser les 2 mains. Je suis concentrée sur les notes, les doigtés et le rythme. Je joue toutes les notes Forte, je ne fais aucune nuances.

Pour apprendre cette nouvelle page, j’ai répété 5 fois tous les jours. Avec en plus, un supplément pour le passage de la fin.
Comme pour tout passage difficile, j’ai joué cette ligne mains séparées :
5 fois main droite seule,
5 fois main gauche
et 5 fois les mains ensemble chaque jour.

J’ai remarqué dans le jeu mains ensemble que je joue mieux ce passage quand c’est la main gauche qui conduit et quand je suis concentrée sur le toucher, j’aime porter mon attention sur le côté tactile.

pianoAu fil de la semaine et des jours de répétition, j’ai pu porter ma priorité sur la mémorisation. J’aime beaucoup faire travailler ma mémoire en apprenant par coeur le morceau.
Pour l’instant mon jeu par coeur est très frais, mais le défi est relevé, je peux jouer cette nouvelle page sans la partition !

Maintenant je vais enchaîner le morceau depuis le début, j’ai commencé à mettre davantage de nuances et à mettre de l’expression. Mais je suis encore très loin d’une véritable interprétation.

Je cherche à faire 3 choses principalement :
faire ressortir la mélodie par rapport à l’accompagnement.
à diminuer le ton à chaque fin de phrases musicales
et je cherche à respecter les nuances écrites par Brahms sur la partition.

L’interprétation sera l’ultime étape. Je travaillerai l’interprétation quand je connaîtrai mon morceau en entier et par coeur. C’est ma manière de procéder. J’ai besoin de connaître mon texte sur le bout des doigts, pour interpréter véritablement un morceau.

En ce moment je peux commencer à jouer avec musicalité mais je ne considère pas cela comme une véritable interprétation.

Aujourd’hui dites-moi comment vous faites quand vous commencez un morceau. Faites-vous comme moi au déchiffrage en jouant en appuyant au fond des touches, sans pedales ni nuances ?
Ou bien avez-vous une autre façon de voir les choses ?

Pour la suite du morceau, ne soyez pas étonnés d’attendre un peu plus longtemps car je pars en vacances et je n’aurai pas de piano à ma disposition !

Bye bye et bon piano !

La Vidéo de Caroline de lalalapiano :

🎶 BRAHMS Rhapsodie 1.Battle Piano avec Aurélie

Vous avez apprécié cet article ?
Indiquez-moi juste votre  nom et votre email et je vous envoie gratuitement mon guide :
Ma méthode en 5 semaines pour monter un morceau.

Recherches utilisées pour trouver cet article :comment travailler les Croisements de mains au piano
Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  

10 réflexions au sujet de « Croisements de mains, tuilages et passage difficile au piano »

  1. Excellent! Je n’ai jamais encore tenté le croisement des mains, mais ça a l’air un peu plus complexe. Du moins, faut regarder comment on joue!

  2. Bonjour Aurélie,
    Je trouve vos vidéos très enrichissantes mais je ne suis pas du tout de ce que vous proposez. Je suis souvent curieuse puis mes habitudes chez moi reprennent le dessus.
    J’aimerai par exemple apprendre par coeur une partition que mon professeur de musique m’a donné à travailler pouvez-vous me donner un soutien de temps en temps. Je vais quand même essayé l’idée de 5 fois…
    Michèle j’ai commencé le piano il y à 7 ans donc débutante moyenne et moyenne supérieure.Merci de votre partage c’est excellent coté pédagogie…

    • Merci Michèle pour votre commentaire, j’essaie d’aider le plus possible et je suis ravie que vous trouviez cette vidéo intéressante. C’est vrai que je n’ai pas d’article qui parle spécifiquement de la mémoire, c’est une bonne idée ! En ce moment tous mes cours sont complets, je ne peux malheureusement pas assurer de soutien individuel.

  3. Bonjour Aurélie et repose toi bien.Je suis admirative devant tout ce travail Et je trouve tout très beau même si tu dis que tu dois encore améliorer ton jeu.Je n’ai pas vu le lien pour la rhapsodie de Caro.
    Merci encore pour tout ce que tu nous donnes et à bientôt

  4. Bonsoir Aurélie.

    Lorsque je commence un morceau oui je joue en appuyant au fond des touches, sans pédale ni nuance. Pour moi au début ce n’est pas ma priorité.
    Ma priorité est celle de connaître bien les notes à jouer, d’abord main droite puis main gauche et les deux ensemble par la suite. Une fois que je suis bien à l’aise, je joue le tout avec les nuances, etc… ce qui est, bien sûr, plus joli.
    Voilà Aurélie, j’espère avoir répondu à ta question.

    Bonnes vacances et profite bien de ton séjour. (je suis certaine que ton piano va te manquer ?…).

    • Merci Dany, je ne peux qu’approuver ta méthode de travail, c’est parfait. Ca fait plaisir à entendre 🙂
      Oui le piano me manque un peu, mais c’est bien de le quitter un petit peu pour avoir encore plus de plaisir à le retrouver ensuite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *