Cette semaine je me suis amusée à jouer le thème et variation de la Sonate KV 284 de Mozart. Il s’agit du 3e mouvement de la sonate en ré Majeur, composée en 1775. Il y a 12 variations en tout. J’ai enregistré les 3 premières variations seulement.

mozartkv284vendredi30sept2016

Il s’agit d’une lecture rapide du thème et variation de Mozart. Je n’ai pas vraiment travaillé la partition. C’est une simple lecture, où je lis le texte (les notes et le rythme) mais je ne préoccupe pas de l’interprétation. C’est pourquoi vous trouverez peut être ensemble un peu “plat”.

J’ai fait cet enregistrement dans le but d’aider une de mes élèves à apprendre à jouer Mozart au piano. Sa plus grande difficulté est de jouer en rythme.

Le fait d’entendre la musique aide beaucoup mes élèves. A l’écoute, cette sonate peut paraitre simple. Mais elle ne l’est pas vraiment. Entre nous, j’ai toujours trouvé Mozart difficile à jouer.

Vous trouverez les bandes sonores juste en dessous. J’ai enregistré le thème et les variations 1,2 et 3 séparément.

Si vous voulez vous procurer la partition de l’intégral des sonates de Mozart cliquez sur l’image ou le lien bleu. Notre extrait se trouve dans le Volume 1.


Mozart : Piano Sonates, Volume 1

Ecouter cet extrait vous-a-tel donné envie d’apprendre à jouer Mozart au piano ? Faites-le moi savoir dans les commentaires 🙂

16 réponses

  1. J’ai vraiment aimé ce passage de Mozart; j’aimerais bien jouer moi aussi cette Sonate, mais j’ai de grande difficultés au déchiffrage. Pour le moment je m’entraine avec le recueil “Dandelot” et une méthode de déchiffrage de Catherine Meyer-Garforth.

  2. merci beaucoup de m’aider ! j’écoute l’enregistrement sans cesse; le rythme commence à rentrer,mais il faut que les doigts suivent;j’ai du mal mais il le faut.

  3. Bonjour MADAME,

    Je suis un élève débutant piano de 63 ans sourd D et malentendant g

    PEUT ETRE AVEZ VOUS QUELQUES CONSEILS POUR DES ELEVES QUI ONT PERDU le SENS.. (partiel) .. de l’audition ..?

    Ma progression est assez ” barbare” en raison des hémisphères handicapés :
    – le gauche doit ” compléter entièrement ” le droit qui est néant.

    Je pratique la lecture écrite et orale pour rééduquer mon oreille gauche.

    La mise en place reste difficile , notamment , avec la lecture difficile des croches :
    une importante concentration et adaptation :
    – 1et 2 et 3 et 4 et 1 et 2 et 3 et 4 et …compter les 1/2 TEMPS , la fatigue cérébrale s’installe vite.. ET, les sons se mélangent ..

    Avec de la volonté et une pédagogie personnelle , je me force à “produire” quelques petites mélodies ..
    C’est pour moi un moment de liberté de recueillir de la musique dans l’espace que mon cerveau m’accorde avec un handicap.

    En espérant que vous allez bien , je vous souhaite des joyeux moments pianistiques.

    Recevez, Madame, mes très respectueuses salutations.

    (écrire à PIANO YAM YUS5 ) merci

    1. Bonjour Bernard,
      Après avoir interrogé une personne de mon entourage malentendante à gauche, sourde à droite et souffrant d’acouphènes, voilà ce que je peux vous conseiller.
      Obliger son cerveau à être réceptif le plus souvent possible. Etre à l’affût de tous les bruits qui nous entourent, la nature, les oiseux, de tout ce qui vit autour de nous. Cela peut être même la circulation des voitures et toute la vie environnante : les enfants, les animaux etc…
      Cela obligera votre cerveau à se concentrer davantage sur la musique.
      Vous pouvez chanter dans votre tête tous les airs que vous connaissez.
      En espérant de tout coeur que cela vous aide 🙂

  4. Bonjour Aurélie,

    J’ai bien aimé les variations et la clarté de ton jeu.

    J’aime toutes les sonates pour piano de Mozart en général.

    J’essaie de jouer la sonate kv 545 dite “facile” (!) en autodidacte. J’en suis aux deux premiers mouvements.
    C’est mon exercice préféré pour apprendre à articuler les notes et délier les doigts. Quand à l’expressivité je le trouve formateur également car il n’y a pas de pédale et il me faut demander à mes doigts d’être plus loquaces (ou sensibles) et je dois engager mon corps pour les y aider.

    En fait je cherche à comprendre quelque chose que je n’arrive pas à définir vraiment encore, dans ce morceau, à la fois tendre et espiègle, comme un jeu, ou une rencontre lors d’une promenade, peut-être. J’ai l’impression que Mozart nous raconte une de ses journées de jeune ado en trois épisodes. Or je l’entends souvent interpréter d’une manière “linéaire”. C’est toute la question de la différence entre le classique et le romantisme! Je crois que je n’aurai jamais fini de le travailler…!
    Mais, je trouve dans toutes tes formations des pistes qui m’orientent ou des lumières qui m’éclairent et me permettent d’avancer dans la connaissance de la musique en attendant que les doigts puissent suivre.

    Merci pour tes vidéos et ton esprit “chercheur”. Ça stimule.
    Bonne journée.

  5. Bonjour Aurélie et merci pour cette évocation.
    Milos Forman a réalisé un super film”Amadeus”…(à voir..)…
    L”enchaînement des notes est magique…la maitrise de l’instrument y est pour quelque chose…☺
    Bon piano..à tous..
    Pierre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.