Mon défi, un morceau par jour pendant 50 jours

Clé de sol rouge3

En Février 1979, une femme conduit une DS blanche sur une belle route de Bretagne.
Il fait beau.
L’autoradio est allumé et diffuse une musique, tout flotte dans l’air.
A l’arrière de la voiture une petite fille de 5 ans écoute le son du piano qui sort de l’autoradio. Les accords sonnent si bien ensemble. C’est un très bon moment, de plénitude et de calme. Elle sait qu’elle aime le son du piano.
Mais ce qu’elle ne sait pas encore, c’est que l’émotion qu’elle a ressentie ce jour-là, restera intacte plus de 30 années plus tard.

Continuer la lecture

Se préparer a jouer en public

jouer en public, 1piano1blog

Vous allez participer à une audition, on vous a demandé de jouer à un concert ou bien vous êtes programmé à la fête de la musique. Mais l’idée de jouer devant un public vous fait peur, vous sentez le trac venir. Vous ressentez des émotions contradictoires, vous avez envie de monter sur scène pour jouer et en même temps la peur vous tenaille et vous empêche de le faire.

Continuer la lecture

#50# Defi piano, la dernière vidéo

Voici la dernière vidéo de mon défi piano : la 50e vidéo ! Je ne reviens pas moi-même ! J’ai choisi de vous jouer une improvisation sur une Anatole (combinaison de 4 accords).  Vous ne connaissez peut être pas ce terme, mais quand vous entendrez les premières notes de l’improvisation vous allez vous dire : “Tiens ! J’ai déjà entendu cela quelque part!”
J’ai choisi la tonalité de do Majeur pour faciliter l’exercice aux pianistes n’ayant pas l’habitude d’improviser.

#29# Defi piano, ma 3e compo !

Voici une composition personnelle en la mineur. Elle n’a pas de titre. Quand j’ai écrit cette petite pièce, je voulais travailler la modulation, c’est à dire changer de tonalité dans le morceau et revenir à la tonalité de départ. Je joue la première partie en la mineur, je module en do mineur dans la deuxième partie et je rejoue la première partie.

Comment utiliser le poids du corps ?

Crédit photo : PianoSteinway422737Pixabay

Quand vous jouez du piano vous sentez des points de contraction, des tensions ou de la raideur. Votre poignet est fixe, les épaules sont relevées, la mâchoire est serrée. Vous arrêtez de respirer, vous êtes en apnée. Le son de votre jeu devient dur, et peu agréable.

Bonne nouvelle, cet article est fait pour vous ! Continuer la lecture