Comment improviser au piano ?

Bienvenue à nouveau sur 1piano1blog ! Comme ce n'est pas la 1ère fois que vous venez ici, vous voudrez sans doute lire mes 2 livres, l'un vous explique ma méthode pour apprendre à bien jouer un morceau et l'autre l'art de jouer avec le métronome. cliquez ici pour télécharger les 2 livres gratuitement ! 🙂

Improvisation au piano, 1piano1blog.

Dans une grande ville en Bretagne, en 1992, une après-midi, sur une scène d’une petite salle de spectacle.
Andy Emler et son MegaOctet, sont là pour animer un stage autour de l’improvisation.
Une jeune étudiante, s’est inscrite. Elle vient tout juste d’obtenir son 1er prix de piano. Mais, elle a un grand problème, elle ne sait pas improviser. Dès qu’elle sort de ses partitions, elle est perdue, ne sait pas quoi faire. C’est le grand blocage. Elle a bien tenté d’improviser seule, puis en groupe. Mais rien.
Quand elle croise des musiciens qui improvisent, elle est fascinée. L’impro lui parait être un grand mystère insondable. Elle essaie de comprendre, interroge les musiciens, mais toujours rien.
Avec ses économies, mais osant à peine, elle s’est inscrite à ce stage.

Vous ne savez pas improviser et vous aimeriez essayer ?
Vous êtes débutant et vous souhaitez faire votre 1ère improvisation ?
Ou, vous savez déjà jouer mais vous n’avez jamais osé improviser ?
Peut-être improvisez-vous déjà, et le sujet vous intéresse ?
Voici un exercice destiné à tous, quel que soit votre niveau.

Improvisation sur les touches noires

Vous pouvez l’expérimenter même si vous ne connaissez rien du piano. Cet exercice peut être adapté à n’importe quel instrument en utilisant les notes : do, ré, fa, sol, la ou bien sol, la, si, ré, mi.
Tout d’abord, installez-vous confortablement devant votre instrument et mettez-vous à l’aise. Vous allez jouer en utilisant uniquement les touches noires.

Jouez une note

Jouez une note, n’importe laquelle pourvu que ce soit une touche noire, faites la sonner.
Rejouez-la, plusieurs fois ….. laissez le son se propager dans la pièce.
Concentrez-vous sur l’effet que ce son produit sur vous.

Ajoutez une 2e note

Faites sonner une 2e note, en la répétant tout comme la 1ère note.
Ecoutez-la et savourez-la. Que ressentez-vous ?
Rejouez votre 1ère note puis la 2e., enchaînez les 2 sons.
Faites sonner plus ou moins fort, en variant la vitesse.

Une 3e note…..une 4e…….

Vous allez ajouter un 3e son. Rejouez le son 1, le son 2 et le son 3. Combinez-les l’un après l’autre.
Ajoutez un 4e et ainsi de suite. Vous allez procéder par accumulation, en rejouant toutes les notes que vous avez utilisées.
Centrez-vous sur les émotions que cela vous procure.

Jouez avec les 5 touches noires

Utilisez les 5 touches noires, de préférence dans le désordre. Vous allez ainsi créer une suite de sons qui sera votre mélodie. Jouez autant de fois que vous voulez en variant l’intensité, en changeant d’octave. Amusez-vous avec !

Eliminnez un son

Puis vous allez retirer un son de votre mélodie, le dernier. Rejouez votre mélodie en retirant le dernier son à chaque fois jusqu’à ce qu’il ne vous reste qu’une seule note.

Vous allez penser à finir votre improvisation.Improviser au piano, 1piano1blog

Cherchez le repos.

Ca vous a plu ? Alors, n’hésitez pas à recommencer.
Petit à petit vous inventerez vos propres règles.

Et pour cette étudiante, que s’est-il passé ce jour-là ?

Sur la scène, 2 musiciens du MegaOctet, François Moutin (contrebasse) et Nguyên Lê (guitare). La consigne de l’exercice était d’une simplicité enfantine : improvisation collective basée sur l’écoute.
Tout d’abord une émotion désagréable l’envahit, rien ne se passe. Elle ose à peine toucher le clavier du piano. Pas un son ne sort. Et là…. Tranquillement, François Moutin pose sa contrebasse. Il s’approche d’elle et s’accroupit pour se mettre au même niveau.
Il la regarde au fond des yeux et lui demande simplement :
«Es-tu concentrée ?
– ….. ?!!
– Alors, concentre-toi ».

Il retourne à son instrument, commence à improviser. Je ferme les yeux, je me concentre. J’écoute ce qu’il joue, je ne pose plus de questions. Mes mains sont posées sur le clavier du piano. Je commence à jouer une note, elle « sonne », la contrebasse m’accompagne, elle vient sur cette note et repart. Il joue avec ce son.  C’est magique, alors j’en joue une 2. C’est étrange car je ne sais pas quelle note je vais jouer. Je laisse faire les choses.  L’émotion monte.
Ce jour-là, c’est ma toute 1ère improvisation. Elle est courte, mais l’émotion était d’une telle intensité que le temps a semblé s’arrêter.

Un grand merci pour ce jour inoubliable !

Vous avez apprécié cet article ?
Indiquez-moi juste votre  nom et votre email et je vous envoie gratuitement mon guide :
Ma méthode en 5 semaines pour monter un morceau.

Recherches utilisées pour trouver cet article :cours video gratuits improvisation sur clavier,Piano Classique Improvisation

9 réflexions au sujet de « Comment improviser au piano ? »

  1. Bonjour à tous,
    Effectivement pour « débloquer » l’impro les notes noires du clavier est un excellent moyen car tout s’articule autour d’une pentatonique. c’est ce qui donne un coté tribal et se marie très bien avec des percus. Pour les schémas ou cadences c’est aussi très intéressant mais comment s’y prendre ? …
    Savoir ré-harmoniser une grille n’est pas chose simple sans connaissances.
    Avez vous des solutions?

    Musicalement Alain.

    http://methode-d-impro.blogspot.fr/

  2. « Voici un exercice destiné à tous, quel que soit votre niveau. »
    à mon avis c’est plutôt un exercice pour les primo improvisateurs, les débloquer, leur montrer que le piano ne va pas les manger s’ils jouent des notes un peu au hasard. on peut aussi commencer le cours par jouer un peu de percussions, genre des congas, et si la personne est à l’aise, qu’elle s’amuse, on passe aux touches noires du piano (en l’accompagnant aux congas ?)

  3. Bonjour,
    le côté émotif de l’improvisation est très important, j’ai aussi quelques autres techniques d’improvisation, en fait ce sont des schémas mélodiques, des articulations spécifiques… qui permettent d’ajouter une structure à l’improvisation. J’ai pendant très longtemps ressenti le blocage surtout quand je voyais les autres jouer puis un jour j’ai essayer et progressivement j’ai trouvé mes propres repères. Maintenant deuxième étape la composition! Bon courage pour votre blog, j’ai aussi un blog sur le piano qui est tout jeune.

    • Bonjour Laura,
      je serais bien curieuse de connaitre ces schémas d’improvisation. Cela donne envie de partager d’autres éléments autour de l’impro. dans un carnaval d’article peut-être?

      • Bonjour Aurélie,
        Je serais très heureuse de partager d’autres éléments sur l’impro ou même sur le piano en général, quand je parle de schémas je veux dire l’utilisation de certaines cadences, l’utilisation de la basse d’Alberti, partir dans une tonalité donnée…c’est une seconde approche qui vient surement dans un deuxième temps. Aussi tout dépend le style dans lequel on souhaite improviser. Comme j’ai une formation classique je ne connais pas les schémas que l’on pourrait employer en jazz par exemple. Vous souhaitiez écrire un autre article à ce sujet ? Je reste à votre disposition pour échanger par mail sur l’impro ou si vous avez besoin d’articles invités n’hésitez pas à me demander…ça me fait toujours plaisir d’échanger avec d’autres passionnés.

Laissez-moi vos remarques ou vos suggestions !