Comment transposer un exercice de Hanon ?

Comment transposer un exercice de Hanon ?

Alors tout d’abord, si tu ne sais pas de quoi je parle, voici un article qui te présente la methode de Hanon : La technique pianistique selon Hanon

Il y a quelques temps j’ai expliqué quelle a été ma routine de travail avec le Hanon, si tu veux la regarder, clique sur ce lien : Ma routine de travail avec Hanon-online

Il y a quelques jours, une élève de la formation Plaisir Piano me demandait comment faire pour transposer un exercice de Hanon en Do#.
J’ai déjà parlé de ces fameux exercices de Hanon dans plusieurs vidéos. Tous les exercices sont écrits en Do Majeur. Pourtant on utilise beaucoup les touches noires du piano. La transposition en Do# s’impose. Je t’explique comment faire dans cette vidéo.

Peut être que tu souhaites trouver des exercices de ton niveau, voici un article qui peut t’aider à faire ton choix : Quel exercice de piano choisir ?

Continuer la lecture

12 exercices de souplesse pour le pianiste

Cette semaine 1piano1blog invite le blog : apprendre-a-jouer-du-piano.com pour un excellent article sur la souplesse au piano. Ce n’est donc pas Aurélie qui vous parle, mais Marie-Cécile.
Je vous souhaite bonne lecture !

Quand on joue du piano, il n’est pas rare de se raidir pendant le jeu. Les diverses difficultés rencontrées lors de la lecture et de l’exécution ont tendance à nous extraire de notre corps et à nous sur-focaliser sur la partition. Découvrez 12 exercices à faire pour travailler votre souplesse au piano.

Pianistes ! Jouez d’abord avec votre corps !

Les difficultés peuvent même aller jusqu’à la tendinite. Elle est bien moins rare qu’on pourrait le croire chez les pianistes, qui, trompés par l’apparente facilité de la production de la note, oublient que les gestes à effectuer pour un meilleur son doivent se travailler, se façonner. J’observe souvent une grande tendance à « l’intellectualisation» du travail. Oui ! Les pianistes sont souvent trop intello. ☺

C’est moins le cas avec les autres instruments, qui de toute façon vont régulièrement rappeler l’existence du corps à l’instrumentiste par des douleurs comme :

  • la fatigue dans les lèvres ou l’essoufflement chez les vents ;
  • la douleur provoquée par la corde creusant un sillon sous les doigts de la main gauche chez les cordes ;
  • Le port de l’instrument est également une difficulté que les pianistes

Continuer la lecture