Vous en rêvez mais n’osez pas franchir le pas ? Vous souhaitez jouer ces pièces de musique baroque, mais vous ne savez pas pas quoi commencer. Je vous présente aujourd’hui un petit échantillon de la musique de Bach à jouer au piano. Une petite “compilation” d’1piano1blog sur le thème de Bach au piano. Vous trouverez dans cet article de la lecture, des partitions, des morceaux à écouter et un tutoriel complet.

Jouer Bach au piano, par où commencer ?

Pour commencer, je vous conseille la lecture d’un article d’un format particulier qui vous apprendra je l’espère quelques anecdotes sur Bach. Je vous explique selon moi, en quoi jouer du Bach est si important pour un pianiste : 8 bonnes raisons de jouer du Bach.

Puis pendant mon défi piano, j’ai eu l’occasion de vous jouer 3 pièces de Bach. Les 2 premières sont tirées du “Petit Livre d’Anna Magdalena Bach” et la 3e pièce est issue des “Petits préludes et fugues”. Ces pièces sont accessibles dès la 2e année de piano :

Le petit livre d'Anna Magdalena Bach

Voici deux pièces issues du petit livre d’Anna Magdalena Bach. Anna Magadelean était la 2e femme de Bach. Ce livre est un florilège de pièces adaptées à son niveau de piano. C’est souvent avec ce receuil que le pianiste en herbe débute avec Bach.

Le Menuet en Sol Majeur

Le menuet est à l’origine une danse à 3 temps.

Jouer le menuet en Sol Majeur présente plusieurs intérêts :

  • Pour travailler les extensions et la souplesse des doigts.  Le menuet débute avec les notes de l’accord de Sol Majeur. Comme les sons sont joués successivement, on dit que l’accord est joué arpégé. Ces arpèges sont joués en alternance à la main droite et à la main gauche. Jouer des accords arpégés demande une bonne extension des doigts car les touches sont écartées les unes des autres. C’est pour cette raison que tu vois mes mains dans une position en extension sur le clavier du piano.
  • Pour travailler l’indépendance des mains grâce au legato / non legato. Passé les accords arpégés, nous avons une main droite mélodique et une main gauche qui accompagne. Ce passage demande une bonne indépendance des mains. La main droite joue des notes liées et la main gauche joue des notes non liées. C’est une écriture typique de Bach.
  • Pour travailler les différentes types de déplacements sur le clavier. Dans ce menuet en sol, on joue dans la position de Sol au début de la pièce. Mais ensuite, il y a de nombreux déplacements. Les mains ne restent pas posées de façon statique sur les mêmes touches du clavier. Les mains se déplacent vers l’aigu, vers le grave en fonction des besoins. Pour les déplacements on utilise la technique du saut ou bien la technique du passage du pouce. 
  • Pour travailler la mémoire. Il est idéal pour travailler la mémoire. Dans ce menuet nous avons des répétitions. Dès le début, le motif sur l’accord arpégé de Sol est répété 2 fois. A la fin du menuet, la première partie du menuet est reprise à l’identique. On dit que nous avons une structure en ABA.  A représentant la première partie, B, représente la 2e partie et A : le retour de la première partie. Avoir des répétions nous aident à apprendre par coeur. Tout en ayant une vigilance accrue pour ne pas s’emmêler les pinceaux.

Le Menuet en Ré mineur

Jouer le menuet en ré mineur plaît un peu plus difficile.

La mélodie est plus difficile à mémoriser que la mélodie du menuet précédent. Elle bouge beaucoup passant du grave à l’aigu. Il y a beaucoup de déplacements, des sauts de 10e rapide à la main droite dans la partie 2 et des passages de pouce un peu partout.

D’ailleurs en parlant de pouce, admire ce beau pouce sur une touche noire à 0,04 minute. C’est là, une belle preuve qu’on peut mettre un pouce sur une touche noire. C’est vraiment la meilleure solution à cet endroit 🙂

Le petit prélude en do mineur issu des "petits préludes et fugues"

Cette fois-ci nous sommes dans une écriture totalement différente. D’une manière générale, l’écriture des préludes est plus abordable. Certains préludes sont même relativement facile. Prends le célèbre prélude en Do Majeur, d’un point de vue technique pianistique, il n’est pas difficile du tout. Sa difficulté est ailleurs : dans la mémorisation et l’endurance pour tenir dans la durée.

Ce Prélude en Do mineur a une écriture avec une main droite et une main gauche en alternance. Ce qui fait qu’il est très abordable pour le déchiffrage.

Par contre, la tonalité de Do mineur est difficile car nous avons 2 à 3 touches noires. Je dis 2 à 3 touches noires car Bach aime utiliser les différents modes mineurs dans ce morceau. Le mode mineur harmonique et le mode mineur mélodique descendant (ou mode mineur naturel).

Il y a 3 bémols à la clé  dans ce prélude : Si, Mi et La. Cela veut dire que ces 3 notes seront jouées sur les touches noires. Mais parfois, Bach utilise dans ce morceau des Si bécarres (le bécarre annule le bémol). Nous jouons alors, le Si sur une touche blanche du piano.

Jouer avec le Si bémol, c’est jouer avec le mode mineur naturel. Jouer avec le Si bécarre c’est jouer avec le mode mineur harmonique. C’est bien là, la difficulté du mode mineur chez Bach. Car il aime utiliser les différents modes mineurs.

Il faut donc une bonne gymnastique pour mémoriser les « Si » :  Si bémol ou Si naturel. (quand je dis Si naturel cela veut dire, le Si normal sur la touche blanche normale.)

Il utilise aussi le Fa #. Dans ce cas là nous serons en sol mineur. Le passage à Sol mineur est à 0,27 minute de la vidéo.

Une partition à jouer pour les "débutants" :

Dans le cadre des cours de piano solidaire libre et gratuit, j’ai partagé la partition du Petit Prélude en Do Majeur. Elle est accessible à partir de la 3e année de piano, voire la 4e année sur vous jouez les ornements.

Mais que sont les ornements me demandez-vous ? Les ornements ou ornmentations sont des petites notes ajoutées grâce à des signes au-dessus de la portée. Il y a les mordants, les grupettos, les trilles… Si vous souhaitez en savoir davantage, je vous en dis plus dans le chapitre juste en-dessous. 

Je vous conseille de laisser de côté les ornements  au début. Jouez la partition telle quelle, c’est déjà difficile. Ensuite quand vous l’avez dans les doigts mettez en place les ornements tranquillement.

C’est important de savoir faire les deux car les ornements sont des notes ajoutées et ils peuvent varier en fonciton des pianistes.

Les ornements écrits sur la partition en-dessous sont tirés de la table des ornements de Jean-Sebasien BACH lui-même. Je préfère vous indiquer ces ornemens-là car en fonction des époques, les interprètes les jouent différement. Jean-Sébastien BACH a écrit une table des ornements. Je vous conseille de commencer par jouer ces ornements. Ensuite quand vous vous sentirez plus aguérri-e, vous pourrez vous inspirer de vos pianistes préférés.

La leçon sur les ornements chez Bach

J’ai écrit un article entièrement dédié aux ornements chez Bach. Il ne s’agit pas des relevés des ornementations chez les pianistes-concertiste, mais de la table des ornements écrites par Jean-Sebastien Bach lui-même. En tant que pédagogue, J.S. Bach a écrit une table pour référencer tous les ornements existants. Ainsi les apprenants peuvent se referrer à une source sûre pour jouer les ornements comme il faut. 

En suivant ce lien, vous aurez accès à la transpcrition de la table des ornementations. Vous y retrouverez les mordants, les grupettos… La table des ornementations de J.S. Bach.

Un tutoriel pour les "pianistes confirmés" :

Enfin pour les plus avancés d’entre vous, le tutoriel complet pour apprendre à jouer le célèbre Adagio en ré mineur de Marcello & Bach, BWV 974.

Suivi du cours complémentaire pour apprendre à jouer l’Adagio avec les ornements : Tous les ornements de l’adagio BWV 974 de Bach / Marcello.

Vous trouverez certainement parmi tout ce contenu quelque chose pour vous ! Choisissez une pièce intéressante et abordable pour vous et mettez-vous au piano.

Jouer Bach au piano est tellement plaisant, quand on commence à mettre son nez dedans, il est difficile d’en sortir !

Je vous souhaite : Bon Bach au Piano !

4 réponses

  1. Oh lala…!!! tellement beau! et prenant! C’ est pour moi ce travail !. Il y a juste que je ne sais pas me situer sur mes capacités. 5 ans de cours mais je ne suis pas une flèche :)) .Je vais essayer de toutes façons . Je voudrais en tout cas éviter de télécharger et surtout imprimer les partitions que vous proposez. Il me semble avoir vu sur votre site un livret qui les regroupe mais je ne le retrouve pas .Mille fois merci , ne serait ce que pour le bonheur de l’envie de jouer .

    1. Bonjour Martine,
      merci pour votre commentaire chaleureux.
      je n’ai pas fait de livret car les partitions sont issues d’une méthode ou de recueil. Je mets le lien à chaque fois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.