Débuter un nouveau morceau

En passant

Voilà les inscriptions au nouveau cours sur le prélude de Chopin sont terminées. Comme d’habitude, je ferme les inscriptions au bout d’une semaine. Cela me permet d’accueillir les membres, de répondre à leur question et de finaliser les derniers détails.

La plupart ont déjà commencé. C’est le stade de la découverte du morceau. C’est le stade du déchiffrage.

Pour aborder un nouveau morceau, que ce soit par la lecture ou bien par l’écoute, j’ai appris à passer par l’étape de l’analyse.

Cette idée est venue naturellement après des années de pratique. Mes toutes premières analyses remontent du temps où je prenais des cours avec Agnès Postec. Elle est la pianiste qui m’a le plus aidé. Avec elle, j’ai passé des heures à analyser des oeuvres de Messiaen, Brahms ou Fauré.

A cette époque, je commençais tout juste à comprendre l’aide précieuse que cela pouvait m’apporter. Et il faut le dire, je manquais de compétences pour le faire. Je suivais les cours de Formation Musicale, mais ils restaient limités sur l’apprentissage de l’analyse.

***Tiens ! cela me fait penser que j’aimerais parler de Formation Musicale. Ce sera pour un prochain épisode.

Revenons à l’analyse du prélude de Chopin. Je dois dire que cette analyse nous aide à bien déchiffrer les accords de la main gauche. Avec un peu d’analyse, le déchiffrage devient plus facile. Et cela se sentira plus tard, au moment de la mémorisation et de l’interprétation.

J’aimerais que tu prennes un temps pour toi pour t’observer. Observer tes habitudes, ta manière de faire. J’aimerais que tu réfléchisses aux actions que tu fais au tout début d’un nouveau morceau. 

  • L’écoutes-tu ?
  • Avec ou sans partition sous les yeux.
  • A quoi penses-tu quand tu l’écoutes ?
  • Essaies-tu de comprendre comment le morceau est construit ?
  • Ou bien es-tu simplement branché sur la notion de plaisir ?

J’ai bien conscience que cela fait beaucoup de question, mais j’ai à coeur de comprendre comment tu fonctionnes. Car, chacun fonctionne différemment.

Saches que je lis toujours tous les commentaires. Je n’ai malheureusement pas le temps d’y répondre de manière personnelle. Mais tous les commentaires alimentent ma réflexion. 

A ton tour maintenant de me dire quelles sont tes habitudes quand tu débutes un nouveau morceau ?

Jouer du Chopin sur un piano numérique : pour ou contre ?

En passant

Cela fait deux ou trois semaines que je m’essaie à jouer du Chopin sur un clavier numérique. Le résultat est sans appel !

Comme tu le sais, j’ai fait le choix d’une vie plus libre depuis quelques mois. Quand je dis libre, cela se lit à plusieur niveaux.

  • Liberté géographique pour voyager et ouvrir de nouveaux horizons.
  • Liberté d’horaires : j’ai peu de rendez-vous donc peu de contraintes horaires.
  • Liberté de choisir les pianistes que je peux aider. En faire moins, mais mieux.
  • Liberté de mes projets liés au piano en ouvrant ma propre voix sur les formations pianistiques.
  • Liberté financière : je me finance à 100% avec mes revenus professionnels. Je ne dépends d’aucune aide de quiconque.

Bref, tout cela fait rêver, mais parfois, il y a un prix à payer. Et je vais te l’expliquer.

Cela fait 3 semaines que j’ai le nez dans Chopin. La recherche des oeuvres les plus abordables, la recherche historique, le choix de l’oeuvre, les doigtés, l’analyse de la partition etc… Et de temps en temps, je prends le temps de jouer ! Parce que c’est un comble, il m’arrive de n’avoir pas le temps de jouer de piano quand je plongée dans mes recherches tant cela me passionne !

Mais voilà, avec ma vie de « digitale pianiste confinée à Tallinn », je joue sur mon clavinova. Et ….

pour jouer du Chopin …..

…..

Cela ne va pas ! Je n’arrive pas à obtenir la sonorité souhaitée et je n’ai pas beaucoup de plaisir à jouer. Tu sais, je suis née avec une cuillère d’argent dans la bouche. Depuis que je suis enfant, j’ai toujours joué sur des pianos à queue. Cela me berce depuis mon enfance.

Alors, en ce moment, la frustration me gagne.

Sais-tu le pire dans tout ça ?

J’adore ! Pour moi, rien de telle que l’expérience vécue pour me rendre compte à quel point essayer de jouer Chopin sur un clavinova peut être frustrante sur un piano numérique.

Je ne dis pas que l’on ne peut pas.
On peut. 

Ce que je dis, c’est que je ne retrouve pas les sensations aussi profondes qu’avec le piano. Je ne retrouve pas cet univers particulier et cette fusion entre l’instrument et moi-même. Je ne retrouve pas les émotions qui papillonnent dans mes tripes.

Tu vas te demander pourquoi j’aime ça alors ? 

Tout simplement parce que c’est justement cette expérience de digitale « pianiste confinée à Tallinn » qui révèle tout cela. Sans cette exérience vécue de l’intérieur, je ne me serais pas rendue conmpte physiquement. Même si j’en avais conscience. Mais ce n’est pas pareil.

Je te laisse avec une petite vidéo de Chopin sur un piano numérique. Et dis-moi dans les commentaires pour ou contre ! Je serais heureuse d’avoir ton avis !

Si tu veux rejoinde la formation pour apprendre ce prélude de Chopin, il suffit de cliquer sur ce lien : 

https://formation.1piano1blog.com/chopin-prelude-n4/

Quel est ton empan de main ?

En passant

Je lance un petit jeu aujourd’hui pour tous les lecteurs d’1piano1blog. Mesurons notre empan de main.

Chez moi :

  • main droite : 21,2 cm
  • main gauche : 21,1 cm
mainde pianiste, empan de la main

Et toi ? Ecris-moi ta réponse dans les commentaires. Si tu veux mettre une photo, utilise facebook ou instagram. Partage ta photo dans les commentaires de ce post.

Je te rappelle que les inscriptions pour la formation sur le prélude n°4 de Chopin sont ouvertes. Si tu veux t’y inscrire en profitant du tarif de lancement, c’est par ici, jusqu’à lundi 11 Mai :

Le bruit des touches du piano numérique

En passant

Quand je suis arrivée à Tallinn, j’ai choisi d’habiter en appartement. Je me suis alors équipée d’un piano numérique pour éviter d’ennuyer mes voisins. J’ai pris le soin de choisir un piano numérique avec un clavier peu bruyant. Car le clavier que j’avais en France (Nord Stage ) faisait vraiment beaucoup de bruit. J’ai donc choisi un piano numérique Yamaha (Clavinova

Malheureusement, je déchante ! Mon voisin se plaint. 

Pourtant, je joue à 90% avec le casque sur mes oreilles. Comment est-ce possible ?

Plongée au coeur de la musique en jouant avec le casque

J’avoue que les plaintes de mon voisin m’ont vraiment surprise ! Puisque je joue avec mon casque la plupart du temps. D’ailleurs, le voisin ne s’est pas plaint du son du piano. Il s’est plaint du bruit…

C’est surprenant ! Alors j’ai analysé la situation, j’en ai parlé avec mon entourage et j’ai fais de recherches. 

Quand je joue au casque, je suis plongée dans un autre monde, au coeur de la musique. Je n’entends plus que le son des notes et je suis très loin du monde réél. Je n’entends même pas le bruit des touches du piano.

Pour les personnes de l’entourage c’est très différent. Elles n’entendent que le bruit des touches sans avoir le bénéfice de la musique (clin d’oeil à Caroline). Les personnes qui vivent avec un pianiste le savent. Et on pense à fermer les portes pour ne pas être agacé par ces bruits répétitifs. En général, cela suffit !

Mon voisin se plaint du bruit des touches du piano

Par contre, pour les voisins du dessous c’est une autre histoire. Et cela peut devenir très problématique. Les sons s’amplifient et deviennent insupportable.

On pourrait imaginer un plan de coupe d’un immeuble, avec un pianiste jouant avec son casque sur les oreilles. Il est heureux, calme et voyage en musique.

En-dessous, on a une personne excédée, n’en pouvant plus qui tape au plafond avec son balai !

En finir avec le bruit des touches du piano numérique

Je suis à la recherche de solution. Et des solutions, on en trouve peu pour les pianos numériques. Alors je me suis rapprochée des solutions pour les batteurs. Je ne vais pas parler des notions d’acoustique et de la manière dont se transmet le son car ce n’est pas le propos de cet article. 

Mon propos est de mettre au jour ce problème sousestimé et de trouver des solutions concrètes.

La solution qui paraît logique est de faire une isolation supplémentaire entre le piano numérique et le sol. La première solution serait de jouer sans casque 😉 Oui, mais non car je cherche une solution où je peux jouer à n’importe quelle heure nuit et jour !

Pour cela, j’ai répertorié plusieurs solutions : 

  • un tapis épais
  • un tapis avec isolant en bitume
  • un tapis anti-vibrations (type machine à laver le linge)
  • une estrade avec pieds isolants et tapis anti vibration
  • une estrade de batteur…

Je penche pour cette solution : Podium anti bruit pour batteur

Les dimensions ne correspondent pas, c’est un peu trop grand. Mais, il semble amovible ou bien je pourrais le faire fabriquer par quelqu’un.

Dis-moi, si toi aussi tu es concerné-e par ce problème

J’ai besoin te connaître ton avis sur le problème du bruit des touches du piano numérique.

As-tu déjà eu ce problème ? As-tu testé des solutions ? Ont-elles fonctionné pour toi ?

Dis-moi tout, dans les commentaires juste en-dessous pour que je puisse agir vite et rejouer du piano !

Creer sa chaîne youtube ?

En passant

Une question revient souvent parmi les lecteurs du blog à propos de la création d’une chaîne youtube. Est-ce une bonne idée de créer sa chaîne ? Est-ce utile ? Ai-je ma place ? Suis-je légitime à faire ma propre chaîne ? Je t’écris cet article sur le vif, pour répondre à toutes les questions que tu peux te poser par rapport à la création d’une chaîne sur youtube. C’est parti !

Créer une chaîne youtube : pourquoi faire ?

Tu te demandes peut être à quoi cela peut servir de créer sa chaîne sur youtube. Pour cela, il faut se rappeler de la raison pour laquelle la plateforme youtube a été créée à l’origine.

Le but premier de youtube est de partager ses vidéos avec ses amis. Tu sais, si tu veux envoyer une vidéo par email, ce n’est pas pratique… Car ta vidéo dépasse largement le poids supporté d’une pièce jointe d’un e-mail. 

C’est ce que j’ai fait avec ma chaîne youtube.

C’est bien plus pratique de charger ta propre vidéo sur une plateforme et ensuite de partager un lien.

Tu n’as pas à te soucier de la taille de tes vidéos, tu n’as pas de limite. Bon évidement, tu ne vas pas faire des vidéos de 3 heures non plus !

Le deuxième point fort de youtube est que tu peux aussi t’en servir pour te faire connaître. Que tu sois artiste, amateur-e, débutant-e ou confirmé-e, tu peux utiliser cette chaîne pour rayonner autour de toi et te créer une communauté.

Et ça, c’est vraiment extraordinaire ! Youtube n’est pas réservé aux élites. C’est ouvert à tous ! Puisque c’est une plateforme de partage. Cela veut dire que même si tu es amateur-e ou débutant-e, tu peux utiliser youtube et créer une communauté autour de toi. 

Cela peut être une communauté de pianistes comme toi qui se soutiennent les uns les autres. Cela peut être une communauté de personnes qui se challengent et t’encouragent à apprendre de nouvelles choses

Cela peut être tout simplement, une communauté qui prend plaisir à partager sa passion. 

Qu'est-ce qu'une chaîne youtube ?

Une chaîne youtube c’est avoir un endroit où tu regroupes toutes tes vidéos. Cela te permet de garder une trace de toi au piano. Au fur et à mesure, tu vois tes progrès. Voir ses progrès est ultra important pour un pianiste.

Bien souvent, on ne les voit pas. On ne se rend pas compte des avancées effectuées. Quand on apprend à jouer un nouveau morceau, notre perception du morceau passe par deux phases.

1/ La phase avant de savoir le jouer. Le morceau nous paraît difficile, voire inaccessible. On met le morceau sur un piédestal !

2/ La phase après avoir passé des heures dessus. Notre perception change complètement. Et cela nous paraît complètement normal de jouer le morceau. Et on minimise.

Avec une chaîne youtube, ta propre perception va changer. Au fur et à mesure, tu vas mettre en ligne des nouvelles vidéos de toi au piano. Bientôt, tu auras une vision d’ensemble de tes progrès au piano. En regardant une vidéo de toi plusieurs mois après sa création, tu as davantage de recul. Tu te vois dans ta globalité, sans être focalisé-e sur tes petits défauts. 

C’est une excellente source de motivation !

Comment faire sa propre chaîne youtube ?

Pour créer une chaîne youtube, c’est très simple. Il suffit d’avoir une compte google et de créer ta chaîne. Je ne vais pas entrer ans les détails ici. Mais tu trouveras très facilement, un tutoriel en ligne pour t’expliquer comment faire. ***Dans ton navigateur de recherche, pose ta question dans la barre de recherche : comment créer une chaîne youtube ?*** 

Le but de cet article n’est pas de te faire un tutoriel pour t’apprendre à créer ta propre chaîne youtube. Le but est de savoir si tu dois le faire ou pas et de te motiver à passer à l’action si tu hésites encore.

Pour celles et ceux qui ne souhaitent pas utiliser google, il existe d’autres plateformes comme : vimeo ou dailymotion par exemple.

As-tu déjà ta propre chaîne sur youtube ?

Parmi vous, certain-e-s ont déjà leur propre chaîne youtube voir un blog ! 

Si tu as ta propre chaîne youtube, es-tu prêt-e à partager avec nous ton expérience ? Nous raconter ton histoire, comment cela s’est passé pour toi ?

  • Quand as-tu créé ta chaîne ?
  • Pour quelles raisons ?
  • Quels sont les paramètres utiles dans ton cas ?
  • Et surtout, dis-nous ce que cela t’a apporté sur le plan humain. Cela t-a-il aidé à avancer et à progresser au piano ?

Tu peux écrire cela dans les commentaires en bas de page, je suis sûre que cela aiderait beaucoup de pianistes qui n’osent pasfranchir le pas.

Et si tu t'y mettais dès maintenant ?

Faire sa propre chaîne youtube est très facile et rapide.

Si tu as en toi le profond désir de partager les morceaux que tu joues au piano, alors fais-le sans attendre !

Tu peux aussi partager tes propres créations. Le meilleur jour pour commencer à créer ta chaîne youtube, c’est aujourd’hui ! Ne laisse pas passer une journée de plus, et passe à l’action.

Pense que tu es tout à fait légitime de créer ta chaîne youtube. Tu n’as pas besoin d’être professionnel ou d’avoir atteint un top niveau. Il suffit d’ utiliser la plateforme youtube comme elle l’a été pensée au départ, par une bande d’amis qui souhaitaient se partager leur vidéo simplement. Toi aussi, tu peux partager les vidéos de toi au piano. Cela te permet de gagner en confiance et de faire partie des personnes qui osent se montrer au grand jour. 

Quand tu auras publié ta première vidéo, pense à venir mettre le lien dans les commentaires ci-dessous pour nous partager ta réussite !