Les gammes en tierce au piano

Bienvenue à nouveau sur 1piano1blog ! Comme ce n'est pas la 1ère fois que vous venez ici, vous voudrez sans doute lire mes 2 livres, l'un vous explique ma méthode pour apprendre à bien jouer un morceau et l'autre l'art de jouer avec le métronome. cliquez ici pour télécharger les 2 livres gratuitement ! 🙂

L’instant piano, épisode n°2, les gammes en tierces

Retrouvez-moi tous les jours du lundi au vendredi et pendant tout l’été pour une petit instant partagé autour du piano.

Transcription du texte de la vidéo :

« Bonjour les accros du piano et bienvenue dans ce 2e épisode de l’instant piano.

L’instant piano est un format vidéo que je réserve spécialement pour les deux mois d’été juillet août. Tous les jours je vais créer une vidéo pour vous montrer mon travail quotidien au piano.

Dans l’épisode d’hier je vous ai parlé des gammes. En effet je commence ma révision de gammes pendant l’été, c’est une chose que je fais régulièrement. Hier je vous ai parlé des gammes à l’octave Majeures et mineures. Et je vous dis comment j’ai repris toutes ces gammes donc pour le première fois.

Cette semaine va être le grand débroussaillage c’est à dire que je les re-déchiffre, je recherche les doigtés. Je les travaille lentement sans chercher à aller vite ou quoique ce soit.

Aujourd’hui ça a été un petit peu plus difficile qu’hier car j’ai révisé les gammes en tierces. Comme je vous l’ai expliqué hier dans la vidéo, la gamme en tierce c’est le principe de jouer la gamme normale à la main gauche et la main droite va commencer sur la tierce de la gamme au lieu de commencer sur la première note de la gamme. Par exemple en DO Majeur, ma main gauche va commencer sur la note DO, tandis que ma main droite va commencer sur la note MI à une tierce d’intervalle. Donc mes deux mains vont être très près. On se marche dessus, ce n’est pas  évident. En DO Majeur,  ça va encore parce qu’on est en touches blanches et c’est assez confortable. Mais quand il y a beaucoup de touches noires, on se marche un peu dessus et il faut vraiment trouver la bonne position pour se sentir à l’aise. Moi j’ai remarqué qu’au niveau de la position c’est la main droite plus dessus qui est mieux pour moi. C’est à dire que quand je place ma main gauche sur le clavier je vais placer ma main droite légèrement plus à l’intérieur des touches. C’est la petite astuce du jour.

LEs 5 premières gammes : DO RE MI SOL LA, ont été vraiment très faciles à faire. Je n’ai vraiment eu aucune difficulté.

Ensuite quand je suis arrivée sur la gamme de Si Majeur, là j’ai été vraiment très surprise car ça m’a paru encore plus facile !

Et au final, parfois, quand on a beaucoup de touches noires ça aide à avoir des repères.

La partie la plus difficile des gammes Majeures en tierces sont les gammes commençant par les touches noires. FA# Majeur est vraiment très difficile. Do# Majeur était moyennement difficile. La b et Mi B Majeur : difficile. Et la gamme qui m’a posé le plus de difficulté c’est la gamme de Si b Majeur.

Ensuite avec la gamme de FA Majeur, ça a été. J’ai entamé la série pour les gammes en tienne en mineur.  Ca s’est plutôt bien passé mais j’ai trouvé que c’était quand même beaucoup plus difficile que les gammes Majeures en tierces. Mais là, les gammes qui m’ont posé le plus de problèmes étaient : FA # mineur, Do# mineur, la pire : Si b mineur.

Jouer les gammes en tierces n’a pas été facile. J’ai dû m’y prendre à deux fois. J’ai d’abord enchainé toutes les gammes Majeures sans trop trop de difficultés, et ensuite quand je suis arrivée au moment de jouer les gammes mineures avec # j’ai eu un énorme coup de barre en fait parce que je pense que je m’étais vraiment concentrée assez fort pendant tout ce moment là. Du coup j’ai été obligée de m’arrêter une bonne demi-heure. Je me suis reposée. Après m’être reposée, j’ai réussi à retrouver mon énergie pour faire la suite.
Pour réussir à retrouver mes gammes en tierces, je ne voulais pas prendre de partitions. Je voulais retrouver mes doigtés par coeur. Je voulais retrouver mes doigtés de moi-même par coeur. Donc j’ai joué d’abord la main gauche et ensuite, j’ai mis la main droite par dessus. J’ai joué d’abord la main gauche, la gamme normale. Je vous rappelle que dans les gammes en tierces, la main gauche joue la gamme normale en commençant sur la première note : la tonique. C’est vraiment le bon point de départ, et c’est la main droite qui est décalée. Qui commence sur la 3e note : la tierce.  D’ailleurs, j’ai remarqué qu’en m’accrochant à la main gauche, vraiment, en essayant d’être concentrée sur la main gauche, en guidant avec la main gauche, ou en conduisant avec la main gauche, j’arrivais mieux à jouer cette game en tierces.

Mon objectif d’aujourd’hui est atteint c’est à dire que je voulais faire une lecture une simple  lecture de toutes les gammes en tierces dans toutes les tonalités majeures et mineures. C’est chose faite.

Pour l’instant, ça ne veut pas dire que je sais les jouer convenablement, il va falloir de l’entrainement. L’objectif que je me suis fixé cette semaine est un jour = un type de gamme. Je rejoue la totalité des gammes. Et ensuite je ferais un travail plus approfondi en travaillant précisément ce qui ne va pas.

Après mes gammes j’ai eu envie de m’amuser un peu. Jouer ces gammes m’a demandé beaucoup d’efforts.

Pour me faire plaisir, j’ai terminé ma séance avec de l’improvisation. J’ai pris les accords La mineur, Fa Majeur, Do Majeur et Sol Majeur. Des accords vraiment ultras simplissimes avec uniquement des touches blanches et j’ai fait une improvisation la-dessus. J’avais déjà publié sur 1piano1blog une improvisation qui utilisait ces 4 même accords. Ca me fait vraiment plaisir de les faire, ça me détend. Après une bonne séance de gammes, c’était vraiment bienvenue.

Dans ma prochaine séance de travail, je vais réviser les gammes par mouvement contraire.

Les gammes par mouvement contraire ce sont les gammes qui démarrent avec les pouces main gauche et pouce main droite sur la même note et qui s’écartent. La main gauche allant vers le grave et la main droite allant vers l’aigu et qui reviennent vers le centre.

Donc les gammes par mouvement contraire sont excellentes pour avoir de l’amplitude et pour jouer sur tout le clavier en ayant les bras très écartés.

Si vous avez trouvé ce contenu intéressant, mettez-moi un énorme j’aime sous la vidéo. Lassez-moi un commentaire pour m’expliquer comment vous organisez vos répétitions et si vous avez des questions à poser. Si vous connaissez d’autres pianistes qui seraient intéressés par cette vidéo partagez -la.

Allez hop je retourne au boulot,

Alors à demain et en attendant bon piano !

 

Vous avez apprécié cet article ?
Indiquez-moi juste votre  nom et votre email et je vous envoie gratuitement mon guide :
Ma méthode en 5 semaines pour monter un morceau.

Laissez-moi vos remarques ou vos suggestions !